Streaming : 6 films et séries qui aident à comprendre la guerre en Ukraine

04 mars 2022 à 15h45
27
Kiev © Arte
Kiev, vue dans le documentaire Guerre du Donbass, le drame ukrainien © Arte

Vous souhaitez mieux appréhender ce qui se déroule actuellement en Ukraine ? Plutôt que de lire un énième avis d'expert ou de consulter des cartes et autres chiffres parfois abscons, pourquoi ne pas passer par des séries et films documentaires voire des fictions qui traitent directement du sujet ou de situations s'en approchant ? Voici une sélection d'œuvres disponibles sur différents services de streaming , qui pourraient vous aider à y voir plus clair.

La décision du Président russe Vladimir Poutine d'envahir son voisin ukrainien peut sembler venir d'un coup de tête. En réalité, le conflit entre la Russie et l'Ukraine ne date ni d'hier, ni du 24 février dernier. Avec les quelques œuvres ci-dessous, vous devriez normalement mieux comprendre comment nous en sommes arrivés là et quelles sont les motivations de chacun.

Guerre du Donbass, le drame ukrainien

Réalisé par l'allemande Claire Walding en 2021, le documentaire Guerre du Donbass, le drame ukrainien ne peut pas être plus clair quant à son sujet. Il revient sur la naissance et l'évolution de ce conflit lancé en 2014 par cette région sécessionniste ukrainienne, avec le soutien de la Russie, jusqu'au résultat que l'on connait aujourd'hui.

Composé, notamment, d'interventions du président ukrainien Volodymyr Zelensky et de plusieurs observateurs issus de différentes parties, difficile de faire mieux que ce documentaire pour saisir les origines de l'affaire.

Le documentaire Guerre du Donbass, le drame ukrainien est disponible sur Arte ou encore YouTube en deux parties de 50 minutes.

Winter On Fire: Ukraine's Fight for Freedom

S'il est bien entendu important d'en apprendre plus sur la situation et les motivations actuelles des camps impliqués dans une guerre, il peut aussi être intéressant d'explorer le passé de l'un des pays concernés pour mieux saisir d'où il vient. Pour cela, Winter On Fire: Ukraine's Fight for Freedom est parfait pour étudier des événements récents qui ont fait de l'Ukraine le pays qu'il est aujourd'hui.

Le film couvre les troubles publiques dans le pays sur 93 jours, entre 2013 et 2014, au cours desquels eurent lieu des manifestations pacifiques d’étudiants. Celles-ci ont fini par engendrer une violente révolution appelant à la démission du président Viktor F. Yanukovich et à la défense des droits civiques.

Winter On Fire: Ukraine's Fight for Freedom, d'une durée d'1h40, est disponible sur Netflix.

Netflix
  • La plus complète du marché
  • Séries originales souvent excellentes
  • Compression vidéo irréprochable

Le service américain n'est pas le plus populaire au monde pour rien. Avec une offre de contenus enrichie chaque semaine, une qualité vidéo toujours optimale et une expérience utilisateur très travaillée, la plateforme est un choix incontournable pour se divertir. Notre seul regret reste l'augmentation constante des tarifs d'abonnement, qui rend le service un peu moins attractif qu'à son lancement… Heureusement le nombre de séries et de films compense cette hausse.

Le service américain n'est pas le plus populaire au monde pour rien. Avec une offre de contenus enrichie chaque semaine, une qualité vidéo toujours optimale et une expérience utilisateur très travaillée, la plateforme est un choix incontournable pour se divertir. Notre seul regret reste l'augmentation constante des tarifs d'abonnement, qui rend le service un peu moins attractif qu'à son lancement… Heureusement le nombre de séries et de films compense cette hausse.

Donbass

Restons encore un peu en Ukraine avec Donbass, de l'Ukrainien Sergei Loznitsa. Diffusé en 2018 lors de l'ouverture de la section « Un certain regard » du festival de Cannes, le film de 110 minutes s'intéresse à la guerre hybride qui a lieu dans la région entre l'Ukraine et la République populaire autoproclamée de Donetsk, soutenue par la Russie.

