Test Deebot OZMO 930 : un aspirateur robot qui va à l'essentiel

29 juin 2019 à 18h29
0
La note de la rédac
Le constructeur chinois Ecovacs continue son petit bonhomme de chemin dans le secteur de l'aspirateur connecté. La preuve en est avec le Deebot OZMO 930, un modèle qui a pour ambition de proposer de solides performances pour un tarif très contenu. Pari réussi ? C'est ce qu'on va essayer d'établir avec ce test.

La carte de la simplicité


Le premier contact avec le Deebot OZMO 930 est très agréable. L'appareil possède un design en apparence classique, avec une forme circulaire et un logement sur le dessus qui accueille les différents capteurs servant à la navigation et au repérage dans l'espace.

Deebot OZMO 930
Un design minimaliste qui a fait ses preuves (© Mathieu Grumiaux pour Clubic)

C'est dans les détails que le robot attire le regard. Ecovacs a fait le choix du noir et du bleu pour habiller son appareil, et de la transparence pour le réservoir de poussières, afin de savoir d'un coup d'œil s'il est temps de le vider, après plusieurs programmes d'aspiration. Le look du Deebot est ainsi légèrement prononcé, et ça ne fait pas de mal dans un secteur qui s'uniformise de plus en plus.

Deebot OZMO 930
Les brosses latérales viennent récupérer la poussière des deux côtés de l'appareil (© Mathieu Grumiaux pour Clubic)

Au dessous on retrouve la brosse centrale qui récupère et accompagne les poussières. Elle est un peu plus petite que celle de certains autres appareils concurrents mais la marque a contrebalancé ce qui pourrait apparaître comme un défaut par l'intégration de deux brosses latérales pour les plinthes, à droite et à gauche de l'appareil.

Deebot OZMO 930
Une base de chargement qui sait se faire oublier (© Mathieu Grumiaux pour Clubic)

La base de chargement, quant à elle, est on ne peut plus sobre et discrète, à peine plus haute que les 10 cm de hauteur du Deebot OZMO 930. Idéale pour se glisser dans la maison sans en déranger l'ambiance ni la décoration.

Une configuration très rapide


Le Deebot OZMO 930 a une interface simpliste. En effet le robot n'a qu'un seul et unique bouton qui permet de lancer un nettoyage automatique de l'ensemble de l'appartement ou de la maison. On peut regretter que le constructeur n'ait pas ajouté un bouton supplémentaire de retour à la base, bien pratique en cas de problème et qui aurait évité de sortir son smartphone à chaque manipulation.

Deebot OZMO 930
Un seul bouton pour piloter l'appareil, le reste des commandes passant obligatoirement par l'application (© Mathieu Grumiaux pour Clubic)

L'intégralité des commandes se retrouve dans l'application Ecovacs, à télécharger gratuitement sur l'App Store d'Apple ou le Google Play Store. La première configuration est simple, les explications sont claires et le robot prend environ cinq minutes pour se paramétrer avant d'être prêt à partir pour sa première mission.


The sound of silence


Ce qui frappe d'emblée au premier nettoyage réalisé par le Deebot OZMO 930, c'est le peu de bruit qu'il émet. Il est tout à fait utilisable lorsque vous êtes dans la pièce, et s'il reste un aspirateur avec le niveau sonore que cela implique, l'appareil se fait particulièrement discret. On se demande même s'il fonctionne bien correctement, tant cette discrétion est surprenante, mais très appréciable.

L'aspiration en elle-même est très correcte. Le Deebot OZMO 930 n'a aucun mal avec la poussière et les petites miettes éparpillées ici et là sur le sol. Les deux brosses latérales sont une idée astucieuse qui lui permet, en un seul passage, de récupérer le maximum de saletés, et notamment dans les coins.

