Le coronavirus aurait un impact sur la production de Switch au Japon, selon Nintendo

Nintendo Switch

Dans un communiqué publié aujourd'hui, la firme de Kyoto a annoncé que l'épidémie de coronavirus à laquelle fait face la Chine, depuis plusieurs semaines maintenant, aura un impact certain sur la production et la livraison de Switch sur le territoire japonais.


Consoles et périphériques inclus

Alors que de plus en plus de secteurs de l'économie chinoise, et par conséquent mondiale, accusent un ralentissement significatif du à la crise sanitaire du coronavirus, Nintendo a décidé de prévenir ses partenaires et le grand public des conséquences à prévoir sur la disponibilité de la Switch au Japon. « Nous tenons à adresser nos plus sincères excuses à notre clientèle pour la gêne occasionnée », a sobrement déclaré la firme dans son communiqué.

Ce dernier nous apprend également qu'en plus de la production de consoles, c'est également celle des joy-cons et autres périphériques tels que le Ring-Con, accessoire indispensable pour jouer au fameux Ring-Fit Adventure, qui sera impactée. Et comme on pouvait s'y attendre, l'édition spéciale de la console aux couleurs du nouveau Animal Crossing, récemment dévoilée par Nintendo, verra également sa sortie repoussée du 8 février à une date encore non communiquée.

L'Europe et les Etats-Unis ne seraient pas concernés

Contacté par nos confrères de Bloomberg, Nintendo affirme que seul le marché japonais devrait être touché. Le constructeur prioriserait-il les marchés européen et nord-américain ? C'est une possibilité. On sait que la quasi-totalité des consoles produites puis exportées dans le monde viennent de Chine. En effet, rappelons que, dans une lettre adressée au président Trump, et le priant de retirer les consoles de jeux vidéo de la liste des produits importés de Chine taxés par le gouvernement américain, Microsoft, Sony et Nintendo mettaient en exergue le fait que 96 % de leurs machines étaient fabriquées sur le territoire chinois.

Nintendo avait d'ailleurs décidé, peu de temps après cette opération de lobbying, de délocaliser une partie de sa production des usines chinoises de Foxconn vers celles de son partenaire japonais Hosiden, basé au Vietnam. Foxconn qui, soit dit en passant, avait également évoqué son intention de délocaliser une partie de sa production chez son voisin vietnamien avant de se raviser, suite à l'assouplissement des mesures de l'administration Trump vis-à-vis des produits fabriqués en Chine.

Selon Reuters, le gouvernement chinois aurait d'ailleurs ordonné à Foxconn d'arrêter le travail dans ses usines, dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus. La dépendance à la Chine de l'économie mondiale en générale et de celle du jeu vidéo en particulier fait donc à nouveau montre de ses limites.

Sources : Nintendo, Bloomberg, Kotaku
Modifié le 06/02/2020 à 11h56
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Quel est le meilleur service de SVoD pour vos films et séries du week-end ?
PlayStation : plus de 40 jeux et DLC devraient bientôt être disponibles sur Steam
Le gouvernement américain suspend (définitivement ?) le ban de Xiaomi
Voiture électrique : quelle solution de recharge choisir ?
Le nouveau Google Assistant prend des couleurs pour l'arrivée d'Android 12
Première séquence de gameplay et première cinématique pour Total War: Warhammer 3
Shadow and Bone : la nouvelle série de fantasy de Netflix serait-elle l'élue ?
Avis Coinhouse (2021) : une plateforme crypto sécurisante mais encore trop lacunaire
Les messageries décentralisées, de vraies alternatives à WhatsApp ?
Haut de page