Entre conflits armés ouverts, crimes et pillages plus cachés ou encore propagande, cette œuvre n'est pas un documentaire mais donne une bonne idée du drame qui se joue là bas.

Donbass est proposé en streaming sur Canal+.

MyCanal
  • Des films récents en première diffusion
  • Un abonnement incluant Netflix, OCS et Disney+
  • Une interface bien pensée intuitive

Le service du groupe français propose l'offre la plus exhaustive en termes de contenus, avec des films (très) récents et de nombreuses séries disponibles dans une seule et même application. Evidemment le prix s'en ressent mais Canal+ propose un produit abouti qui pourra convenir aux petits et aux grands.

Le service du groupe français propose l'offre la plus exhaustive en termes de contenus, avec des films (très) récents et de nombreuses séries disponibles dans une seule et même application. Evidemment le prix s'en ressent mais Canal+ propose un produit abouti qui pourra convenir aux petits et aux grands.

Poutine - Le retour de l'ours dans la danse

Changeons de point de vue et intéressons-nous cette fois à la Russie et plus spécifiquement à son Président, Vladimir Poutine. Dans Le retour de l'ours dans la danse, un documentaire de 50 minutes, Arte s'intéresse notamment à la politique extérieure d'un président qui vise à replacer son pays au centre des enjeux géostratégiques mondiaux.

Avec les interventions de différents experts, le documentariste Frédéric Tonolli interroge notamment les motivations de Poutine dans cette nouvelle guerre froide, plus si froide que ça désormais…

Wagner, l'armée de l'ombre de Poutine

En 80 minutes, le documentaire de France TV Wagner, l'armée de l'ombre de Poutine s'intéresse au groupe Wagner, l'un des outils de Vladimir Poutine dans différents points du globe : une armée privée de mercenaires censée gérer la sécurité.

Mais les mots « opacité », « crime » et « impunité » sont utilisés pour qualifier cette entité qui réalise en vérité les basses œuvres du Président russe. L'œuvre d'Alexandra Jousset et Ksenia Bolchakova démontre ainsi les méthodes que peut adopter le président Russe.

Occupied

Pour conclure cette sélection, faisons un pas de côté. De fait, Occupied n'est pas un documentaire, mais bien une série de fiction, qui se déroule en outre dans un autre pays d'Europe envahi par la Russie : la Norvège.

Dans cette série dont nous avons déjà parlé sur Clubic dans une critique, les scénaristes nous dépeignent un avenir proche que nous trouvions déjà tristement plausible à l'époque de sa diffusion… Occupé sans réellement pouvoir se défendre par les Russes pour des raisons économiques et énergétiques, la Norvège peine à trouver des alliés en Europe.

Outre ce conflit géopolitique passionnant et réaliste qui peut aider à appréhender la question ukrainienne dans son ensemble, des conflits plus personnels de personnages jouant dans les deux camps sont également une parfaite illustration de ce que peuvent vivre des personnes bien réelles dans la guerre.

Les deux premières saisons d'Occupied sont proposées chez Netflix, Prime Video ou encore Arte. Malheureusement, la troisième et dernière reste toujours inédite en France.

Occupied
  • Vous aimez la géopolitique réaliste
  • Vous appréciez les personnages tiraillés
  • Vous voulez une série dépaysante pour les oreilles

Si vous aimez la fiction politique, et que vous la savourez plus encore avec une petite touche de thriller par-dessus, vous feriez bien de jeter un œil à Occupied (Okkupert en VO). Au fil d'un scénario central palpitant et tout sauf improbable, cette série norvégienne nous raconte les relations européennes, non pas d'aujourd'hui, mais peut-être d'après demain…

Si vous aimez la fiction politique, et que vous la savourez plus encore avec une petite touche de thriller par-dessus, vous feriez bien de jeter un œil à Occupied (Okkupert en VO). Au fil d'un scénario central palpitant et tout sauf improbable, cette série norvégienne nous raconte les relations européennes, non pas d'aujourd'hui, mais peut-être d'après demain…

