Coronavirus : pour le MWC, les représentants chinois de Huawei devront subir une quarantaine

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
05 février 2020 à 09h19
0
Huawei
© Martina Badini / Shutterstock.com

Aux grands maux les grands remèdes. Alors qu'une grande partie de l'empire du Milieu est placée en quarantaine pour cause d'épidémie de coronavirus, les représentants des marques chinoises doivent s'organiser pour assurer leur venue aux grands événements européens.

Mise à jour du 05/02 à 9h40 : ZTE a fait savoir qu'il annulait purement et simplement sa conférence lors de l'événement. Sa présence lors du salon est encore sujette à l'obtention de visa en temps et en heure. Concernant les mesures de précaution prévues par l'organisation du salon, GSMA annonce qu'une politique « anti serrage de mains » a été instaurée, et que du personnel médical sera mobilisé sur place. Plus d'informations sur le site officiel de l'événement


Prochaine échéance : le Mobile World Congress de Barcelone, le grand raout de la téléphonie mobile qui se tiendra en Espagne du 24 au 27 février prochain. Alors pour ne pas manquer l'immanquable, Huawei, Xiaomi et ZTE ont consenti à partir deux semaines plus tôt afin de subir une quarantaine.

Une mesure exceptionnelle

D'après des informations du Figaro, Huawei, ZTE et Xiaomi ont fait savoir que leur délégation censée se rendre à Barcelone à la fin du mois quittera la Chine deux semaines plus tôt avec tout le matériel de présentation. Ce faisant, les concernés subiront ainsi les 14 jours de quarantaine recommandés pour s'assurer ne pas être porteurs du virus 2019-nCov.

Autre mesure : les trois constructeurs chinois auraient aussi décidé de se reposer davantage sur leurs employés européens afin de réduire le contingent de délégués chinois à faire le voyage. Mais comme le rappelle Le Figaro, Huawei mobilise chaque année quelque 400 personnes réparties sur ses deux stands au MWC.


Xiaomi, plutôt habitué à tenir une conférence en amont du salon barcelonais, a quant à lui fait savoir que les journalistes devraient se contenter cette année d'une retransmission en streaming pour suivre leurs annonces.

Un problème seulement détourné

Seulement, le trio de géants chinois n'est certainement pas le seul à soulever des inquiétudes. De petites marques chinoises doivent en effet investir les halls du salon, aussi bien côté smartphones qu'équipement réseau. Elles, n'ont fait connaître aucune mesure prophylactique particulière pour rassurer les organisateurs ou les futurs visiteurs du salon.

Du côté de l'organisation en revanche, c'est statu quo, assure Le Figaro. À Barcelone, on se vante même d'avoir davantage d'inscrits que l'an passé (en 2019, près de 110 000 personnes avaient participé à l'événement). Mais faut-il voir dans cette décontraction un inquiétant laxisme, ou une assurance que des mesures drastiques ont été prévues ?


En Chine, le coronavirus a déjà causé 492 morts d'après le dernier décompte publié aujourd'hui. 24 506 personnes seraient contaminées — pour l'essentiel en Chine. La France compterait six malades confirmés et l'Espagne, où se tiendra le MWC à la fin du mois, un seul.

Source : Le Figaro
Modifié le 05/02/2020 à 09h39
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
scroll top