Test Netgear RN-102 : un petit prix qui ne s'en laisse pas compter

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
19 mai 2021 à 13h29
0
Spécialiste des solutions réseaux, Netgear a depuis longtemps investi le monde du NAS avec sa gamme des ReadyNAS. Il est d'ailleurs bon de noter que le constructeur fait partie des rares sociétés à proposer à la fois ses modèles dans des versions « nues » et dans des versions « avec disques ». On peut ainsi trouver le RN102 dans des configurations proposant 1 To, 2 To, 4 To ou 6 To. Notez que peu importe la capacité retenue, ce NAS reste un modèle d'entrée de gamme aux yeux du constructeur qui dispose d'autres produits pour le monde de l'entreprise.

Présentation générale du Netgear RN-102

Tous les goûts sont dans la nature, mais difficile de trouver le moindre charme au monolithe uniformément noir que nous propose Netgear. En un sens, l'aspect bloc du RN102 le distingue de la concurrence, mais le fabricant aurait pu faire un petit effort esthétique pour un produit considéré comme grand-public... Un mal pour un bien dirons-nous, car sur le plan de l'accessibilité c'est un sans-faute. Tout d'abord, Netgear est pour ainsi dire le seul constructeur à proposer des berceaux pour disques durs dans cette gamme de prix. Mieux, les berceaux en question sont un modèle d'efficacité et un habile système coulissant permet de se passer de vis tout en assurant une excellente stabilité à ces disques que l'on insère par l'avant. Le reste est logiquement plus classique avec un unique port USB2 en façade et un trio de LED en plus de celle dédiée à l'alimentation : elles sont là pour informer de l'état du réseau et des disques.

En retournant le lourd boîtier, on est d'abord impressionné par la taille du ventilateur adopté par Netgear (92mm) : nul doute qu'avec pareil engin, le NAS vise les premières places côté refroidissement. Pour le reste, c'est plus classique, même si Netgear a le bon goût d'intégrer des ports USB (2) à la norme 3.0... Du coup, le constructeur nous fait d'autant plus regretter que le port de façade soit plus archaïque. Un unique connecteur Gigabit RJ45 se charge du réseau alors qu'un port eSATA complète la connectique. Rien de dramatique puisque absolument tous les NAS deux disques durs disponibles sur le marché sont dans le même cas, mais on regrette malgré tout que Netgear ne soit pas parvenu à intégrer l'alimentation. Il faut donc faire avec un bloc supplémentaire, heureusement relativement discret. Enfin, il convient de signaler que le produit Netgear est, à la manière du modèle de chez LaCie, l'un des plus lourds et des plus encombrants de notre comparatif : rien de rédhibitoire, mais nous sommes loin de la légèreté du D-Link.

NetGear RN-102
Processeur
Marvell Armada 370 - 1,2 GHz
Protocoles réseau
AFP, SMB, FTP, NFS
Mémoire vive
512 Mo
Cryptage
HTTPS, FTP SSL/TLS
Dimensions / Poids
220x101x142 mm / 2,12 kg
Serveur Web
Oui
Garantie
2 ans
Téléchargements
FTP, HTTP, Torrent
Baies
2x 3,5"
Serveur d'impression
Oui
Hotswap
Oui
Serveur multimédia
DLNA, iTunes, Photos, UPnP
Normes RAID
0 / 1 / JBOD
Gestion de caméras
Non
Ports USB / eSATA
2 USB3, 1 USB2, 1 eSATA
Gestion des quotas
Utilisateur
Interface réseau
1x Gigabit RJ45
Langue
Français

Dans la pratique

Les habitués de la gamme ReadyNAS le savent bien, Netgear adopte une philosophie radicalement différente de nombreux autres fabricants de NAS. Ainsi, alors que les interfaces QNAP, Synology ou Thecus tendent à se rapprocher les unes des autres, Netgear reste fidèle à une interface utilisateur qui peut paraître « ancienne mode ». Nous ne disposons pas de la moindre icône et la personnalisation est réduite à sa plus simple expression. Pour autant, si cette présentation peut sembler « vieillotte » avec sa barre principale et ses sous-menus, elle est très efficace.... d'autant que ce qu'elle perd en modernité, elle le gagne en sobriété. L'utilisateur n'a jamais l'impression d'être noyé sous les options alors que toutes les fonctionnalités de base sont présentes. Ainsi, l'utilisation des options DLNA ne pose pas le moindre problème qu'il s'agisse de diffuser de la vidéo, de l'audio ou des photos. Le ReadyNAS est bien sûr doté d'un serveur iTunes, mais il est également capable de se connecter à Dropbox ou de transférer des données sur le Cloud : rien de bien extraordinaire, mais le RN102 fait donc le job à ce niveau.