Occupied
Occupied
Séries
date de sortie : 04-10-2015
Voir la fiche produit
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
13
SPH
Pour me faire une idée de la guerre en Ukraine, je n’ai pas besoin que l’on me l’explique par des films et séries. Je regarde tout simplement les journaux télévisés sur toutes les chaines depuis une semaine.
SPH
Et puis, je dirais que les films et séries sur la guerre n’ont aucun sens historique puisque tournés avant la guerre qui a débuté il y a une semaine.
pecore
Dommage qu’il n’y a pas de film sur la Georgie, vu que c’était la répétition pour ce qui joue en ce moment.
gothax
@ pecore : Ou un film sur l’ Irak en 2003 ou une coalition envahi un pays sans déclaration. Je suis surpris l’Ukraine avait des troupes au même titre que la Micronésie…<br /> Sinon merci beaucoup au contributeur, les reportages d’Arte changent de la télé caniveau… Surtout leur Thema.<br /> Je vais regarder les films suite aux conseils.
Gus_71
Merci !<br /> Pour SPH qui préfère visualiser les JT Français, regarde quand même ‹ Poutine - Le retour de l’ours dans la danse › et ‹ Wagner, l’armée de l’ombre de Poutine › :<br /> Ce sont des documentaires (bien documentés !) et pas des films, séries ou fictions !
KK-O-QQ
Rien ne pouvait justifier cette guerre… Et pourtant la mèche était visible depuis la chute du mur de Berlin ! L’Europe des 12 est devenu l’Europe des arrivistes !<br /> Que fait la Turquie dans l’Europe, par exemple ?<br /> Quels intérêts d’avoir l’Ukraine, ex-pays de l’URSS au sein de l’OTAN ?<br /> La Russie n’allait pas attendre que la dissuasion américaine se pointe à sa porte tel un huissier !<br /> J’ai vu des archives de l’INA et honnêtement Poutine a plus d’une fois prévenu sur ce qui arriverait si le berceau de la Russie tomberait sous les yeux doux des Américains et de l’Europe !<br /> Zelensky, ancien acteur, devenu président de la même manière que l’a était Macron, c’est-à-dire à partir de rien, juste pour qu’un autre candidat dégage, a était élu ! WTF quoi !!!<br /> Il est à fond en plus le gars, il s’est pris pour John Connor ou quoi ?!<br /> Le pire, c’est qu’il pousse l’Europe à rentrer en guerre alors que si cela se passe, nous passerons à la 3ᵉ guerre mondiale !! Ce gars Zelensky" est d’un égoïsme de ouf, et je parle de ça au niveau de guerre nucléaire hein !<br /> L’Ukraine et l’Europe n’existeraient plus sans la Russie à l’heure actuelle, il faut bien le savoir çà messieurs dames !<br /> De ce que j’ai pu constater depuis que je suis enfant et jusqu’à mes 42 ans de maintenant, j’ai rarement le souvenir ou les Russes on était mis à l’honneur !! Ils ne se sont jamais plaints, toujours à l’écoute de ses homologues, quitte à s’effacer totalement !<br /> Tous les films américains que j’ai vus ont toujours fait passer les Russes pour des moins que rien, des seconds à la technologie primaire.<br /> Zelensky a dû surement se laisser séduire… Pour la suite ce gars-là s’est mis en mode panique totale reniant ses origines et son histoire !<br /> De la même manière que Macron, il a voulu vendre son pays pour rentrer dans l’Europe !
MattS32
SPH:<br /> Et puis, je dirais que les films et séries sur la guerre n’ont aucun sens historique puisque tournés avant la guerre qui a débuté il y a une semaine.<br /> À part Occupied, qui est une fiction, les films et séries cités ont bien un intérêt historique. La guerre n’a pas débuté il y a une semaine, elle couve depuis 8 ans (depuis que la Russie a annexé la Crimée en 2014 et continue depuis à alimenter les mouvements séparatistes dans le Donbass, avec sa propagande, mais aussi avec du matériel et des troupes), l’invasion récente n’est « que » la conséquence d’une escalade récente du conflit.<br /> Les documentaires couvrant ces 8 dernières années permettent donc d’aider à comprendre comment on en est arrivé là.