Test Iomega StorCenter px4-300d : un NAS sans fioriture, qui fait le « job »

11 janvier 2013 à 11h00
0

Iomega StorCenter px4-300d


00DC000005618428-photo-iomega-storcenter-px4-300d.jpg
S'il s'est affirmé au cours des années comme un spécialiste de la sauvegarde sous toutes ses formes, Iomega a en quelque sorte loupé le train des NAS. Un train sur lequel il cherche aujourd'hui à se faire une place avec une gamme de produits toujours plus complète et attractive. Le px4-300d s'inscrit dans un objectif d'élargissement de son offre, un objectif d'ailleurs encore renforcé par la présence d'une version six disques durs (px6-300d), mais ça, c'est une autre histoire : contentons-nous du modèle quatre disques.

Présentation générale


Fruit d'une évidente recherche côté design, l'esthétique du px4-300d est plutôt réussie, même si Iomega ne peut évidemment pas beaucoup s'éloigner des standards propres au monde du NAS. Son produit propose un adroit mélange de lignes courbes et de petits « accessoires » destinés à rendre le tout plus attrayant. On notera en particulier la présence d'un écran LCD et d'une porte, le tout en face avant. Cette dernière sert bien sûr à dissimuler la présence des quatre tiroirs pour disques durs, mais elle permet également « d'habiller » les boutons de mises sous tension et de réinitialisation. L'écran doit théoriquement aller au-delà du simple aspect décoratif, mais s'il permet bien d'obtenir quelques informations sans avoir à se connecter au NAS (adresse IP, remplissage de la pile RAID...), il reste assez succinct de ce point de vue et ne soutient par exemple pas la comparaison avec la richesse proposée par Thecus notamment. Notons enfin la présence en face avant d'un unique port USB, version 2.0 hélas.

Iomega StorCenter px4-300d
Caractéristiques générales
ProcesseurIntel Atom D525 double-cœur
Fréquence1,8 GHz
Mémoire vive2 Go
Alimentationinterne
Ventilation1x 92 mm
Dimensions176x257x222 mm
Poids6,5 kg
Garantie3 ans
Sous-système disque
Vendu « nu »Oui
Baies4x 3,5"
HotswapOui
Normes RAID0 / 1 / 5 / 10 / JBOD
Migration RAIDOui
Volumes « externes »
Ports USB3
Ports eSATA-
Gestion FAT32Oui
Gestion NTFSOui
Sous-système réseau
Interface2x Gigabit
SwitchNon
WifiNon
Protocoles réseauAFP, SMB, FTP, NFS
CryptageHTTPS, FTP SSL/TLS
Services divers
Serveur WebOui
TéléchargementsFTP, HTTP, Torrent
Serveur d'impressionOui
Serveur multimédiaDLNA, Photos, UPnP
IP dynamiqueOui
Gestion de camérasOui, 10 IP
Gestion des quotasUtilisateur
Accès Web aux fichiersNon
LangueFrançais
Lorsque l'on tourne le NAS, les surprises sont encore moins nombreuses, mais on peut dire que Iomega fait « le job ». Deux connecteurs Ethernet (Gigabit) sont effectivement au menu afin d'intégrer plus aisément le NAS à diverses configurations réseau. Deux ports USB (toujours 2.0) sont également présents, mais on regrette tout de même l'absence d'un petit port eSATA : c'est pourtant devenu la norme dans le monde du NAS. On regrette aussi le choix d'une alimentation externe alors que nombre de NAS quatre disques ont le bon goût d'intégrer ce bloc. Rien à redire en revanche côté conception « interne ». En métal, les tiroirs pour les disques respirent la solidité et leur insertion se fait sans difficulté aucune. Enfin, côté ventilation, Iomega embarque un 92 mm parfaitement situé : les disques ne s'échauffent pas alors que les nuisances sonores restent contenues.