Deebot OZMO 930
L'appareil est aussi discret que silencieux lors de son utilisation (© Mathieu Grumiaux pour Clubic)

Le Deebot gère correctement les pieds de table et de chaise mais n'est pas forcément des plus pointilleux lors de son cycle de nettoyage. L'appareil passe une seule et unique fois avant de continuer sa route, tant pis pour les saletés qu'il n'a pas pu ramasser.

Ecovacs a voulu que son appareil soit très simple à utiliser : il ne possède qu'un seul mode automatique. Le niveau d'aspiration varie en fonction des surfaces et le robot augmente sa puissance en passant sur une moquette ou sur un tapis. Les résultats là encore sont convenables, même s'il apparaît bien plus à l'aise sur une surface dure.

Les poils d'animaux, par contre, lui résistent encore un peu et il en laisse parfois échapper quelques uns lors de ses différents allers-retours dans les pièces. Le travail reste toutefois globalement très satisfaisant. Le robot d'Ecovacs est clairement conçu pour un travail régulier et compense ses performances un peu en deçà de la concurrence par sa vitesse d'exécution.

Une navigation rapide mais des cartes très sommaires


L'aspirateur robot est aussi délicat que silencieux. Par rapport à certains de ses concurrents, qui n'hésitent pas à se jeter brutalement dans les meubles et les obstacles qui jalonnent leur parcours, le Deebot OZMO 930, lui, marque un ralentissement avant de buter dans les pieds de table et les meubles de la maison. La marque a intégré, pour ce faire, un capteur anti-collision à infrarouges et cela fait plaisir au mobilier.

Le Deebot OZMO 930 possède également de nombreux capteurs laser lui permettant de se situer dans l'espace, et ce dès le premier nettoyage durant lequel il effectue une cartographie de la surface d'habitation. Dans le cadre de notre test, la carte obtenue est très précise et l'appareil a très correctement analysé les différents espaces de notre appartement.

Deebot OZMO 930
Une carte précise mais qui manque de personnalisation (© Mathieu Grumiaux pour Clubic)

Pour la retrouver, direction l'application mobile. Cette dernière offre les différents modes de programmation à paramétrer pour permettre au robot d'opérer dans un lieu spécifique, selon le jour de la semaine, à l'heure souhaitée.

Petit regret toutefois, il est impossible de modifier la disposition des pièces plus finement que ce que le Deebot propose automatiquement lors de son passage. Par exemple, le robot compte comme une seule pièce notre pièce à vivre (salon et salle à manger) ainsi que la cuisine, et on ne peut pas, depuis l'application mobile, diviser ces pièces pour obtenir une carte plus détaillée de l'ensemble.

Cela aurait été pratique pour nettoyer plus régulièrement et rapidement différents endroits de la maison, et en particulier pour les possesseurs de grands espaces.

Des barrières virtuelles pour protéger certaines zones de la maison


Deebot OZMO 930
Il est possible créer une zone précise pour en interdire l'accès au Deebot ou l'envoyer la nettoyer immédiatement. Pratique pour les maladroits ! (© Mathieu Grumiaux pour Clubic)

En lieu et place de cette fonctionnalité manquante, Ecovacs propose depuis son application de créer des zones interdites, pour protéger un endroit particulier d'une pièce, comme le coin où sont posées les gamelles de votre animal de compagnie par exemple. Le placement se fait facilement grâce à l'écran tactile mais manque un peu de précision, et il n'est pas rare de s'y reprendre à plusieurs fois pour placer correctement la zone au bon endroit.

Deebot OZMO 930
Un simple tracé qui interdit ici l'accès au salon (© Mathieu Grumiaux pour Clubic)

Il est également possible de placer des lignes qui délimiteront une zone infranchissable pour sécuriser une pièce ou une surface précise de l'habitation.

Une programmation simple pour les besoins du quotidien


La programmation est également très simple à effectuer. Il suffit de choisir l'heure et la fréquence de nettoyage (quotidienne ou hebdomadaire) mais également la surface à nettoyer, que ce soit l'intégralité de l'habitation ou seulement une zone en particulier.