<br /> KK-O-QQ:<br /> Que fait la Turquie dans l’Europe, par exemple ?<br /> Si tu parles de l’Europe géographique, elle y est… pour des raisons géographiques… Si tu parles de l’Union Européenne, comme je le suppose, puisque tu parles juste au-dessus de l’Europe des 12, ben la Turquie n’en fait pas partie. Elle est candidate à l’adhésion, mais politiquement « incompatible » tant qu’Erdogan sera au pouvoir (à moins qu’il prenne un virage radical vers plus de démocratie et moins d’autoritarisme, ce qui est fort peu probable).<br /> KK-O-QQ:<br /> Quels intérêts d’avoir l’Ukraine, ex-pays de l’URSS au sein de l’OTAN ?<br /> Le but de l’OTAN, c’est notamment et historiquement de former une coalition forte et soutenue par les USA pour les petits pays qui n’ont pas individuellement la puissance nécessaire pour faire face en cas d’agression par la Russie, mais aussi de maintenir la paix de manière générale en Europe de l’Ouest.<br /> L’intérêt d’avoir l’Ukraine dans l’OTAN, on le voit justement depuis dix jours : la Russie n’aurait sans doute pas envahi l’Ukraine si elle faisait partie de l’OTAN…<br /> KK-O-QQ:<br /> La Russie n’allait pas attendre que la dissuasion américaine se pointe à sa porte tel un huissier !<br /> Qu’avait-elle à craindre ? Une attaque de la « dissuasion américaine » ? Ben non. L’OTAN n’a JAMAIS cherché à étendre son territoire par la force. Contrairement à la Russie… La seule chose qu’avait à craindre la Russie avec l’extension de l’OTAN à l’Ukraine, c’est qu’elle perdait toute chance d’annexer l’Ukraine par la force, comme elle essaye de le faire petit à petit depuis 2014… Surtout que concrètement, une adhésion de l’Ukraine a l’OTAN ne ramène pas spécialement quoi que ce soit à la porte de la Russie : il y a déjà 4 pays voisins de la Russie (Estonie, Lettonie, Littuanie et Pologne) qui sont membres de l’OTAN, donc l’OTAN est déjà aux portes de la Russie. Et n’a jamais montré le moindre signe de volonté de l’envahir…<br /> KK-O-QQ:<br /> toujours à l’écoute de ses homologues, quitte à s’effacer totalement<br /> LOL. C’est pas « O-QQ » que tu l’as, c’est dans les yeux hein…<br /> KK-O-QQ:<br /> Zelensky, ancien acteur, devenu président de la même manière que l’a était Macron, c’est-à-dire à partir de rien<br /> Macron a été ministre avant d’être président. Il avait donc un minimum d’expérience de la politique. On peut pas en dire autant d’un certain polémiste dont tu arbores fièrement le logo et diffuse la propagande, et qui lui débarque effectivement « à partir de rien »…
Jimbo
J’ai déjà lu beaucoup d’âneries sur le drame ukrainien, mais celles de KK-O-QQ sont dans le top 10. Encore un qui parle sans connaître un seul des sujets sur lesquels il bave.
pecore
KK-O-QQ:<br /> Rien ne pouvait justifier cette guerre…<br /> Et pourtant tu nous ponds un pavé qui ne fait que cela et avec des arguments clairement pro-Poutine et anti-Ukraine démocratique et libre. Chapeau pour l’hypocrisie, j’ai rarement vu mieux.
pecore
Le président qui sera élu, Macron ou autre, le sera démocratiquement, une notion qui semble t’échapper.
MattS32
Alors<br /> je ne suis absolument pas pro-Macron, la seule fois où j’ai voté pour lui où son parti, sur plus de dix fois où j’avais la possibilité de le faire, c’est pour éviter d’avoir une Vladimirette à la présidence (et je le referai, à contrecoeur mais sans aucune hésitation, si la situation se reproduit, où pour éviter un Zorglub bloqué 100 ans en arrière). Comme quoi, t’es aussi bon pour évaluer la position politique de quelqu’un que pour comprendre ce qu’il se passe en Russie…<br /> ça n’a de toute façon rien à voir avec le sujet. Mais bon, c’est vrai que vu la vacuité de tes propos sur le sujet, mieux vaut pour toi tenter de détourner l’attention en parlant d’autre chose. Mais quand on a rien d’intelligent à dire, le mieux c’est de se taire.<br />
