Test Thecus N4200 / N5500 : un NAS un peu poussif

Par
Le 15 juillet 2010
 0

Thecus N4200 / N5500

00c8000003370478-photo-thecus-n4200.jpg
L'esprit de refonte qui a prévalu à la conception du N2200 ne se retrouve pas tout à fait sur les N4200 / N5500 : il faut dire que ces deux produits ont une orientation beaucoup plus professionnelle... un marché que Thecus connaît déjà bien et sur lequel il dispose d'une bonne expertise. Le constructeur ne s'est toutefois pas contenté de reprendre des concepts qui marchent, en particulier dans le cas du N4200. Alors que le N5500 s'avère assez classique, le N4200 se met à la mode en intégrant un Intel Atom et se distingue par la présence d'une sorte d'onduleur intégré.

Présentation générale


Il est toujours difficile de juger de l'esthétique d'un produit, mais dans le cas des N4200 / N5500, difficile de ne pas être d'accord avec le qualificatif suivant : massif. Thecus ne s'est effectivement pas encombré de considération architecturale particulière pour ces deux produits et seul le N5500 reprend certaines des courbes d'anciens produits de la marque. Le N4200 est lui un parallélépipède aussi régulier qu'il est peu engageant. Si l'aspect esthétique n'est pas forcément le plus réussi, rien à redire en revanche sur l'aspect fonctionnel : dans un cas comme dans l'autre, c'est une réussite. Disques montés sur de robustes tiroirs, nombreux ports USB, nombreuses LEDs de diagnostique, petit écran LCD pour retourner diverses informations et double connecteur Gigabit afin de parer à toute éventualité.

Thecus N4200 / N5500
Caractéristiques générales
Processeur Intel Atom D510 Intel Celeron M
Fréquence 1,67 GHz 1,86 GHz
Mémoire vive 1 Go 1 Go
Alimentation externe interne
Ventilation 1x 92 mm 1x 92 mm
Dimensions ? ?
Poids ? ?
Garantie 2 ans 2 ans
Sous-système disque
Vendu « nu » Oui Oui
Baies 4x 3,5" 5x 3,5"
Hotswap Oui Oui
Normes RAID 0 / 1 / 5 / 6
/ 10 / JBOD
0 / 1 / 5 / 6
/ 10 / JBOD
Migration RAID Oui Oui
Volumes « externes »
Ports USB 6 6
Ports eSATA 2 1
Gestion FAT32 Oui Oui
Gestion NTFS Lecture seule Lecture seule
Sous-système réseau
Interface 2x Gigabit 2x Gigabit
Switch Non Non
Wifi Non Non
Protocoles réseau AFP, SMB,
FTP, NFS
AFP, SMB,
FTP, NFS
Cryptage HTTPS HTTPS
Services divers
Serveur Web Oui (Statique) Oui (Statique)
Téléchargements FTP, HTTP,
Torrent, eMule
FTP, HTTP,
Torrent, eMule
Serveur d'impression Oui Oui
Serveur multimédia DLNA, iTunes,
Photos, UPnP
DLNA, iTunes,
Photos, UPnP
IP dynamique Oui Oui
Gestion de caméras Oui, 20 IP Oui, 20 IP
Gestion des quotas Utilisateur Utilisateur
Accès Web aux fichiers Oui Oui
Langue Français Français
Pour ne rien gâcher, on notera la présence d'un port eSATA sur l'arrière de chacun des deux modèles alors que le N5500 se distingue par l'intégration de l'alimentation électrique : ça fait toujours ça de moins qui traîne. Du côté du N4200, on apprécie la richesse fonctionnelle de l'écran LCD qui va plus loin que celui de son grand frère avec des informations plus complètes et une consultation plus aisée. Nous le disions en introduction, le N4200 se distingue également pas l'intégration d'un module de batterie qui fait office de petit onduleur : une fonction qui - étrangement - n'est pas encore très répandue sur les NAS. Enfin, histoire de renforcer encore l'aspect sécurité de ces NAS, le N4200 et le N5500 intègrent la technologie Dual-DOM : un second DOM (disk on module, un firmware en quelque sorte) vient reprogrammer le premier si celui-ci est défaillant.

