Test Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi : parfait compagnon du Core i9-11900K

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
08 avril 2021 à 10h21
7
Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Asus
© Asus

Il y a seulement quelques jours, nous testions la nouvelle génération de processeurs Intel, les Rocket Lake-S. Pour ce faire, nous utilisions l’une des dernières cartes mères mises au point par Asus, la ROG Strix Z590-E Gaming WiFi. Un modèle performant sur lequel nous avons décidé de mettre l’accent aujourd’hui afin de vous en présenter les spécificités.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi
  • Finitions exemplaires
  • 4 ports M.2 avec Q-Latch
  • 2,5 GbE / WiFi 6 / Bluetooth 5.2
  • Étage d'alimentation CPU
  • Sous-système audio réussi
  • Tarification élevée
  • Seulement 3 ports PCIe
  • Pas de 5 GbE / 10 GbE ?
  • Limitations du Z590

À l’automne dernier, AMD a distribué ses Ryzen série 5000 , mais, pour l’occasion, il n’avait aucun nouveau chipset à commercialiser se reposant sur les excellents X570 distribués pour accompagner la sortie des Ryzen série 3000. Parfois critiqué pour son manque de réactivité face à certaines nouvelles technologies, Intel a emprunté un chemin différent de son concurrent et ses processeurs de 11e génération sont accompagnés de plusieurs nouveaux chipsets. Avec l’Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi, nous revenons sur le plus performant d’entre eux, le Z590 véritablement fer-de-lance de la nouvelle gamme.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
Dès la prochaine génération de cartes mères, le socket 1200 va disparaître © Nerces

Fiche technique de L’Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi

Entre les modèles Prime, les TUF Gaming, les Strix et les Maximus, Asus ne propose en réalité pas une, mais onze cartes mères conçues autour du chipset Z590. Débutant autour des 200 euros et culminant à plus de 800 euros, ces cartes mères doivent permettre de trouver chaussure à son pied. Nous n’avions pas les moyens de tester une représentante de chaque gamme et nous avons donc jeté notre dévolu sur un produit haut de gamme… en lien avec les ambitions de ce Z590.

L’Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi, c’est :

  • Format : ATX
  • Socket: 1x Intel 1200
  • Chipset : Intel Z590
  • Emplacements mémoire : 4x DIMM 288 broches DDR4-5333 maximum
  • Capacité mémoire maximale : 128 Go, 32 Go par emplacement
  • Solution graphique : Oui, si intégrée au processeur
  • Slots d’extension : 2x PCIe 4.0 x16 (x16 ou x8/x8 ou x8/x4x) et 1x PCIe 3.0 (x16)
  • Solution multi-GPU : Oui (SLI)
  • Réseau : 2x RJ 2,5 GbE (Intel i225-V), Bluetooth 5.2 et WiFi 6 (Intel Wi-Fi 6E)
  • Audio : 5x jack 3,5 mm stereo, 1x S/PDIF Optique (ALC4080 + Savitech SV3H712 AMP)
  • Stockage : 2x M.2 22110 PCIe 4.0 4x, 1x M.2 22110 PCIe 3.0 4x, 1x M.2 2280 PCiE 3.0 4x + SATA 6 Gb/s, 6x SATA Rev 3 6 Gb/s
  • Ports USB : 10 ports à l’arrière (1x 3.2 Gen 2x2 Type-C, 1x 3.2 Gen 2 Type-C, 2x 3.2 Gen 2 Type-A, 4x USB 3.2 Gen 1 Type-A, 2x USB 2.0 Type-A) et 7 ports à l’avant (1x 3.2 Gen 2x2 Type-C, 2 USB 3.2 Gen 1 Type-A, 4x USB 2.0 Type-A)
  • Autres connecteurs : 1x HDMI 2.1, 1x DisplayPort, 8x Fan / Pump (4 broches), 3x Aura Gen 2, 1x Aura RVB, 1x Thunderbolt, 1x Thermal Sensor
  • Logiciels : Pilotes, ROG RAMCach III, ROG CPU-Z, Asus Armoury Crate
  • Dimensions : 305 x 244 mm
  • Garantie : 3 ans constructeur
  • Disponibilité : Déjà disponible, à partir de 399,95 €

À près de 400 euros, l’Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi est à l’image des produits de la série Republic of Gamers : des modèles haut de gamme que leur fabricant facture au prix fort. Notez que cette carte mère est prévue pour accompagner des processeurs eux aussi haut de gamme et qu’elle n’est par exemple pas pensée pour un Core i5-11400KF. Nous aurons l’occasion de revenir sur d’autres cartes mères plus « économiques » prochainement.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Asus
© Asus

