Live Japon : promotions à couper le souffle

24 janvier 2015 à 11h10
0
Qui vient au Japon et visite les temples de l'électronique sera assurément éberlué par la quantité de produits proposés : 1 million dans le Yodobashi Camera du quartier d'Akihabara à Tokyo. Cela signifie que l'offre est gigantesque, et par voie de conséquence que la concurrence est rude. Elle l'est entre les fabricants, certes, mais aussi entre les commerçants. A priori le client en profite, à tel point qu'il peut parfois se payer des produits moins chers que gratuits. Petite illustration.

0226000007871131-photo-live-japon-24-01-2015.jpg


L'auteur de ces lignes, potentielle acheteuse d'une tablette grand format ou d'un nouvel ordinateur portable, est allée au magasin Labi du quartier Oimachi pour se faire une idée de la gamme de modèles. Outre le fait qu'il y en a au moins une cinquantaine, le plus surprenant est la guerre promotionnelle. Tous les jours, des remises monstres sont affichées sur certains appareils, pour une raison X ou Y, comme le fait que soit déjà annoncé la nouvelle version.

0226000007871133-photo-live-japon-24-01-2015.jpg


Or, au Japon, cela va très vite. En général, tous les six ou neuf mois sort un modèle amélioré qui ringardise immédiatement le précédent, lequel n'est généralement pourtant pas si vieux ni mauvais. Ainsi, un PC initialement vendu 175 000 yens (1300 euros) est soudain bradé à 100 000 yens (740 euros), ou une tablette à 20 800 yens (154 euros) laissée à moins de 15 000 yens (110 euros). Cela est vrai pour l'électronique, où le cycle des produits est réputé très court, mais aussi pour les appareils électroménagers. L'auteur de ces lignes a par exemple acquis récemment un grand four/grill à courant de vapeur avec fonction micro-ondes pour 70 000 yens (520 euros), au lieu de 160 000 (1185 euros) lorsqu'il est sorti moins d'un an plus tôt, et ce juste parce que le modèle suivant venait d'être mis en rayon.

0226000007871135-photo-live-japon-24-01-2015.jpg


Parfois, le magasin lance aussi des soldes de quelques heures juste pour écluser plus rapidement du stock ou surprendre le client et l'inciter ainsi à revenir plus souvent, tant il y a de "bonnes affaires à faire".
Mais ce n'est pas tout. Les offres couplées sont aussi très nombreuses, notamment pour promouvoir les services d'accès à internet, par connexion fixe ou mobile.

0226000007871137-photo-live-japon-24-01-2015.jpg


Pour qui veut par exemple prendre un abonnement WiMax proposé par Labi (avec un petit routeur de poche WiMax/Wifi utilisable à la maison ou en balade), en même temps que son PC ou sa tablette, le magasin rembourse en liquide 55 000 yens (410 euros). Or, cela est valable quel que soit le prix du modèle acheté. Donc, c'est vrai tant pour un modèle à 500 euros que pour un petit Laptop à 35 000 yens (260 euros). Dans les deux cas, le client recevra ensuite 55 000 yens en liquide, soit un gain pour lui de 20 000 yens s'il choisit le deuxième.

0226000007871139-photo-live-japon-24-01-2015.jpg


Bien sûr, il devra payer l'abonnement WiiMax tous les mois, mais s'il en avait besoin il aurait de toute façon dû s'acquitter de cette somme mensuelle : là il a le PC, la connexion et les 55 000 yens en plus. Idem pour une tablette Nec à 17 500 yens. Là, c'est carrément un gain de 37 500 yens dans la poche.

0226000007871141-photo-live-japon-24-01-2015.jpg


Plus étonnant encore, cette offre de remboursement de 55 000 yens n'est pas seulement valable pour qui achète un PC ou une tablette, mais aussi pour l'acquisition d'une télévision, d'un lecteur/enregistreur de disque Blu Ray ou autres appareils encore. Bref, celui qui envisage de s'abonner à un service Wimax/Wifi a tout intérêt à le faire quand il a aussi en tête de faire un gros achat, et réciproquement. Bien entendu, le fait de bénéficier de cette promotion ne supprime pas le système de points de fidélité : en général on obtient en points l'équivalent de 5% à 20% du prix d'un produit, les points en question se transformant en argent immédiatement réutilisable pour l'achat suivant. Exemple : en achetant une tablette à 20 000 yens, on gagne en général 2 000 points qui permettent de payer le prix de l'étui !

0226000007871143-photo-live-japon-24-01-2015.jpg


D'aucuns diront : certes, mais c'est souvent moins cher sur Amazon.co.jp ou d'autres boutiques en ligne. Eh bien à cela aussi les grandes surfaces comme Bic Camera, Yodobashi ou Labi répondent, et le font savoir. Si jamais un produit est moins cher ailleurs (le prix étant compté toute taxe comprise, et ristourne sous forme de points déduite) , ils s'alignent. Si bien que si l'on est un consommateur averti, on peut faire de belles économies tout en gardant l'avantage d'acheter dans un magasin ayant pignon sur rue, en ayant jugé le produit de visu.

0226000007871145-photo-live-japon-24-01-2015.jpg


Cette guerre tarifaire est, certes, généralement bien perçue par le client, mais à vrai dire elle a un vilain impact économique qui est préjudiciable depuis des années à l'ensemble de l'économie nippone (et in fine à de nombreux individus). Même si dans les calculs d'inflation l'impact de l'évolution du prix de ce type de produits est pondéré, quand la chute est sévère d'un an sur l'autre, cela joue. Surtout, puisque les prix descendent sans arrêt, les consommateurs ont tendance à reporter leurs achats dans l'espoir de profiter de tarifs encore meilleurs. Bilan, les ventes baissent et les fabricants et commerçants ne trouvent rien de mieux que de diminuer encore les prix (et souvent par ricochet leurs investissements comme les salaires de leur personnel) pour attirer des acheteurs. Cette spirale déflationniste est le grand mal dont le Japon peine à se défaire, et la plaie qui menace aussi l'Europe ces derniers temps.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

On Refait le Mac : Le MacBook Air Retina se dévoile
Sondage : qu'avez-vous pensé des annonces de Microsoft ?
Revue de Web : une maison qui a les boules !
Logitech lance une solution de vidéoconférence tout-en-un
Android : pourquoi Google ne corrigera plus les vulnérabilités de WebView
Infos US de la nuit : 9,2 millions de dollars en 2014 pour Tim Cook, Box décolle en bourse
CDiscount, Darty, LDLC : des mots de passe dans la nature ? (màj)
GoPro mise sur les directs de sport
Spotify sur iOS : Touch Preview et gestes facilitant les découvertes
Netflix est très loin de rencontrer le succès escompté en France
Haut de page