0190000006894796-photo-netgear-rn-102.jpg
0190000006894798-photo-netgear-rn-102.jpg

Du côté de la surveillance du NAS, rien à redire non plus alors que l'activation / la désactivation des différents services se fait en quelques clics. Du côté de la gestion des utilisateurs, les choses se passent sans anicroche, sauf en ce qui concerne la prise en charge des quotas, un peu plus délicate. En réalité, le seul véritable problème que nous avons rencontré avec ce NetGear OS6 est à chercher du côté de l'installation du NAS alors que nous voulions utiliser la nouvelle solution de déploiement via le Cloud : sans succès. Nous nous sommes donc rabattus sur une classique installation hors-ligne. Certains utilisateurs regretteront également l'absence de modules MySQL, PHP ou Wordpress, mais pour le grand-public, c'est sans doute l'absence de client Bittorrent qui pourra surprendre. Heureusement des modules téléchargeables compensent certains de ces manques.

010E000006894806-photo-netgear-rn-102.jpg
010E000006894808-photo-netgear-rn-102.jpg
010E000006894810-photo-netgear-rn-102.jpg

010E000006894812-photo-netgear-rn-102.jpg
010E000006894814-photo-netgear-rn-102.jpg
010E000006894816-photo-netgear-rn-102.jpg


0087000005108872-photo-performances.jpg

Performances : les scores du NetGear RN-102

Qu'en est-il des performances de ce NAS dans la pratique ? Que donne-t-il face à la concurrence ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :
  • Transferts de données RAID 1 / RAID 5
  • Bruit, consommation et chaleur

Notre avis

Sur le plan purement esthétique, ce ReadyNAS est assurément une déception, mais plutôt que d'investir dans la silhouette de son produit, Netgear en a privilégié la conception. Du coup, il s'agit assurément du plus facile, du plus pratique et d'un des plus rapides à mettre en place ! L'intelligence de ses berceaux est sans équivalent et on ne craint plus de devoir accéder aux disques en cas de panne. Du côté de l'interface ou des fonctionnalités, c'est un peu le même topo. Netgear semble en retrait par rapport à la concurrence, mais en réalité, le fabricant se focalise sur l'efficacité. Du coup, il ne manque pas grand-chose à ce produit qui se paie enfin le luxe de figurer parmi les moins chers sur le marché.

010E000006894800-photo-netgear-rn-102.jpg
010E000006894802-photo-netgear-rn-102.jpg
010E000006894804-photo-netgear-rn-102.jpg

NetGear RN-102

6

Les plus

  • Très bon rapport qualité / prix
  • Performances au rendez-vous

Les moins

  • Design un peu "massif"
  • Interface pas toujours limpide
  • Installation depuis le cloud à revoir

0

Performances7

Fonctionnalités8

Interface7



05616460-photo-nas-miniature.jpg

Vous voulez en savoir plus ?

En fonction des marques, les NAS ne disposent pas des mêmes fonctionnalités. Nous faisons le point sur les services les plus couramment intégrés.
  • Quelques rappels importants
  • Le point sur les services embarqués

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Email marketing : Caloga investit 1 million d'euros dans SendinBlue
myCANAL : le live et le replay de Canal+ et CanalSat unifiés et multiplateformes
Le menu démarrer de retour avec le prochain Windows ?
Infos US de la nuit : Bitcoin toujours super volatile, Twitter proche de son plus haut
BH-121 : Nokia lance un module Bluetooth et NFC pensé pour l'audio
Après le J'aime, Facebook pourrait ajouter une option Compassion
Intel : des NUC beaucoup moins chers avec des disques durs 2,5 pouces
Typo Keyboard Case : dotez votre iPhone d'un clavier physique digne d'un BlackBerry
La NSA surveillait aussi les jeux en ligne et les mondes virtuels
Brevets FRAND : Samsung va encore devoir faire un effort en Europe
Haut de page