Test Shuttle OmniNAS KD22 : le silence avant tout

Nerces Contributeur
09 décembre 2013 à 17h50
0

Shuttle OmniNAS KD22

00DC000006894852-photo-shuttle-omninas-kd22.jpg
Reconnu pour ses PC de petite taille, Shuttle ne s'est que très récemment intéressé au marché du NAS qu'il aborde avec une philosophie sensiblement identique. En effet, pas question pour le Taiwanais de se lancer dans les modèles les plus imposants, destinés à un marché d'entreprise. Non, Shuttle vise d'abord le grand-public ou, au moins, les particuliers, avec trois produits qui montent en gamme. L'OmniNAS KD20 est son modèle le plus accessible, le KD21 profite d'un léger surcroît de puissance alors que le KD22, qui nous préoccupe aujourd'hui, est le plus abouti.

Présentation générale

Au premier coup d'œil, rien à redire et si l'OmniNAS KD22 n'est pas un modèle d'originalité, la sobriété de ses formes ainsi que l'élégance de sa robe en font un produit de choix qui s'intègre aisément à tout type de petit environnement. Afin de ne pas briser cette belle silhouette, Shuttle a logiquement masqué la façade de son NAS avec une porte que l'on ouvre via une légère pression... pas d'aimant comme chez Netgear par exemple. Ouverte, la porte laisse apparaître deux berceaux-tiroirs on ne peut plus classiques qui permettent d'insérer des disques durs que l'on fixe au moyen de vis, dommage. Sur la partie inférieure du NAS, notons la présence de signes qui montrent que Shuttle a davantage le sens pratique que certains de ses concurrents. Destiné aux particuliers, le KD22 intègre effectivement un lecteur de cartes mémoire SD bien pratique et deux ports USB qui ont le bon goût d'être à la norme USB3 : bien plus commode d'avoir ce type de ports à l'avant que sur l'arrière comme sur de nombreux autres NAS.

Shuttle OmniNAS KD22
Caractéristiques générales
ProcesseurMarvell 88F6707
Fréquence1,2 GHz
Mémoire vive512 Mo
Alimentationexterne
Ventilation1x 70 mm
Dimensions225x170x90 mm
Poids1,8 kg
Garantie2 ans
Sous-système disque
Vendu « nu »Oui
Baies2x 3,5"
HotswapOui
Normes RAID0 / 1 / JBOD
Migration RAIDNon
Volumes « externes »
Ports USB2 USB3 / 1 USB2
Ports eSATA-
Gestion FAT32Oui
Gestion NTFSOui
Sous-système réseau
Interface2x 1x Gigabit
SwitchNon
WifiNon
Protocoles réseauAFP, SMB, FTP, NFS
CryptageHTTPS, FTP SSL/TLS
Services divers
Serveur WebOui
TéléchargementsFTP, HTTP, Torrent
Serveur d'impressionOui
Serveur multimédiaDLNA, iTunes, Photos, UPnP
IP dynamiqueOui
Gestion de camérasNon
Gestion des quotasNon
Accès Web aux fichiersNon
LangueFrançais
Puisque nous parlons de l'arrière, il est temps de retourner le KD22. Au contraire des autres constructeurs, Shuttle semble ne pas accorder une grande importance à cette partie du NAS qui n'est effectivement pas très utile pour un usage domestique. Du coup, un seul port USB (à la norme 2.0) y est présent, sans doute pour y connecter des périphériques de manière un peu plus pérenne. On trouve également l'indispensable connecteur Gigabit RJ45... et c'est en fait tout ! Aucune connexion eSATA n'est de la partie et aucun port « bonus » non plus. Bien sûr, Shuttle adopte lui aussi la solution du bloc d'alimentation externe alors que sur la partie supérieure, on distingue le ventilateur de « seulement » 70mm. Sur le plan de la pure conception matérielle du NAS, Shuttle n'est donc pas loin de réaliser un sans-faute alors que, c'est un exemple, des petits patins ont été disposés sous l'appareil pour absorber les vibrations émises par les disques. L'élégance du produit et ces différents petits détails en font un excellent produit pour les particuliers... à condition que le logiciel suive bien sûr.