pecore
Zorglub … oui, maintenant que tu le dis je vois la ressemblance.
k43l
Je suis d’accord sur une grande partie de ton commentaire sauf les raisons du pourquoi de la guerre.<br /> Oui l’otan est plutôt du type je m’etends à la demande et je ne provoque pas de guerre.<br /> Sauf que dans son extension elle installe des missiles ou des moyens de contre attaque en direction de la Russie.<br /> Et c’est bien ça le problème pour la Russie.<br /> La dernière fois que l’URSS avait fait pareil à Cuba, on était au bord de la guerre nucléaire déjà. L’Ukraine comme la Finlande et la flopper de pays qui entoure la Russie est pour poutine une barrière naturelle.<br /> Comme les États Unis sont entouré d’océan avec le Mexique qui fait tampon, ils sont plutôt à l’abri d’une attaque direct.<br /> D’ailleurs il y avait un engagement à ce que l’Ukraine, la Géorgie la Finlande et tout les pays limitrophes ne soit pas courtisé par l’otan. Forcément vu que l’engagement n’est pas tenu, difficile de dire à poutine de respecter les siens.
Blackalf
k43l:<br /> L’Ukraine comme la Finlande et la flopper de pays qui entoure la Russie est pour poutine une barrière naturelle.<br /> C’est pour ça qu’il envahit le premier et a menacé le second ? <br /> D’autant que la Finlande et la Suède seraient certainement restées neutres s’il ne l’avait pas fait, au lieu de ça la menace gratuite de Poutine a eu deux effets : leur faire prendre la décision de livrer des armes à l’Ukraine, ce qu’elles n’auraient probablement pas fait s’il n’avait rien dit, et à présent elles pensent justement se rapprocher de l’Otan. Il y a maintenant suite aux menaces russes et d’après un sondage, une majorité de suédois favorables à une adhésion à l’Otan, ce qui n’avait jamais été le cas jusqu’à maintenant.<br /> Bref, à trop traîner son sabre et menacer gratuitement, Poutine va finir par faire des choses contre-productives. Je pense qu’à force de faire tout ce qu’il a fait ces 20 dernières années, il a fini par se croire infaillible et invincible, et c’est ce type de personne qui finit toujours par commettre des erreurs, parce qu’ils n’envisagent pas un instant qu’ils puissent échouer.
MattS32
k43l:<br /> des moyens de contre attaque en direction de la Russie.<br /> Tu en reviens à ce que je dit. Ce qui la gênerait, c’est de ne plus pouvoir attaquer tranquillement l’Ukraine sans se prendre une contre attaque de l’OTAN dans les dents…<br /> Poutine est un nostalgique de l’empire et de l’URSS, il croit pouvoir redonner à la Russie sa grandeur passée en lui rendant son territoire passé (ce qui est bien évidement idiot, les problèmes économiques et politiques qui plombent la Russie aujourd’hui ne se règleront pas avec des bouts de territoire en plus).<br /> Par ailleurs, l’affirmation que l’OTAN installe des missiles en direction de la Russie est fausse. Les déploiements de l’OTAN en Europe sont essentiellement des batteries anti-missile, et qui ciblent bien plus les missiles balistiques iraniens que russes. Et ce pour deux raisons, la première étant bêtement géographique : un tir de missile balistique russe a destination des USA ne passe pas par le ciel européen, la trajectoire directe passe beaucoup plus au Nord et survole le Canada. La seconde est que la Russie a de toute façon aujourd’hui des missiles hypersoniques pilotables, qui du fait de leur vitesse et de leur trajectoire imprévisible sont impossibles à intercepter avec des anti-missiles conventionnels (au passage, ça on le passe étrangement sous silence hein, on ne cesse de défendre Poutine en prétendant que l’OTAN représente une menace pour la Russie, mais on oublie les armes les plus modernes développées par la Russie et dont elle fait régulièrement l’étalage : c’est la Russie qui menace l’OTAN et non l’inverse).