Dans la pratique


00F0000005618440-photo-iomega-storcenter-px4-300d.jpg
À la manière de Qnap ou Synology, Iomega ne propose qu'une seule interface pour l'ensemble de ses produits. Le même paragraphe est donc dupliqué sur les ix2-200, ix2-400 et px4-300d.

Saluée lors de notre précédente mise à jour, l'interface Iomega paraît aujourd'hui déjà bien archaïque. Il faut dire que le constructeur se repose sur un système de cartouche fixe placé à gauche de l'écran quand ses concurrents font dans la personnalisation à outrance. Les choses partaient pourtant bien avec une mise en place du NAS / une configuration des disques convaincante : les néophytes n'auront aucun mal à s'y retrouver, mais les habitués regretteront d'être obligé de surfer sur le Net pour comprendre comment Iomega fait fonctionner un RAID 10 avec un nombre impair de disques. Passée cette étape, on apprécie de retrouver l'essentiel des options d'un NAS moderne avec, par exemple, l'une des meilleures interfaces de téléchargement actuellement disponible.

Rien à redire non plus au sujet de la compatibilité DLNA, UPnP AV, iTunes ou TimeMachine : Iomega a vraiment fait le maximum pour que néophytes comme habitués puissent faire fonctionner la bête de manière optimale. Hélas, ces bons points ne suffisent à masquer quelques lacunes et notamment le manque de clarté de la gestion du Cloud. Très à la mode, ces options sont bel et bien présentes, mais inutile d'espérer y comprendre quelque chose si vous n'êtes pas déjà familier de la chose ! Même chose pour la gestion des Active folders qui s'avère peu évidente à mettre en place sur Facebook. Enfin, les utilisateurs Android / iOS regretteront de voir que Iomega les ignore encore complètement alors que certains administrateurs pesteront contre les redémarrages un peu fréquents... Iomega est donc sur la bonne voie, mais doit encore faire des efforts pour imposer son interface !

00C8000005618452-photo-iomega-storcenter-px4-300d.jpg
00C8000005618454-photo-iomega-storcenter-px4-300d.jpg
00C8000005618456-photo-iomega-storcenter-px4-300d.jpg



0087000005108872-photo-performances.jpg

Performances : les scores du Iomega px4-300d


Qu'en est-il des performances de ce NAS dans la pratique ? Que donne-t-il face à la concurrence ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :

  • Transferts de données RAID 1 / RAID 5
  • Bruit, consommation et chaleur


Notre avis


S'il n'est clairement pas le plus original des produits que nous ayons eu entre les mains, le px4-300d respire le travaille bien fait. Iomega nous propose ici un produit de qualité, à l'architecture sobre, mais efficace. L'emploi d'un processeur performant, d'une bonne quantité de mémoire et d'un logiciel abouti permet à son produit de figurer dans le haut du classement sur les tests de performances. L'interface reste un cran en dessous de celle des ténors (Qnap ou Synology par exemple), mais permet d'accéder aux nombreuses fonctions sans trop de difficulté. Reste que Iomega a encore quelques progrès à faire du côté du prix.

000000B405618430-photo-iomega-storcenter-px4-300d.jpg
000000B405618432-photo-iomega-storcenter-px4-300d.jpg
000000B405618434-photo-iomega-storcenter-px4-300d.jpg

Iomega StorCenter px4-300d

Les plus
+ Écran LCD pratique
+ Performances au rendez-vous
+ Bonne conception d'ensemble
Les moins
- Interface parfois fouillis
- Alimentation externe
- Prix un peu élevé
Performances
Fonctionnalités
Interface
2.5


05616460-photo-nas-miniature.jpg

Vous voulez en savoir plus ?


En fonction des marques, les NAS ne disposent pas des mêmes fonctionnalités. Nous faisons le point sur les services les plus couramment intégrés.
  • Quelques rappels importants
  • Le point sur les services embarqués

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Un démantèlement des GAFA ?
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top