Dans la pratique

00F0000006894854-photo-shuttle-omninas-kd22.jpg
La mise en place du logiciel Shuttle, une fois les disques durs installés, ne pose guère de problème et on sent qu'un soin particulier a été accordé à cette première phase. Le néophyte se laisse gentiment guider alors que le spécialiste aura très vite son appareil prêt à l'emploi. Le déploiement du logiciel est d'ailleurs l'un des plus rapides que nous ayons pu voir sur un NAS. En revanche, carton rouge pour l'outil de mise à jour automatique du firmware : il ne donne aucune information sur ce qu'il est en train de faire pas plus qu'il ne précise l'état d'avancement de la tâche en cours ! On préférera la mise à jour manuelle qui n'est de toute façon pas bien délicate. Pour le reste, l'interface Shuttle fait immanquablement penser à celle de LaCie : organisation relativement proche, mêmes teintes de bleu... Reste que les widgets employés par LaCie sont incontestablement un plus et Shuttle pêche ici par excès de simplicité. L'utilisateur n'est jamais perdu dans les différents sous-menus, mais on perd du temps pour accéder aux fonctions de l'appareil qui ne manque d'ailleurs pas d'atouts à ce niveau.

Fonctionnalités cloud, dossiers de partage, gestion des utilisateurs... L'essentiel de ce que l'on est en droit d'attendre d'un NAS moderne est au rendez-vous alors que Shuttle fait reposer l'intégralité de sa couche multimédia sur le logiciel Twonky : peut-être pas le plus puissant dans le domaine, il reste une valeur sure. Mention spéciale pour les fonctions de gestion des disques durs et de copie automatique depuis / vers un périphérique USB : elles sont beaucoup plus claires que sur de nombreux périphériques concurrents et le néophyte n'aura aucun mal à les utiliser. En revanche, petite déception sur la partie planification - trop limitée - ou sur le monitoring matériel : à ce niveau, les informations sont un peu réduites et c'est d'autant plus gênant que les disques durs ont un peu tendance à monter en température sur le KD22. Shuttle paye sur ce point sa décision de limiter la vitesse de rotation du ventilateur au strict minimum. Du coup, son NAS est sans doute l'un des plus silencieux sur le marché, mais la chaleur monte dans le boîtier.

00C8000006894862-photo-shuttle-omninas-kd22.jpg
00C8000006894864-photo-shuttle-omninas-kd22.jpg
00C8000006894866-photo-shuttle-omninas-kd22.jpg

00C8000006894868-photo-shuttle-omninas-kd22.jpg
00C8000006894870-photo-shuttle-omninas-kd22.jpg
00C8000006894872-photo-shuttle-omninas-kd22.jpg



0087000005108872-photo-performances.jpg

Performances : les scores du Shuttle OmniNAS KD22

Qu'en est-il des performances de ce NAS dans la pratique ? Que donne-t-il face à la concurrence ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :

  • Transferts de données RAID 1 / RAID 5
  • Bruit, consommation et chaleur


Notre avis

Pour son troisième essai dans le monde du NAS, Shuttle rend une bien belle copie. Les anxieux chroniques regretteront évidemment la montée en température des disques durs, mais nous sommes toujours restés loin des seuils critiques en la matière. En revanche, nous avons particulièrement apprécié la conception du matériel, la présence de ports USB3 en façade et l'intégration d'un lecteur de cartes mémoire. L'interface logicielle est en retrait par rapport aux ténors du secteur et elle pousse son utilisateur à de nombreuses manipulations. Elle est par contre très compréhensible et même le débutant devrait pouvoir exploiter la moindre des fonctions disponibles. Un produit qui ne pêche en définitive que du côté des performances : rien de dramatique cependant alors que son silence en fonctionnement est un modèle du genre.

00C8000006894856-photo-shuttle-omninas-kd22.jpg
00C8000006894858-photo-shuttle-omninas-kd22.jpg
000000EA06894860-photo-shuttle-omninas-kd22.jpg

Shuttle OmniNAS KD22

Les plus
+ Très peu bruyant
+ De l'USB3 en façade
+ Lecteur de cartes mémoire
Les moins
- Température des disques durs
- Performances un peu en retrait
- Pas de gestion des quotas ?!
Performances
Fonctionnalités
Interface
3


05616460-photo-nas-miniature.jpg

Vous voulez en savoir plus ?

En fonction des marques, les NAS ne disposent pas des mêmes fonctionnalités. Nous faisons le point sur les services les plus couramment intégrés.
  • Quelques rappels importants
  • Le point sur les services embarqués

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top