5.000 milliards de décimales de Pi calculées sur un "simple ordinateur"

06 août 2010 à 13h15
0
Au royaume des amateurs de chiffres, il existe une drôle de compétition qui consiste à calculer le plus grand nombre possible de décimales du nombre Pi. A ce petit jeu, les Japonais Alexander J. Yee et Shigeru Kondo viennent de décrocher la timbale avec un nouveau record du monde : 5 000 milliards de chiffres après la virgule, calculés sur ce qu'ils qualifient de « simple ordinateur », au terme de 90 jours de travail.

Simple ordinateur, vraiment ? Si la configuration retenue est plus ou moins susceptible de tenir au sein d'un boitier grande taille, la machine employée pour établir ce record n'est pas exactement à la portée de toutes les bourses : on y trouve en effet un duo de processeurs Xeon X5680 à 3,33 GHz pour un total de 24 coeurs logiques associé à la bagatelle de 96 Go de mémoire DDR3, ainsi qu'à une vingtaine de disques durs.

012C000003428774-photo-calcul-de-5-000-milliards-de-d-cimales-de-pi.jpg

Une fois la machine assemblée, il ne restait plus qu'à faire appel au programme y-cruncher, conçu par Alexander J. Yee pour aligner des milliards de décimales derrière la fameuse séquence « 3,1415926... ».

Après 90 jours, les deux compères ont obtenu le score impressionnant de 5 000 milliards de décimales - soit plusieurs téraoctets de données - qu'il a fallu vérifier au moyen d'un second algorithme exécuté par une série de machines plus conventionnelles pendant quelque 64 heures.

Ils dament ainsi le pion au Français Fabrice Bellard, précédent détenteur du record avec 2 700 milliards de décimales depuis le 31 décembre 2009. Lui s'était toutefois contenté d'une machine standard, équipée d'un processeur Core i7 à 2,93 GHz et de 6 Go de mémoire vive. Plus tôt dans l'année, le « T2K Open Supercomputer » japonais avait calculé 2 500 milliards de décimales en un peu plus de 73 heures. Il occupait alors la 47e place du classement Top500, qui référence les supercalculateurs les plus rapides au monde.

Pi, c'est pour mémoire la valeur qui définit, dans un plan euclidien, le rapport entre la circonférence d'un cercle et son diamètre. C'est aussi ce qu'on appelle un nombre irrationnel, dont la valeur ne peut être définie par le rapport de deux entiers. La course aux décimales peut donc se poursuivre à l'infini.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Apple voudrait racheter la société chinoise Handseeing
L'Australie pourrait arrêter son projet de filtrage du Web
Zynga rachète l'éditeur japonais Unoh
X Mark I de Canon : une souris avec calculatrice intégrée
Voix : Dragon Naturally Speaking passe en version 11
Nouveau décès chez Foxconn, la série noire continue
Concept : un Sony Ericsson à deux écrans
L'Algérie et le Liban pensent aussi à interdire le Blackberry
U3011 : le nouveau 30 pouces de Dell à dalle IPS
Une 3e alpha pour Linux Ubuntu 10.10
Haut de page