<br /> k43l:<br /> L’Ukraine comme la Finlande et la flopper de pays qui entoure la Russie est pour poutine une barrière naturelle.<br /> Fausse excuse. La Russie a déjà 1200 km de frontières avec l’OTANT.<br /> Et l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN ne rapprocherait l’OTAN de Moscou que de quelques dizaines de kilomètres (450 au lieu de 580), ce qui d’un point de vue géostratégique est absolument négligeable.<br /> k43l:<br /> D’ailleurs il y avait un engagement à ce que l’Ukraine, la Géorgie la Finlande et tout les pays limitrophes ne soit pas courtisé par l’otan.<br /> Alors d’abord, cet engagement n’a jamais formellement existé. Ensuite, c’est bien plus l’Ukraine qui veut rentrer dans l’OTAN de son propre chef (et fondamentalement, pour se protéger de son encombrant voisin qui ne cesse de la harceler depuis une dizaine d’années… la Russie est la principale responsable de la volonté de l’Ukraine de rejoindre l’OTAN, si ce n’est la seule !) que l’OTAN qui drague l’Ukraine… Bien au contraire même, l’OTAN est resté jusqu’à présent plutôt réticent à l’idée de cette adhésion.
pecore
Quelle hypocrisie, encore une fois, de la part de Poutine et de ses soutiens, que de dire que l’OTAN voulait avoir l’Ukraine alors qu’au contraire cela fait des années que l’Ukraine demande à adhérer et des années que l’OTAN refuse pour ne pas froisser l’autre machin.<br /> Le pire c’est que l’Ukraine devrait être libre d’adhérer à l’organisation de défense qu’elle veut, comme n’importe quel pays d’ailleurs. Donc l’argument comme quoi cette guerre serait la faute de l’OTAN est doublement absurde.
Blackalf
Personnellement, je pense que Poutine a commis deux graves erreurs, la première est d’avoir totalement sous-estimé la résistance des ukrainiens*, et la seconde d’avoir encore plus sous-estimé l’ampleur qu’allait prendre les réactions et sanctions de l’UE et de bien d’autres pays.<br /> Peut-être que les troupes russes arriveront à occuper entièrement l’Ukraine, mais elles auront alors à faire face quotidiennement à de la guérilla, des sabotages, des attentats divers…bref, à de la résistance armée. Résistance qui sera par ailleurs soutenue et approvisionnée en armes, munitions et équipements par de nombreux pays.<br /> et quand on pense que depuis 2014 il parle d’envoyer des troupes russes en Ukraine, il ne fait guère de doute qu’il prépare son plan depuis plus de 7 ans…et le résultat n’est pas très concluant jusqu’à présent.<br />
MattS32
Et pour compléter ce que j’ai dit plus haut, les systèmes anti-missiles de l’OTAN n’ont d’ailleurs même pas été déployés au plus près de la Russie. Ils ne sont à ce jour déployés qu’en Europe de l’Ouest + Grèce.<br /> Il y a en plus un système américain (Aegis) déployé en Pologne et en Roumanie, mais ce déploiement est hors cadre de l’OTAN (et donc, de fait, un tel déploiement étendu à l’Ukraine serait indépendant de l’adhésion ou non de l’Ukraine à l’OTAN, puisque ça relèverait d’un accord direct entre l’Ukraine et les USA sans passer par l’OTAN), car justement l’OTAN n’a pas voulu s’engager dans cette voie, et a d’ailleurs reproché aux USA d’avoir persisté malgré cette opposition.<br /> Blackalf:<br /> Peut-être que les troupes russes arriveront à occuper entièrement l’Ukraine, mais elles auront alors à faire face quotidiennement à de la guérilla, des sabotages, des attentats divers…bref, à de la résistance armée.<br /> Tout a fait. Et surtout, il va récupérer une Ukraine économiquement exsangue, et qui mettra des années à s’en remettre. De quoi perdre même le soutien des pro-russes du Donbass.