Chipset Z590 : fer-de-lance de la 11e gen Intel

Nous venons de le dire, des cartes mères plus « économiques » seront prochainement testées dans nos colonnes. L’idée sera alors des se focaliser sur d’autres chipsets que le Z590 car, comme à son habitude, Intel ne se contente pas d’un jeu de composants pour accompagner sa nouvelle gamme de processeurs : aux côtés du Z590, on peut donc également compter sur le H570 pour le milieu de gamme et le B560 en version légèrement plus accessible. Enfin, le H510 se destine à l’entrée de gamme et devrait logiquement se limiter aux seules solutions intégrateurs : sans doute quelques cartes mères seront disponibles chez les revendeurs, mais elles devraient être rares.

Intel Z590 diagramme © Intel
Diagramme officiel de la plateforme Z590 © Intel

Pour l’heure, c’est donc le Z590 qui nous occupe. Vous vous en doutez, il vient remplacer le Z490 dont il garde le procédé de gravure : l’un et l’autre sont en 14 nm, comme tous les autres chipsets de la nouvelle gamme d’ailleurs. En réalité, les différentes entre le Z590 et le Z490 sont ténues, car même si Intel met régulièrement en avant la gestion du PCI Express 4.0, celle-ci n’est pas le fait du chipset, mais du processeur. De la même manière, ce n’est encore pas le chipset qui permet à la 11e génération de CPU Intel de gérer la DDR-3200, tout se fait au niveau du processeur. En revanche, il est vrai que la liaison entre chipset et CPU profite du passage au Z590.

Intel a effectivement doublé les choses avec 8 lignes DMI 3.0, et ce, afin d’assurer des débits plus importants alors que la connectique est toujours plus riche. Le Z590 est capable de prendre en charge 24 lignes PCI Express, mais il gère aussi quantités de ports USB : trois USB 3.2 Gen 2x2 (20 Gb/s), dix USB 3.2 Gen 2x1 (10 Gb/s) ainsi que dix USB 3.2 Gen 1x1 et quatorze ports USB 2.0. Il est également capable de prendre en charge six ports SATA 6 Gb/s et gère le WiFi 6 AX201, mais se contente du Gigabit Ethernet : il faudra des composants additionnels pour aller plus loin et offrir, notamment, du 2,5 GbE.

Enfin, même si la fonctionnalité est présente après mise à jour du BIOS sur le Z490, le Z590 gère d'emblée le Resizable BAR qui doit permettre au CPU d’accéder de manière plus directe à la mémoire vidéo de la carte graphique, sans qu'il soit nécessaire de communiquer avec le GPU.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Asus
« À l'envers, à l'endroit... Envers et contre toi »© Asus

L’exemple de l’Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi

Carte mère résolument haut de gamme, l’Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi n’est toutefois pas un mastodonte et, nous l’avons dit, Asus dispose de modèles plus costauds, plus imposants. En effet, notre cobaye du jour est un produit aux dimensions standards, c’est du « bête » ATX avec 305 x 244 millimètres. Signe qui ne trompe d’ailleurs pas, le dessin de la carte est relativement sobre et il n’est par exemple pas question de carénage sur l’ensemble du PCB. Plusieurs dissipateurs en aluminium sont toutefois de la partie et sur nombre d’entre eux, on peut remarquer la présence de zones RVB afin de jouer avec les illuminations de la carte mère.

L’œil averti remarquera la présence de non pas trois mais quatre emplacements M.2 pour SSD avec, à chaque fois, un dissipateur de bonne taille. Asus a d’ailleurs eu la bonne idée d’intégrer le système de fixation sans vis, le M.2 Q-Latch. Il simplifie la mise en place, mais impose de retirer le dissipateur des SSD qui en seraient déjà équipés. On notera également la présence de multiples connecteurs 4 broches pour connecter ce qu’il faut de ventilateurs, pompes, AiO… C’est un classique, Asus intègre 4 emplacements mémoire qui vont autoriser un maximum de 128 Go (4x 32 Go) de DDR4-5333. Petite déception en revanche, si Asus dispose deux RJ45, il n’est question « que » de 2,5 GbE.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces

De gauche à droite, les dissipateurs M.2, le système Q-Latch et l'affichage de codes d'erreur © Nerces

Autre déception, toute relative encore une fois, Asus n’a jugé bon de ne proposer que trois emplacements PCI Express. Ils sont tous les trois en x16, mais seuls les deux premiers sont à la norme PCIe 4.0, directement gérés par le CPU. Le troisième se contente du PCIe 3.0 et il ne faudra donc pas être trop gourmand en cartes filles. Heureusement, l’équipement de série ne manque et en plus de ce que nous avons déjà évoqué, il nous faut souligner la présence d’un contrôleur Wi-Fi 6 AX201, du Bluetooth 5.2, de 6 ports SATA et d’innombrables connecteurs USB. Ajoutons à cela la présence d’un contrôleur audio 7.1 de qualité : le SupremeFX ALC4080 et son amplificateur Savitech SC3H712.

