Test Hoover H-GO 300 HYDRO : un aspirateur robot trop simple pour convaincre ?

28 décembre 2020 à 12h10
0

La marque américaine Hoover n'est pas la plus connue sur le marché des aspirateurs robot mais tente de revenir dans la course avec le H-GO 300 HYDRO, un modèle à moins de 300 euros pensé pour le grand public.

Hoover H-GO 300 HYDRO
  • Facile d'emploi
  • Une aspiration puissante
  • Plusieurs modes de nettoyage
  • Une autonomie dans la moyenne
  • Un lavage des sols peu convaincant
  • Télécommande un peu désuète
  • Navigation parfois trop prudente et un peu lente

Cet appareil prend le chemin inverse d'une large partie de ses concurrents. Alors que ces derniers misent sur de plus en plus de capteurs et de fonctionnalités connectées, Hoover propose un appareil d'une simplicité confondante, sans connexion Wi-Fi ni application mobile.

Est-ce que ce choix radical a une réelle incidence sur les performances de cet aspirateur robot ou l'appareil arrive-t-il à faire son travail malgré tout ? C'est ce que nous allons voir dans ce test.

Un design passe-partout

À l'ouverture de la boîte on ne peut pas dire que le Hoover H-GO 300 HYDRO nous ait particulièrement impressionné. La marque a opté pour un look similaire à la plupart des appareils de sa catégorie.

On retrouve donc un format circulaire pour une meilleure circulation sous les meubles et le long des plinthes. Le capot est réalisé en plastique brillant, un choix malheureux puisqu'il attire les traces de doigts et rend visible la poussière seulement quelques minutes après la mise en place.

Test Hoover H-GO 300 HYDRO © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On peut par contre souligner sa finesse, avec une épaisseur de seulement 8 cm, qui lui permet de se glisser sous les meubles les plus près du sol. Le Hoover H-GO 300 HYDRO n'intègre pas de système de télémétrie ce qui lui permet d'éviter cette bosse disgracieuse qui abrite les capteurs.

Sur le capot, outre le logo Hoover, on retrouve un seul et unique bouton permettant de lancer un programme complet avant de quitter son logement.

Test Hoover H-GO 300 HYDRO © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sous l'appareil on retrouve une brosse principale composée de poils en nylon et deux brosses latérales là encore très classiques qui permettent de récupérer les poussières, les miettes et les poils d'animaux le long des murs et autour des pieds de meubles.

Test Hoover H-GO 300 HYDRO © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

A l'avant on retrouve simplement les pare-chocs qui protègent les différents capteurs intégrés comme le gyroscope utilisé pour la navigation dans la pièce mais aussi la détection des sols pour éviter les chutes lorsque l'appareil est utilisé à l'étage.

Une télécommande complète pour piloter l'appareil

Pour pallier l'absence d'une application mobile en bonne et due forme, Hoover fournit avec son robot aspirateur une télécommande qui intègre un écran monochrome ainsi que divers boutons.

On passera rapidement sur le design de l'accessoire qui aurait mérité un peu plus de soin. On a plus l'impression d'avoir à faire à une télécommande accompagnant un magnétoscope des années 80 qu'un produit réalisé en 2020. On regrette aussi que l'écran ne soit pas rétroéclairé, ce qui aurait permis de l'utiliser plus facilement à la tombée du jour.

Test Hoover H-GO 300 HYDRO © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Malgré tout elle tient bien en main et propose une ergonomie suffisamment simple pour être plaisante à utiliser au quotidien. Les différents modes de nettoyage sont accessibles via un unique bouton dédié. Idem pour la programmation avec la présence d'un bouton "Calendrier" qui permet de choisir une heure de démarrage pour chaque jour de la semaine. Il faut quelques minutes de prise en main pour s'habituer aux différentes commandes mais l'on s'en sort assez rapidement.

Test Hoover H-GO 300 HYDRO © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Aspiration : une puissance suffisante pour le ménage du quotidien

Le Hoover H-GO 300 HYDRO bénéficie de deux puissances d'aspiration baptisées Normale, le réglage de base, et Turbo. Pour notre premier cycle de nettoyage nous n'avons pas touché au paramètre par défaut.

