Intel 3D XPoint : un stockage 1 000 fois plus rapide que les SSD

Intel et Micron ont publié hier soir un communiqué annonçant un nouveau type de mémoire pour stockage, baptisé 3D XPoint (prononcez crossed point). Un support annoncé comme 1 000 fois plus rapide que la mémoire flash qui équipe les SSD actuels.

Intel n'y va pas avec le dos de la cuillère : 3D XPoint est « première réelle nouveauté depuis plus de 25 ans dans le domaine des technologies de mémoire ». Ni plus ni moins. Il faut dire que les performances promises par le fondeur ont de quoi faire rêver : sa technologie offrirait « des vitesses jusqu'à 1 000 fois supérieures à celles de la technologie de mémoire non-volatile NAND ». Reste à savoir sur quelle interface compte Intel pour assumer ces débits gigantesques.

Mieux : l'endurance est également multipliée par 1 000, alors qu'Intel évoque une latence en lecture de l'ordre de la nanoseconde, alors qu'il faut plutôt une bonne centaine de microsecondes aux SSD actuels pour accéder aux données.

08123642-photo-intel-3d-xpoint.jpg


Comment Intel et Micron ont-ils rendu cela possible ? 3D XPoint est, d'après le fondeur, le résultat d'un travail débuté il y a une dizaine d'années et qui aboutit aujourd'hui à une architecture sans transistor. Le stockage est réalisé en utilisant le changement de propriétés des deux matériaux dont on ne sait pour l'instant rien.

La technologie 3D XPoint tire son nom de la structure à trois dimensions qui se composent de « world lines » et de « bit lines ». À l'intersection de ces canaux, les cellules de mémoire, sur lesquelles on peut opérer (via un sélecteur) lecture et écriture d'un seul bit de façon individuelle.

Ce schéma est reproduit sur plusieurs couches, à la manière de la NAND 3D des concurrents Samsung ou Toshiba. Dans sa première version, la 3D XPoint est composée de deux couches et stocke 128 Gbits par die. Cette structure compacte, qui connecte entre elles quelque 128 milliards de cellules, ne sacrifie ainsi pas les performances, tout en offrant une densité de données importante.



Intel cherche ainsi à répondre, pêle-mêle, aux exigences toujours plus importantes en termes de performances des systèmes de transactions financières ou d'analyse génétique, pour ce qui est des applications professionnelles. Le fondeur n'oublie pas les particuliers, pour lesquels sa technologie leur offrirait « une interactivité et une collaboration plus rapides sur les réseaux sociaux, ou des expériences de jeu toujours plus immersives ». Preuve que la 3D XPoint ne sera pas réservée au monde de l'entreprise. Intel prévoit d'ailleurs une commercialisation pour le grand public courant 2016, sans autre précision sur les capacités ou les prix, se contentant d'un très vague coût « avantageux » ou « abordable ».

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Square Enix et l'exclusivité Tomb Raider sur Xbox : « une décision délicate »
Microsoft planche aussi sur le streaming des jeux PC vers la Xbox One
Nokia dévoile une caméra à 360 degrés dédiée à la réalité virtuelle
The Witcher 3 : des détails sur le « new game + » du prochain DLC
Windows 10 : Microsoft a réservé 40Tb/s de bande passante pour la mise à jour
Google Now s'interface avec les messageries mobiles tierces
LG et Samsung dévoilent des téléphones Android... à clapet
Infos US de la nuit : Amazon cible les start-up
Razer s'offre Ouya pour s'affirmer dans le salon
PS4 : un mini-clavier et une souris pour la console de Sony
Haut de page