L’un dans l’autre, on ne peut pas dire qu’Asus se moque du monde et si la carte ne révolutionne pas les choses, elle propose un équipement solide. Rappelons que le refroidissement du chipset Z590 ne nécessite pas de ventilateur comme cela peut être le cas sur l’AMD X570. Asus livre tout de même un petit modèle (40 mm) que l’on peut fixer au-dessus des VRM, le bracket est déjà en place. À ce sujet, soulignons la présence d’un étage d’alimentation classique compte tenu du positionnement de la carte : 14+2 phases et un contrôleur Renesas ISL69269. Par rapport à la précédente génération – Z490 – on passe de 50A à 70A. Plus que suffisant.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Asus
Notez la présence de deux deux ports RJ45 2,5 GbE © Asus

BIOS et accompagnement logiciel

Au premier coup d’œil posé sur le BIOS de la ROG Strix Z590-E Gaming WiFi, il n’y a pas de quoi se lever la nuit. Asus reste fidèle à ce qu’il proposait sur sa précédente génération… et on le comprend tant les choses sont parfaitement claires, organisées. Comme la plupart de ses concurrents, Asus met en œuvre une double interface. D’un côté, nous avons quelque chose de très graphique, très visuel avec un nombre d’options réduit pour les moins habitués. De l’autre, le mode « advanced » pour les utilisateurs les plus expérimentés.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
BIOS UEFI et double interface : pour les novices ou les habitués © Asus

Notons que même l’interface « EZ Mode » dispose d’options relativement complètes, c’est surtout que les choses sont ici très automatiques : on laisse la carte mère se charger de tous les réglages en activant, par exemple, les profils mémoire XMP ou les options d’overclocking. Vous vous en doutez, le mode « advanced » va plus loin. Cela passe par un contrôle plus poussé sur chacune de ces options. C’est maintenant l’utilisateur qui peut affiner les choses. Bien sûr, l’AI Tweaker, l’AI OC Guide, l’Asus AURA et l’option de ReSize BAR sont en bonne place.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
De multiples réglages dont, ici, le Q-Fan Control © Nerces

Rien de bien exceptionnel à ajouter. Asus ne change donc pas une formule qui marchait très bien sur la précédente génération et son BIOS fait très bien son travail. On notera toutefois l’intégration d’une petite nouveauté. Asus propose effectivement d’accéder à un outil de vérification de la mémoire, le MemTest86. À partir du BIOS, on lance simplement l’outil qui se charge ensuite de lancer plusieurs analyses avec, notamment, des tests de débits en lecture / écriture afin de déterminer s’il y a ou non un problème côté mémoire. Pratique.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
L'intégration de l'outil MemTest86 est la petite surprise d'Asus © Nerces

Enfin, il est intéressant de souligner qu'Asus centralise tous les outils logiciels propres à sa carte mère au travers d'Armoury Crate. À partir de là, il est possible d'accéder à la majorité des fonctionnalités de la carte directement depuis Windows. La gestion des illuminations est par exemple au menu de même que la mise à jour des différents pilotes / logiciels. On note également la présence dans le package d'un CPU-Z aux couleurs de la gamme ROG, Republic of Gamers.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
Armoury Crate est une bonne suite logicielle, mais un peu lourde malgré tout © Nerces

Performances générales

L’Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi est la carte mère que nous avons principalement utilisée pour nos tests des derniers processeurs desktop d’Intel, les Core i9-11900K et Core i5-11600K. Nous l'avions donc déjà passablement éprouvée pour ce précédent dossier. Voici le détail de la configuration employée pour les tests du jour.

  • Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi, bien sûr
  • Intel Core i9-11900K
  • Asus TUF Gaming GeForce RTX 3080 OC
  • SSD NVMe Corsair MP600 1 To
  • 4x8 Go Corsair Dominator Platinum RGB 3600 MHz
  • Corsair iCUE H150i RGB Pro XT

Notez qu’en plus de notre cobaye, nous avons été en mesure de conduire nos tests sur une version un peu plus haut de gamme des nouvelles cartes Asus, la Maximus XIII Hero. Pour des raisons de tarification – elle est déjà chère – nous avons choisi de vous présenter en détail la ROG Strix Z590-E Gaming WiFi, mais cela permet de voir les différences avec un modèle un cran supérieur.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
Mesure de performances sous AIDA64 © Nerces

Pour démarrer les tests de performance, nous avons décidé d'employer AIDA64 qui permet de mettre l'accent sur le sous-système mémoire. Bien sûr, ici ce sont surtout nos barrettes de Corsair Dominator qui sont mises à rude épreuve et, en toute logique, les différences entre nos deux cartes mères sont pour ainsi dire nulles.