Deebot OZMO 930
Deebot OZMO 930

La programmation s'effectue en deux clics

On regrette simplement que le menu de programmation ne soit pas suffisamment mis en avant mais simplement placé dans le volet des paramètres. Un onglet dédié aurait été bien plus pratique.

Le Deebot OZMO 930 permet également de nettoyer un endroit précis de la maison. En cliquant sur l'onglet « Zone », on retrouve la carte de l'habitation et l'application nous demande d'y tracer au doigt la zone que l'on souhaite nettoyer immédiatement. Ce n'est pas forcément des plus pratiques, on aurait préféré pouvoir gérer les pièces de la maison manuellement, mais ça a le mérite d'exister.

Rapide et endurant


Le Deebot OZMO 930 surprend par son autonomie. Lors de notre test, un cycle complet de nettoyage, sur une surface d'environ 50 m² ne lui aura coûté qu'environ 25% de batterie, avant qu'il ne retourne à sa base. Le Deebot sera ainsi à l'aise sur les très larges surfaces et n'aura pas besoin de revenir à sa base faire le plein pour repartir à l'assaut des poussières.

Le constructeur annonce un temps de recharge complet estimé à quatre heures, mais au vu de l'endurance de ce modèle, il est fort peu probable de devoir attendre autant de temps avant de pouvoir réutiliser le robot aspirateur pour un nouveau nettoyage.

Dans notre cas, le nettoyage complet aura duré environ une petite heure. C'est donc tout simplement le modèle le plus rapide que nous ayons pu tester jusqu'à aujourd'hui. Si le nettoyage est forcément moins précis que des modèles plus haut de gamme, comme le iRobot Roomba i7+, sa vitesse d'exécution compense ses petites faiblesses.


Un mode nettoyage des sols dispensable


Un mot sur le mode « nettoyage du sol » proposé par ce robot aspirateur. Pour l'activer, il suffit de remplir le réservoir d'eau et d'installer la lavette fournie avec l'appareil. Cependant les résultats sont on ne peut plus mitigés. Ne vous attendez pas à faire briller votre carrelage avec ce mode, qui donnera, tout au plus, un petit coup de frais à votre maison.

Plus problématique encore, le robot à tendance, dans les espaces étroits, à passer dans les zones qu'il vient de nettoyer, laissant au passage de copieuses traces sur le sol. On peut souligner la volonté d'Ecovacs de proposer un appareil très polyvalent, mais on déconseillera, tout aussi sec, l'utilisation de ce qui reste une fonction gadget.

Un robot-aspirateur qui ne s'embarrasse pas des détails


Le Deebot OZMO 930 n'est clairement pas le meilleur aspirateur robot du moment. Mais ce n'est pas sa vocation. Ecovacs a conçu un appareil qui doit convenir aux besoins du plus large public possible et répondre à une mission simple et précise : s'épargner la corvée de l'aspirateur au quotidien.

Ses performances sont très bonnes, sans être excellentes. Son système de navigation est précis, il est rapide et possède une excellente autonomie. Son application mobile est facile à prendre en main et sait se montrer utile. L'appareil manque toutefois de raffinement, de petites fonctionnalités qui en feraient un incontournable.

Aux alentours de 500€ sur les différents sites de vente en ligne, le Deebot OZMO 930 reste malgré tout un excellent investissement et probablement l'un des meilleurs rapports qualité/prix de sa catégorie.

Test aspirateur robot Deebot OZMO 930 : un appareil qui va à l'essentiel

Les plus
+ Silencieux
+ Bonne autonomie
+ Navigation précise et rapide dans les pièces
Les moins
- Un manque de soin à certains endroits
- Manque de boutons sur le robot, le smartphone est indispensable
Fabrication
Qualité d'aspiration
Navigation
Logiciel
3.5

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top