Test Synology DS415 Play : le ré-encodage vidéo à la volée

Nerces
Expert Gaming
23 juillet 2014 à 16h55
0
Spécialiste du NAS depuis maintenant de nombreuses années, Synology fait figure de référence en la matière. La variété de sa gamme lui permet de toucher un public très large de particuliers aussi bien que de petites et moyennes entreprises et le constructeur a aujourd'hui une routine bien rodée de mise à niveau régulière de ses produits. Seulement voilà de temps à autres, il sort un modèle plus singulier comme ce fut le cas en décembre dernier avec le DS214 Play. Puisque la sauce semble avoir pris, Synology nous en propose aujourd'hui une version plus musclée : le DS415 Play accepte effectivement quatre disques durs au lieu de seulement deux.

Présentation générale du Synology DS415 Play

En décembre dernier, nous testions donc le DS214 Play et nous commencions par évoquer un design très proche des autres produits du constructeur. Eh bien, on ne change pas une équipe qui gagne serait-on tenté de dire, car, avec le DS415 Play, Synology applique exactement la même recette. En jetant un simple coup d'œil à ce NAS, il est très difficile de le différencier des autres modèles quatre disques signés Synology, et ce, que l'on parle du DS412 ou du DS414 par exemple. Tout de noir vêtu, ce NAS se distingue donc par l'extrême sobriété de sa silhouette. En façade, seules quelques LEDs viennent rompre la monotonie pour notifier de la mise sous tension et de l'activité des disques. Pour le reste, on retrouve surtout le même élément de plastique qui fait en quelque sorte office de porte et vient masquer l'accès aux disques durs. Ces derniers sont très simples à mettre en place et on apprécie qu'il ne soit pas nécessaire d'utiliser la moindre vis pour les fixer : des rails amovibles se chargent de maintenir chaque disque et d'éviter les vibrations.

Petite surprise en revanche : alors que Synology avait intégré un lecteur de cartes SD sur le DS214 Play, il n'a pas ici renouvelé l'expérience. Peut-être le constructeur a-t-il eu des retours négatifs à ce sujet ? Seconde surprise, cette fois en retournant le DS415 Play : Synology a fait l'impasse sur le connecteur eSATA. Il n'est d'ailleurs pas le seul à faire ce choix en ce moment, preuve que ce port n'est pas forcément indispensable à un NAS. Pour le reste, Synology fait dans le classique et reste fidèle à sa marque de fabrique. On retrouve ainsi une ventilation confiée à deux modèles de 92mm que l'on n'entendra que très peu, même lors des fortes chaleurs. Côté connectique et mis à part l'eSATA, Synology nous propose deux ports USB3 et deux ports USB2 sur l'arrière de son produit alors que le port en face avant reste à la norme 2.0. Dommage. L'inévitable port RJ45 est bien sûr de la partie et... c'est tout ! Enfin pas tout à fait puisque c'est un classique sur des appareils de cette taille : un connecteur permet de relier la brique externe d'alimentation. Re-dommage.

Synology DS415 Play
Processeur
Intel Atom CE5335 - 1,6 GHz
Protocoles réseau
AFP, SMB, FTP, NFS
Mémoire vive
1 Go
Cryptage
HTTPS, FTP SSL/TLS
Dimensions / Poids
165x203x233 mm / 2,1 kg
Serveur Web
Oui
Garantie
2 ans
Téléchargements
FTP, HTTP, Torrent
Baies
4x 3,5"
Serveur d'impression
Oui
Hotswap
Oui
Serveur multimédia
DLNA, iTunes, Photos, UPnP
Normes RAID
0 / 1 / 5 / 6 / 10 / JBOD
Gestion de caméras
Oui, 16 IP
Ports USB / eSATA
2 USB3, 3 USB2, 2 eSATA
Gestion des quotas
Utilisateur
Interface réseau
1x Gigabit RJ45
Langue
Français

Dans la pratique

À la manière de Iomega ou QNAP, Synology ne propose qu'une seule interface pour l'ensemble de ses produits. Le même paragraphe est donc dupliqué sur les différents modèles de la marque à quelques détails près.

Attention, coup de cœur. Vous l'aurez sans doute déjà compris à la lecture des précédentes pages de ce comparatif, mais Synology nous a préparé une interface que nous n'hésiterons pas à qualifier de petite merveille. Intégralement en Ajax, celle-ci est un modèle du genre avec une organisation remarquable des pourtant très nombreuses rubriques et bien sûr, avec la possibilité d'avoir tout cela dans la langue de Molière. La mise en place du NAS se fait sans réelle difficulté au moyen de l'outil conçu par Synology. Ensuite, il est possible d'utiliser son navigateur comme pour n'importe quel autre NAS, si ce n'est que les choses deviennent alors limpides : tout devient on ne peut plus clair et même s'il faut un peu de temps pour digérer toutes les fonctions disponibles, Synology a vraiment bien fait le travail.