Le moteur n'est pas des plus discrets, tout du moins au début du nettoyage. Le robot semble partir à toute puissance avant de revenir à une activité plus mesurée. Une fois lancé l'appareil est toutefois plus silencieux, même s'il se fait entendre et il sera préférable de le lancer une fois que vous êtes sortis pour ne pas être dérangés dans vos conversations avec vos proches ou dans vos activités.

Test Hoover H-GO 300 HYDRO © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Concernant le résultat, nous sommes agréablement surpris des performances délivrées par le Hoover H-GO 300 HYDRO. Poussières et miettes sont correctement ramassées. Les poils d'animaux, bien souvent la hantise des aspirateurs robot, sont ramassés efficacement même si l'on peut en retrouver quelques-uns ici et là, la faute à la soufflerie placée à l'arrière de l'aspirateur et qui les éparpille lors des différents passages.

En mode Turbo le moteur se fait évidemment entendre davantage, la puissance de l'aspiration étant bien plus importante. On conseillera d'activer ce mode pour un passage hebdomadaire ou pour nettoyer un sol particulièrement encombré mais le mode Normal sera suffisant pour la majorité des utilisations.

Test Hoover H-GO 300 HYDRO © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Il faudra néanmoins nettoyer la brosse principale car les poils en nylon s'accumulent très rapidement les poils et certains tissus qui pourraient être ramassés par l'aspirateur robot.

Navigation : un déplacement rapide mais limité par le manque de capteurs

Comme nous le disions plus haut, le Hoover H-GO 300 HYDRO ne dispose pas de capteurs laser et doit utiliser le gyroscope pour se repérer dans les différentes pièces. Si la navigation est nécessairement moins précise sans ces différentes technologies, elle n'est pas forcément mauvaise pour autant comme on a pu le voir récemment avec plusieurs modèles comme l'Ecovacs Deebot U2 Pro .

Le modèle qui nous intéresse ici ne démérite pas et réussit à se déplacer sans encombre dans la maison. Il est toutefois un peu lent et l'on sent que la marque s'est évertuée à éviter soigneusement les chocs avec les meubles qui composent votre intérieur. Peut-être même un peu trop et souvent le robot "oublie" quelques zones autour des pieds de table ou à proximité des différents obstacles, malgré son pare-choc qui lui permettrait de s'approcher d'un peu plus près.

Test Hoover H-GO 300 HYDRO © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le Hoover H-GO 300 HYDRO propose au total cinq modes de navigation. Le mode automatique donc, mais aussi le mode Spot qui fait tourner le robot sur lui-même sur un rayon de plus en plus important. Idéal pour nettoyer une zone spécifique en très peu de temps.

Le mode Parallèle lance le robot en mode couloir pour nettoyer le centre d'une pièce tandis que le mode Coin permet à l'appareil de longer les murs et de récupérer les poussières plus efficacement près des meubles et qui pourra être utilisé en alternance avec le mode Automatique pour un nettoyage plus précis.

Enfin un mot sur le mode Manuel qui ne nous a pas forcément convaincu. La navigation à la télécommande est laborieuse et bien moins précise que depuis l'écran tactile d'un smartphone. Nous n'avons pas tenu plus de deux minutes avant de laisser tomber et de ramener l'appareil à sa base…à la main.

Lavage des sols : totalement dispensable

Pour passer le Hoover H-GO 300 HYDRO en mode lavage humide des sols, la marque a mis au point un ingénieux système. La lavette vient se scratcher directement sur le réservoir à eau qui lui-même vient s'insérer sur le bac à poussières de l'aspirateur robot.

Test Hoover H-GO 300 HYDRO © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On apprécie également qu'Hoover ait prévu une large ouverture pour le remplissage, comparé aux logements minuscules que l'on retrouve sur tant d'autres modèles. Aucun risque de faire couler de l'eau à côté.

Il ne faudra par contre pas trainer pour lancer le cycle de nettoyage puisque la marque indique dans sa documentation que l'écoulement d'eau s'effectue immédiatement après l'installation du réservoir. C'est assez incompréhensible et surtout très peu pratique si l'on souhaite programmer un lavage plusieurs heures après son départ du domicile.

