Live Japon : où va Nintendo ?

02 novembre 2014 à 03h35
0
On s'attendait à une perte, ce fut un bénéfice, on attendait un réveil, il nous parla de sommeil...: Nintendo a surpris mercredi en annonçant une claire amélioration de ses comptes, du moins une partie, au premier semestre de son année comptable 2014-2015. Mais les observateurs ont vite déchanté en regardant dans le détail les chiffres et surtout en écoutant les déclarations du patron convalescent Satoru Iwata. Explications.

0226000007724881-photo-live-japon-01-11-2014.jpg

Durant la période d'avril à septembre, traditionnellement la moins favorable pour l'industrie du jeu vidéo, les ventes de Nintendo ont encore chuté de près de 13% à cause des consoles de poche 3DS malmenées par les smartphones. Son chiffre d'affaires d'avril à septembre est tombé à 171 milliards de yens (1,3 milliard d'euros), alors que la maison-mère de Zelda et consort affichait des ventes semestrielles de 837 milliards il y a six ans, au sommet de sa gloire. Nintendo avait connu une ascension fulgurante de 2006 à 2009, après un précédent passage à vide, mais depuis, affecté par la hausse du yen les trois années suivantes, puis par une concurrence de plus en plus féroce des terminaux mobiles et nombreux jeux gratuits qui suffisent largement aux joueurs occasionnels, il ne parvient pas à recouvrer un élan durable. 

01C2000007724677-photo-live-japon-01-11-2014.jpg

Le créateur de Mario et des Pokémons, qui avait terminé le trimestre d'avril à juin sur une perte nette, a quand même sauvé l'honneur sur l'ensemble des six mois avec un bénéfice net de 14 milliards de yens (103 millions d'euros). Comment ? Uniquement grâce aux bienfaits de l'affaiblissement du yen, et donc du renchérissement des devises étrangères, ce qui gonfle mécaniquement les recettes du groupe encaissées hors de l'archipel.

Nintendo est cependant toujours dans le rouge sur le plan opérationnel, ce qui signifie que la firme dépense plus pour produire, fabriquer et vendre ses consoles et jeux que ne lui rapportent les achats de ces produits. Et cela fait désormais plusieurs années que cela dure, plusieurs années que les consoles se vendent mal (comparé au passé), n'en déplaise à ceux qui considèrent que Nintendo est la meilleure société de jeu. Même si elle a repris un peu d'oxygène par comparaison avec sa situation au 1er semestre 2013-2014, Nintendo souffre toujours de méventes que le groupe tente de masquer en vantant surtout quelques grands succès.

01F4000007724681-photo-live-japon-01-11-2014.jpg

Il explique en effet que Mario Kart 8 pour sa Wii U fait un carton, de même que Zelda, ce qui lui a permis de vendre 1,12 million d'exemplaires de cette console de salon en six mois. C'est certes bien mieux que les 460.000 de la même période de 2013-2014, mais le groupe admet qu'il va falloir encore une progression importante pour atteindre les 3,6 millions d'unités escomptées pour l'année. Rappelons que l'an passé, Nintendo voulait vendre 9 millions de Wii U et qu'en réalité seulement 2,8 millions ont trouvé preneurs. Désormais, le cumul de ventes de la Wii U depuis fin 2012 n'atteint que 7,3 millions d'exemplaires, loin derrière les plus de 10 millions de PlayStation 4 (PS4) écoulées par son concurrent et compatriote Sony durant une période beaucoup plus courte (9 mois) après leur sorties fin 2013.

01F4000007724683-photo-live-japon-01-11-2014.jpg

Mais en réalité, cette fois, c'est surtout du côté des machines de poche 3DS à affichage tridimensionnel que le compte n'y est pas : Nintendo n'en a vendu que 2,09 millions durant le semestre (contre 3,89 millions l'an passé dans le même laps de temps), d'où un sérieux manque à gagner dû, selon le patron lui-même, à un déficit de nouveaux jeux attractifs. Il promet que cela devrait s'arranger avec un lot de nouveautés prévues juste avant les cruciales fêtes de fin d'année.
Nintendo mise ainsi toujours sur un cumul de ventes de 12 millions de 3DS au cours de l'ensemble de l'exercice comptable (avril 2014 à mars 2015) en s'appuyant aussi sur le lancement ce début octobre de deux nouvelles variantes améliorées, les New Nintendo 3DS et New Nintendo 3DS LL.