0190000007520069-photo-synology-ds415-play.jpg
0190000007520077-photo-synology-ds415-play.jpg

Des fonctions, les NAS de Synology n'en manquent effectivement pas et figurent sans aucun doute parmi les plus complets de notre dossier. Compatibles avec la grande majorité des formats tant audio que vidéo, ils constituent d'excellentes stations de diffusion de contenus multimédia. Au niveau des téléchargements, ils s'adaptent aux protocoles FTP, HTTP, Bittorrent et, nettement moins intéressant aujourd'hui eDonkey avec la plupart des options utiles et reconnaissent la liste la plus complète de protocoles réseau (AFP, SMB, FTP, NFS) afin que chacun puisse trouver chaussure à son pied. Serveur d'impression, serveur iTunes, serveur de courrier électronique et serveur Web sont évidemment au programme alors que la gestion des caméras IP est la plus complète du moment. Enfin, la présence de multiples connecteurs permet d'envisager de nombreux branchements sachant que ces périphériques externes sont toujours parfaitement reconnus.

À la manière du DS214 Play que Synology a placé entre les DS214 et DS214+, le DS415 Play est à mi-chemin entre le DS414 (processeur Marvell Armada XP) et DS412+ (processeur Intel Atom D2700). Il embarque d'ailleurs le même processeur que son petit frère et malgré des optimisations évidentes au niveau du logiciel, on sent que la fonction de ré-encodage à la volée est parfois à la peine. L'idée est pourtant excellente : pourquoi surcharger le réseau ou malmener le Wi-Fi en essayant de faire passer un film 1080p sur un écran de 3 pouces ? Synology charge donc son NAS de diffuser les vidéos dans une résolution adaptée à la cible (téléphone, tablette...). Cela se fait de manière transparente pour l'utilisateur qui peut, s'il le souhaite, agir sur quelques éléments... et heureusement car, en pratique, il est assez pénible de visionner un film en qualité basse ou moyenne sans subir de nombreux artefacts disgracieux. En optant pour la meilleure qualité, les choses sont autrement plus intéressantes.

010E000007520049-photo-synology-dsm-5-0.jpg
010E000007520051-photo-synology-dsm-5-0.jpg
010E000007520053-photo-synology-dsm-5-0.jpg

010E000007520055-photo-synology-dsm-5-0.jpg
010E000007520057-photo-synology-dsm-5-0.jpg
010E000007520059-photo-synology-dsm-5-0.jpg


0087000005108872-photo-performances.jpg

Performances : les scores du Synology DS415 Play

Qu'en est-il des performances de ce NAS dans la pratique ? Que donne-t-il face à la concurrence ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :
  • Transferts de données RAID 1 / RAID 5
  • Bruit, consommation et chaleur

Notre avis

Quelques mois après nous avoir proposé le DS214 Play, Synology nous en présente logiquement la version quatre disques durs. Sans surprise, le passage à quatre emplacements est une bénédiction dès lors que l'on parle de NAS puisqu'il ouvre la voie au RAID5, voire au RAID6, et permet d'obtenir une solution à la fois plus fiable et moins gourmande en espace de stockage. Ce changement de gamme ne fait toutefois pas tout et nous retrouvons les mêmes limitations que sur le DS214 Play avec un produit qui progresse certes, mais reste encore en délicatesse avec l'option de ré-encodage en temps réel. Si cela fonctionne de mieux en mieux avec les versions, elle génère encore trop souvent des artefacts pour être entièrement satisfaisante. Nous continuons à la considérer comme une solution d'appoint, qui peut toutefois justifier les 80 euros qui séparent le DS415 Play du DS414, moins performants à tous les niveaux.

010E000007520071-photo-synology-ds415-play.jpg
010E000007520073-photo-synology-ds415-play.jpg
010E000007520075-photo-synology-ds415-play.jpg

Synology DS415 Play

Les plus
+ Interface logicielle impeccable
+ Performances de haut niveau
+ Ré-encodage des vidéos à la volée
Les moins
- Installation de la pile un peu longue
- Ré-encodage à la volée perfectible
Performances
Fonctionnalités
Interface
4


05616460-photo-nas-miniature.jpg

Vous voulez en savoir plus ?

En fonction des marques, les NAS ne disposent pas des mêmes fonctionnalités. Nous faisons le point sur les services les plus couramment intégrés.
  • Quelques rappels importants
  • Le point sur les services embarqués

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
E-Power Roadster : BMW présente son tout premier concept de moto électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Devenez rédacteur

Si vous êtes expert ou passionné de nouvelles technologies et que vous aimez écrire, n’hésitez pas à nous contacter !

Nous écrire
scroll top