<br /> Car à la base, ce qui a permis à la propagande poutinienne de séduire ces pro-russes, c’est les difficultés économiques du Donbass par rapport au nord de l’Ukraine, et la promesse qu’en faisant partie de la Russie le Donbass bénéficierait d’un boom économique. Non seulement cette promesse était déjà optimiste en cas de rattachement pacifique, vu l’état de l’économie Russe, mais en plus après une guerre violente, avec absolument tout à reconstruire, ça devient totalement illusoire. C’est plutôt le nord qui va tomber dans les même difficultés économiques (et même bien pire, avec d’un côté le coût de la reconstruction, de l’autre la perte des marchés occidentaux) que le Donbass, et pas l’inverse.
k43l
Oui c’est pour ça qu’il envahit l’ukraine et qu’il ne menace pas la finlande mais l’otan de toute adhésion supplémentaire. Mine de rien, c’est aussi une guerre d’influence qui se joue.<br /> Dans tout les cas, je ne sais pas pour la suede mais je sais que la finlande ça a toujours fait débat et ça depuis un petit moment.<br /> Je te rejoins sur son sentiment d’invincibilité. 20ans de présidence sans de contrariété n’y d’opposition forcément ça commence à jouer sur le moral et ta philosophie.
paulposition
k43l:<br /> 20ans de présidence sans de contrariété n’y d’opposition forcément ça commence à jouer sur le moral et ta philosophie.<br /> Il faut dire que les « contrariétés » sont soignées de manières assez spéciale par Poutine (le poison n’est pas un remède reconnu par le monde médical); quant a l’opposition, il y a bien longtemps qu’elle est muselée, donc…
MattS32
Tout a fait. Prétendre qu’il est sans opposition, c’est faux, il y en a, comme dans toute dictature, mais Poutine et sa garde rapprochée font tout pour qu’elle ne puisse pas s’exprimer (jusqu’à comme tu le dis, l’élimination physique…) et pour que le peuple n’en entende pas parler (contrôle de quasiment tous les médias, et encore plus aujourd’hui, puisque les derniers médias indépendants sont tous en train de fermer…).<br /> On ne peut donc pas considérer que Poutine se sent invincible en raison d’une absence d’opposition, il a parfaitement conscience de l’existence de cette opposition. Il se sent invincible surtout parce qu’il a des moyens « illimités » pour mettre tout le monde à sa botte, de gré ou de force, comme tout parrain de mafia (ce qu’il est dans les faits).
k43l
Ah non pas du tout ça ne revient pas à ce que tu dis. Si l’ukraine ne serait pas courtisé, il n’y aurait pas eu d’invasion.<br /> Poutine est un humain. Donc il a des tolérances, et des limites.<br /> Que la lituanie, estonie et lettonie passe sous contrôle OTAN, il le tolère. Que la finlande ou l’ukraine passe sont ses limites. Et de mémoire ce sont des limites qui sont connu. Sauf que là aussi les limites sont variables. LA finlande dans l’union européenne pas de problème, il ne sent pas proche de ce peuple/pays.<br /> Que l’ukraine le souhaite, ça lui pose un problème.<br /> Il est peut-être nostalgique de l’urss, mais l’OTAN lui prépare toujours une guerre contre la Russie au cas où. C’est la raison de sa création. Donc bon l’un dans l’autre.<br /> C’est une guerre d’influence et l’Ukraine en fait les frais.<br /> Sauf erreur la Russie depuis l’effondrement de l’urss n’a pas fait de guerre directe avec ses pays limitrophes ou même les anciens pays qui faisait partie de l’urss.<br /> Du contrôle d’influence oui, des points de vue divergent oui, des intérêts différend mais pas de guerre pour annexer d’autre pays malgré de forte crainte (finlande et georgie).<br /> Et il me semble difficile de dire à la russie de ne pas faire, quand l’occident ne se gene pas pour le faire.<br /> Au final, cette guerre est pour moi, une conséquence de l’influence occidental et d’un certain désir d’un retour d’un empire.
MattS32