Test Hoover H-GO 300 HYDRO © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Concernant le nettoyage en lui-même, les résultats sont plus que mitigés. Le H-GO 300 HYDRO peut aspirer et laver le sol en un seul cycle et c'est un excellent point. Malheureusement c'est le seul puisque le lavage est tout simplement inefficace.

Même si le débit d'eau est bon, les différents passages ne permettent pas de retirer des tâches moyennes. Ne parlons pas de celles les plus incrustées, comme on peut retrouver dans une cuisine; on jurerait que l'aspirateur robot n'est jamais passé dessus.

Une autonomie suffisante pour les moyens espaces

Hoover indique dans sa documentation une autonomie de 120 minutes dans le mode Normal, une valeur que nous sommes en mesure de confirmer. En mode Turbo la batterie sera vidée en seulement une heure, ce qui sera toutefois suffisant pour traiter un espace de vie de taille moyenne.

Test Hoover H-GO 300 HYDRO © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

C'est au niveau de la recharge que le bât blesse puisque le robot met énormément de temps à revenir à 100%. Durant nos essais, batterie vidée, le H-GO 300 HYDRO a mis près de quatre heures pour se charger complètement.

Hoover H-GO 300 HYDRO : l'avis de Clubic

Le Hoover H-GO 300 HYDRO est un aspirateur robot atypique à l'ère du tout connecté. Pas de mise à jour régulière, pas de cartographie, pas d'application mobile. Et pourtant l'appareil a su nous séduire par son extrême simplicité.

S'il n'est pas des plus précis dans sa navigation il sera un compagnon tout à fait satisfaisant pour un public peut-être plus âgé et/ou moins à l'aise avec la technologie. Sa télécommande, d'apparence complexe, permet de le contrôler facilement avec seulement quelques options de nettoyage.

La fonction de lavage des sols est le seul vrai loupé de l'appareil qui devrait selon nous être utilisé pour sa fonction première : l'aspiration des sols. Pour le reste le Hoover H-GO 300 HYDRO est un robot tout à fait recommandable pour un nettoyage quotidien de sa maison ou de son appartement.

Hoover H-GO 300 HYDRO

7

Le Hoover H-GO 300 HYDRO est un aspirateur robot atypique aujourd'hui en tirant un trait sur toute forme de connectivité. S'adressant sûrement à un public plus âgé ou souhaitant un appareil "plug and play" qui ne demande presque aucune configuration, il offre toutefois de solides performances pour un nettoyage quotidien de son sol sans efforts. Dommage que le lavage des sols ne soit pas du même acabit.

Les plus

  • Facile d'emploi
  • Une aspiration puissante
  • Plusieurs modes de nettoyage
  • Une autonomie dans la moyenne

Les moins

  • Un lavage des sols peu convaincant
  • Télécommande un peu désuète
  • Navigation parfois trop prudente et un peu lente

Design 7

Qualité d'aspiration 8

Navigation 7

Ergonomie 6

Lavage des sols 5

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
1

Lectures liées

Les enceintes Amazon Echo bientôt compatibles avec le protocole Matter
Reolink Argus 2 : une caméra de surveillance sans fil et solaire en promo pour les Soldes
Sony présente les ensembles premium HT-A9 et HT-A7000, tout pour un son 3D dans le salon
Samsung propose une application un peu trop curieuse pour une machine à laver connectée
Le robot aspirateur Ecovacs Deebot N8+ à prix bradé, voici une offre à couper le souffle !
HomePod : la mise à jour d'iOS 14.6 peut rendre hors service l'enceinte d'Apple
Jet Bot, la gamme d'aspirateurs robots de Samsung, est désormais disponible en France
L'AirTag, trop facile à ouvrir, doit être gardé hors de portée des enfants, selon le régulateur australien
Arlo dévoile sa nouvelle caméra Pro 4 avec connexion directe au Wi-Fi
Soldes d'été : la brosse à dents Y-Brush cartonne avec son prix cassé
Haut de page