Dans la pratique


00c8000003370480-photo-thecus-n5500.jpg
S'il tente très clairement de se rapprocher de ses concurrents les plus directs avec une interface reposant sur l'Ajax, Thecus ne semble pas encore tout à fait au niveau. Par rapport à ce que font Qnap et Synology, on ne comprend par exemple pas pourquoi le fabricant ne fait pas évoluer en même temps les interfaces de ses différents NAS. Ainsi, au moment de nos tests, les N2200, N4200 et N5500 reposaient tous sur la même interface, mais à trois niveaux d'évolution différents ?! De tels choix sont évidemment moins pratiques pour nous testeurs, mais risquent de faire grincer les dents des utilisateurs dont le produit est à la traîne alors que les autres modèles profitent d'améliorations notables.

Là encore, au moment de nos tests, ce constat était particulièrement sensible sur le N2200. En effet, comme vous pouvez le lire en page précédente, ce NAS dispose d'une interface à la réactivité plus que poussive. Si le problème se retrouve sur les N4200 / N5500, il est nettement atténué : en réalité, il faut encore une bonne douzaine de secondes pour se connecter à l'interface, mais ensuite les choses vont déjà plus vite, sans toutefois que l'on parvienne au niveau de confort des NAS Qnap / Synology. Quelques problèmes de localisation sont d'ailleurs toujours présents et certains énoncés de rubriques débordent de l'espace qui leur est alloué. De plus, plusieurs rubriques auraient mérité un traitement plus complet : comme ce fût le cas sur le N2200, le monitoring n'est pas aisé quand aussi peu d'informations nous parviennent (température, ventilation, état des disques...).

Alors que nombre de concurrents proposent de telles fonctions, nous ne nous expliquons pas le retard de Thecus en la matière, et ce, alors que le constructeur a fait d'évidents efforts sur son interface utilisateur. Compte tenu du public visé par les N4200 / N5500, les soucis cosmétiques sont moins préjudiciables que sur le N2200, mais le manque de réactivité et les informations parcellaires posent de réels problèmes... Reste maintenant à déterminer si les spécificités - notamment la batterie intégrée du N4200 - suffisent à vos yeux à compenser ces lacunes.

00be000003370466-photo-thecus-n4200-interface-07-2010.jpg
00be000003370468-photo-thecus-n4200-interface-07-2010.jpg
00be000003370470-photo-thecus-n4200-interface-07-2010.jpg

00be000003370472-photo-thecus-n5500-interface-07-2010.jpg
00be000003370474-photo-thecus-n5500-interface-07-2010.jpg
00be000003370476-photo-thecus-n5500-interface-07-2010.jpg

En haut, l'interface du N4200 et en bas, celle du N5500



0087000005108872-photo-performances.jpg

Performances : les scores des Thecus N4200 / N5500

Qu'en est-il des performances de ce NAS dans la pratique ? Que donne-t-il face à la concurrence ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :


Notre avis

Thecus est sans conteste l'un des acteurs les plus importants du marché du NAS et avec ce double test des N4200 / N5500 nous observons sa faculté à toucher un peu tous les publics. Ainsi, le N4200 s'oriente davantage vers les obsédés de la sécurité qui apprécieront la présence d'un mini-onduleur prenant la forme d'un module de batterie. De son côté, le N5500 paraît plus austère, plus classique, mais se tourne vers les utilisateurs ayant besoin d'un espace de stockage supérieur. Il nous est impossible de faire un choix et Thecus signe là deux bons produits qui devraient convaincre leurs utilisateurs du sérieux de la société.

000000b403370482-photo-thecus-n4200.jpg
000000b403370484-photo-thecus-n4200.jpg
000000b403370486-photo-thecus-n5500.jpg

Thecus N4200

Les plus
+ Conception intelligente, double-DOM
+ Présence d'un batterie, façon onduleur
+ Performances de premier plan
+ Un écran LCD plutôt fonctionnel
Les moins
- Réactivité de l'interface à revoir
- Prix dans la moyenne haute
- Design plutôt massif
Performances
Fonctionnalités
Interface
3

Thecus N5500

Les plus
+ Conception intelligente, double-DOM
+ Performances de premier plan
+ Un écran pratique quoiqu'un peu gadget
Les moins
- Réactivité de l'interface à revoir
- Prix dans la moyenne haute
- Design plutôt massif
Performances
Fonctionnalités
Interface
3

05616460-photo-nas-miniature.jpg

Vous voulez en savoir plus ?

En fonction des marques, les NAS ne disposent pas des mêmes fonctionnalités. Nous faisons le point sur les services les plus couramment intégrés.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top