k43l:<br /> Ah non pas du tout ça ne revient pas à ce que tu dis. Si l’ukraine ne serait pas courtisé, il n’y aurait pas eu d’invasion.<br /> Sauf que encore une fois, c’est l’Ukraine qui courtise l’OTAN, pas l’inverse. Ça fait des années que l’Ukraine fait des appels du pied à l’OTAN, qui jusqu’à présent n’a toujours pas accepté l’adhésion, ni fixé d’échéance.<br /> k43l:<br /> Il est peut-être nostalgique de l’urss, mais l’OTAN lui prépare toujours une guerre contre la Russie au cas où.<br /> L’OTAN se prépare à se défendre contre la Russie. Pas à l’attaquer. Il ne constitue par une menace. La Russie, elle, n’a jamais cessé de montrer ses muscles et d’être menaçante. Que je sache, c’est par exemple bien la Russie qui fait régulièrement défiler ses missiles balistiques, pas l’OTAN… C’est la Russie qui profère des menaces à l’encontre des pays qui voudraient rejoindre l’OTAN. C’est la Russie qui agite ses armes nucléaires pour faire peur à ceux qui voudraient aider l’Ukraine à se défendre…<br /> k43l:<br /> Sauf erreur la Russie depuis l’effondrement de l’urss n’a pas fait de guerre directe avec ses pays limitrophes ou même les anciens pays qui faisait partie de l’urss.<br /> Erreur. Il y a eu la Géorgie et l’Ukraine.<br /> Et l’Ukraine, je rappelle que c’est depuis 2014, et pas seulement depuis deux semaines hein… La Russie a pris la Crimée par la force en 2014 et soutient activement, par du matériel et des hommes, les forces séparatistes du Donbass depuis la même année… séparatistes qui en outre ont été chauffés à blanc par la propagande russe pour provoquer une volonté d’indépendance qui n’existait pas à la base.<br /> Ces agressions ne peuvent mener qu’à une chose : pousser encore plus les états indépendants situés à proximité de la Russie vers l’OTAN et l’UE pour se protéger. D’ailleurs, suite à l’envahissement de l’Ukraine, la Moldavie et la Géorgie ont déposé leur candidature pour l’adhésion à l’UE…
SPH
@K43l<br /> « Poutine est un humain. »<br /> Ha bon ??
paulposition
@tous: Merci de revenir au sujet; ( streaming-6-films-et-series-qui-aident-a-comprendre-la-guerre-en-ukraine ) Pour les échanges GeoPolitiques, vous pouvez discuter entre vous en MP
kyaude
J’ai regardé surtout ARTE (ma préférée) , j’ai été étonné par la complexité puis l’accélération des événements. La tendance actuelle est donc de replacer des réalités d’hier pour (in)justifier les actions présentes cela disqualifie d’emblée l’évolution de l’aspiration nouvelle des peuples. Cette aspiration est ralentie par un manque de représentation qui pourrait être élargie par un fédéralisme systématisé (par régions d’Europe avec un seul président, un peu comme en Allemagne et surtout une seule armée) qui couperait, au passage, l’herbe sous le pied des extrémistes/séparatistes de l’intérieur et de l’extérieur. Bref fragmenter pour mieux faire régner la paix à l’intérieur et globaliser nos frontières rendues claires et nettes pour les fomenteurs venus de l’extérieur.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Découvrez Proton, la toute nouvelle identité visuelle de ProtonMail
Opera VPN Pro est désormais disponible sur Windows et macOS
Zoom sur Fronton, le botnet russe qui multiplie les fake news sur les réseaux
YouTube retire 70 000 vidéos de désinformation pour contrecarrer la propagande russe sur la guerre en Ukraine
Face au malware XorDdos, Microsoft recommande son navigateur Edge aux utilisateurs de Linux
Ce bug dans PayPal permet à un hacker de manipuler les transactions
Attention, ce malware se cache dans un ficher Word vérolé, lui-même caché dans un PDF
Les Anonymous déclarent la cyberguerre à Killnet, un groupe de hackers pro-russes
Offrez-vous le meilleur VPN pour gagner en cybersécurité à prix cassé
Méfiez-vous de cette arnaque : un faux site DHL peut récupérer vos identifiants bancaires
Haut de page