01F4000007724685-photo-live-japon-01-11-2014.jpg

Le fleuron de Kyoto (ouest) compte aussi sur les jeux de studios tiers pour redonner une attractivité exclusive à ses consoles sérieusement concurrencées par les smartphones.
Face à cette situation, la plupart des analystes du secteur recommandent à Nintendo de franchir le Rubicon: de proposer ses jeux non seulement sur ses consoles, mais aussi sur les smartphones et tablettes, une tactique risquée que le groupe refuse mordicus d'appliquer jusqu'à présent. Lors d'une conférence de presse en janvier, le patron, Satoru Iwata, avait assuré que Nintendo, une maison centenaire initialement spécialisée dans les jeux de cartes, allait encore se "métamorphoser" pour s'adapter aux circonstances.

01C2000007724687-photo-live-japon-01-11-2014.jpg

Le suspens durait depuis et beaucoup espérait du nouveau dans le bon sens jeudi matin lors d'une conférence de presse d'explication des résultats et de la stratégie à venir. Juste avant ce discours, les spéculateurs de la Bourse de Tokyo ont voulu croire jusqu'au dernier instant qu'il ferait pourtant une annonce sur les jeux Nintendo sur smartphone: ils ont acheté en masse des actions Nintendo dont le cours faisaient alors un bond de plus de 7,7%. Il a suffit d'un mot pour que l'élan s'arrête net: plutôt que de parler de jeu en ligne, M. Iwata a disserté sur la façon de “bien dormir dans un nuage”.

01C2000007724689-photo-live-japon-01-11-2014.jpg

Nintendo a en effet annoncé un partenariat avec la société américaine Resmed pour développer de nouveaux instruments permettant d'améliorer la qualité de vie, avec un accent mis sur la santé ludique, un sujet censé intéresser un large public. "Le premier thème de la qualité de vie, c'est la santé", a expliqué M. Iwata. "La santé, c'est notamment éliminer la fatigue", a poursuivi le patron qui vient d'ailleurs d'être opéré et faisait son retour en plublic. Cette voie “santé” avait été ouverte il y a quelques années avec le Wii Fit, une sorte de pèse-personne qui permettait diverses activités physiques en association avec la console Wii. Ce domaine avait aussi été abordé avec les jeux d'entraînement cérébral (Quel âge a votre cerveau ?).

01C2000007724691-photo-live-japon-01-11-2014.jpg

"Tout le monde a besoin de sommeil, tout le monde se fatigue. Le fait de bien dormir ou non a une grande influence sur l'état de santé", c'est pourquoi Nintendo veut proposer des appareils qui permettent de façon simple d'évaluer précisément comment on dort, a justifié le patron. Selon Nintendo, même s'il existe déjà des moyens de mesurer le sommeil, c'est trop contraignant, pas assez amusant. Le groupe veut proposer des produits "qui ne se portent pas sur soi, sont sans contact, sans action à effectuer (sinon dormir), sans attente et sans effort d'installation".


0226000007724695-photo-live-japon-01-11-2014.jpg

Le partenariat avec Resmed (qui fabrique jusqu'à présent des produits plutôt contraignants et encombrants) doit permettre de développer des engins bénéficiant des technologies médicales et du savoir-faire de cette société, débarrassés de leurs inconvénients, à l'adresse du grand public que connaît parfaitement Nintendo, a argué M. Iwata. L'objectif est de concevoir ainsi une "plateforme d'augmentation de la qualité de vie", comprenant non seulement les instruments de mesure du sommeil (ou d'autres paramètres), mais aussi une base de données en ligne et un lien avec les consoles de jeu du groupe, entre autres appareils connectés.

0226000007724693-photo-live-japon-01-11-2014.jpg

Lors de sa précédente conférence de presse en janvier, M. Iwata avait déjà promis de l'inédit pour 2015-2016, avec un accent mis sur la santé ludique, un sujet qui intéresse un large public. Il avait alors été très vague. Il a été un peu plus concret cette fois, mais pas vraiment dans le sens attendu par les analystes, investisseurs et journalistes qui ne voient pas dans quelle direction va Nintendo et ont l'impression que l'orientation qui s'amorce n'a absolument rien à voir avec les affaires du groupe.

Les donneurs d'ordres à la Bourse de Tokyo n'ont donc guère été convaincus par la prestation de M. Iwata : l'action Nintendo n'a finalement gagné que 1% jeudi à l'issue de la conférence de presse après avoir pourtant bondi de 7,7% en début de matinée juste avant.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Accusée d'avoir hébergé des contrefaçons, Cdiscount est protégée par son statut d'hébergeur

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top