Live Japon: les salades de Panasonic

23 mai 2015 à 16h27
0
Panasonic: pour beaucoup cette marque japonaise évoque des TV, appareils photo, du matériel audio ou des autoradios. La vérité est pourtant que c'est de moins en moins là que se niche le cœur d'activité du groupe créé par Konosuke Matsushita il y a un siècle.
Panasonic est désormais davantage un fournisseur de composants et équipements pour les secteurs de l'automobile et de l'immobilier, une transition qui lui a été salvatrice, puisque la rentabilité de l'électronique grand public est désormais difficile à trouver.

0226000008048706-photo-live-japon-23-05-2015.jpg



Plus surprenante encore est cependant la présence dans le domaine agricole de celui qu'on a longtemps appelé "l'éternel rival de Sony". "Cela ne date pourtant pas d'hier", affirme un dirigeant du groupe qui précise que Panasonic "n'a pas attendu que le gouvernement nippon offre des subventions pour aider les cultivateurs". Le géant d'Osaka a fabriqué dès 1968 des ustensiles électriques pour éloigner les insectes près des plantations.
Aujourd'hui, Panasonic se présente carrément comme un producteur de laitues, avec une usine dédiée dans la région de Fukushima (où les autorités incitent les entrepreneurs à revenir pour aider la province désertée après l'accident nucléaire).

0226000008048710-photo-live-japon-23-05-2015.jpg

"Panasonic possède à lui-seul toutes les technologies nécessaires pour les usines à légumes", indique le responsable de cette activité. Panasonic a en outre un savoir-faire dans le domaine de la conception et de l'exploitation de sites exigeants qui se trouve ici mis à profit. Il n'est cependant pas le seul dans ce cas puisque ses compatriotes Fujitsu et Toshiba ont aussi reconverti des espaces de façonnage de puces électroniques en usines à salades.

0226000008048726-photo-live-japon-23-05-2015.jpg


Une usine à légumes est en effet un espace totalement aseptisé et hermétique (comme une salle blanche de site de fabrication de semi-conducteurs) ou sont produits hors sol des salades le plus souvent. "Il est en fait techniquement possible de tout produire: pas seulement des légumes à feuilles", selon le spécialiste de Panasonic qui lui même porte un nom végétal (Matsuba = pin et feuille).

0226000008048712-photo-live-japon-23-05-2015.jpg

"Les trois plus grands avantages de ces lieux sont: le rendement, la stabilité, la sécurité", insiste l'expert de Panasonic. Il est ainsi possible de cultiver des produits de qualité absolument identique à n'importe quel endroit du pays.
Toutefois, ce secteur n'est pour le moment pas florissant. Quelque 80% à 90% des usines à légumes sont déficitaires parce que souvent conçues et gérées par des entreprises qui n'ont pas les techniques requises pour assurer une production suffisante à des coûts non prohibitifs.

0226000008048714-photo-live-japon-23-05-2015.jpg

Panasonic pétend de son côté parvenir à un taux de réussite des plants de 95% ("sans doute le niveau le plus élevé au monde") avec des coûts équipements nettement réduits.
Cette forme de culture sur laquelle mise en partie le Japon pour élever son autonomie alimentaire (dont le taux est actuellement inférieur à 40%) est parfois appelée "mouse clic saibai ", "la culture par clics de souris", parce qu'il est pas nécessaire d'être un professionnel spécialement formé pour exploiter ces usines. Panasonic offre un support en ligne en utilisant des "wearable caméras professionnelles qui permettent à un spécialiste de voir à distance l'état des salades qui sont sous les yeux de l'exploitant".

0226000008048716-photo-live-japon-23-05-2015.jpg

En apparence, c'est simple, une fois installé, moyennant quand même un investissement minimum de 200 millions de yens (1,5 million d'euros) pour une usine qui produira 2000 salades par jour.
La simplicité finale masque néanmoins une foultitude de problèmes techniques en amont que Panasonic affirme avoir résolu.
L'un des plus ennuyeux est par exemple qu'il existe une différence de température de 4 à 6 degrés entre les étagères du haut et celles du bas, ce qui conduit à une croissance très différentes des pieds de salade. Mais Panasonic a trouvé une solution pour homogénéniser.

0226000008048718-photo-live-japon-23-05-2015.jpg

Par ailleurs la firme a montré qu'avec des LED rouges et bleues, il est possible de créer de meilleures salades, en diminuant la consommation d'énergie et en utilisant vraiment que le spectre lumineux utile. "On peut contrôler le goût autant que l'on veut ".
L'usine à salades de Panasonic à Fukushima comporte 15 rangées d'étages de 5 m de haut sur 15 m de long. On y produit 2000 salades par jour. l'exploitation est réalisée par huit personnes, mais Panasonic prépare l'automatisation de toutes les phases de la culture.

0226000008048720-photo-live-japon-23-05-2015.jpg

Du point de vue du consommateur, les salades produites ainsi présentent en théorie des avantages indéniables: pas besoin de les laver, pas beaucoup de déchets, un approvisionnement régulier, une qualité stable (taille, goût, apparence) tout comme le prix, sans variations saisonnières.
"Il est en outre possible de créer des salades qui comportent des caractéristiques particulières, en terme de goût ou de propriétés nutritionnelles. Nous avons par exemple pu créer une variété très sucrée que les enfants mangeraient assurément avec gourmandise" ainsi que des laitues à faible taux de potassium, se vante le responsable de Panasonic.

0226000008048722-photo-live-japon-23-05-2015.jpg

Le plus difficile est de trouver des magasins qui veulent bien vendre les produits issus de ce type d'usines. Actuellement, les laitues romaines de Panasonic sont proposées dans environ 130 supermarchés de Fukushima.
Le groupe se dit par ailleurs en discussions avec divers acteurs du monde de la distribution.

0226000008048724-photo-live-japon-23-05-2015.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top