Il sera bien sûr très intéressant de comparer les résultats de nos cartes mères Z590 avec des modèles plus modestes, équipées de chipsets H570 ou B560 par exemple.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
Mesure de performances sous GeekBench 5 © Nerces

Notre second test s'appuie sur le logiciel GeekBench 5, utilisé pour évaluer la puissance processeur. Là encore, sans surprise, le Core i9-11900K se comporte exactement de la même manière sur l'une ou l'autre de nos configurations. Rappelons ici que le dernier-né de chez Intel est tout à fait à son aise sur les tests single-core, mais nettement moins en vue dès que l'on passe en multi-core.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
Mesure de performances sous CineBench R20 © Nerces

Le deuxième « volet » de nos tests axés sur la puissance processeur n'est autre que le CineBench R20 que nous utilisons systématiquement sur les dossiers CPU. Là encore, aucune différence entre les deux cartes Asus. Le fabricant mise bien davantage sur la richesse fonctionnelle pour distinguer ses deux produits.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
Mesure de performances sous PCMark 10 © Nerces

Les mesures réalisées avec PCMark 10 nous permettent de nous faire une idée plus précise d'un usage plus « classique » des configurations. Le soft a l'intérêt de venir simuler diverses activités usuelles depuis la navigation Web jusqu'à la visioconférence en passant par de la bureautique ou de l'édition photo / vidéo.

Reste que, là encore, les différences observées sont pour ainsi dire nulles. L'Asus ROG Maximus XIII Hero semble une fois encore très légèrement au-dessus de sa petite sœur. Cela peut tenir à une très légère optimisation en plus sur le modèle le plus onéreux, mais gardons à l'esprit que les différences observées sont dans la marge d'erreur du logiciel et.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
Mesure de performances sous CrystalDiskMark © Nerces

Le test suivant se focalise sur le sous-système « disque ». Nous avons ici choisi de ne traiter qu'une partie du « problème » : aucun test SATA par exemple et nous nous sommes limités aux performances d'un SSD NVMe Corsair MP600 Force, lequel a été connecté à un M.2 PCIe 4.0.

Une fois encore, il n'y a pas lieu d'épiloguer et, sans grande surprise, nos deux plateformes se comportent de manière rigoureusement identique. à l'avenir, nous serons peut-être amenés à troquer le Corsair MP600 Force pour un modèle plus rapide, capable de débits de plus de 7 Go/s.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
Mesure de performances sous Windows 10, copie de fichiers © Nerces

Chez Asus, pour aller plus loin que le « simple » 2,5 GbE, il faut se tourner vers des cartes mères très haut de gamme, les ROG Maximus XIII Extreme et Extreme Glacial, des produits que nous n'avions pas sous la main. Nos deux cartes mères disposent de la même solution réseau à base de contrôleur Intel i225-V.

Pour mesurer les performances de l'une et de l'autre, nous avons employé un switch 10 GbE, le Buffalo BS-MP2008, et une machine « source » dotée d'un contrôleur 10 GbE. Petite déception, les débits relevés sont en deçà des performances théoriques d'un contrôleur 2,5 GbE. Elles sont en revanche diablement similaires sur les deux cartes mères signées Asus, à plus ou moins 230 Mo/s.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Nerces
Mesure de performances sous PassMark Performance Test © Nerces

Enfin, nous terminons comme toujours notre série de mesures carte mère par un petit test Wi-Fi. Sur ce point, Asus fait confiance au contrôleur AX201 qu'Intel intègre au Z590. Là encore, il n'y a donc aucune raison que les résultats entre nos deux cartes mères diffèrent de quelque manière que ce soit.

Pour ces mesures, nous avons employé le Performance Test du logiciel de PassMark en passant par un routeur TP-Link Archer AX11000. Rien à signaler, les résultats sont pour ainsi dire identiques avec des différences qui restent dans la marge d’erreur de tels relevés.

Intel Rocket Lake-S © Nerces
Notre Core i9-11900K ici sous CPU-Z et overclocké à pratiquement 5,1 GHz © Nerces

Avant d’aborder la conclusion de notre article et, comme nous le faisons pour chaque carte mère, nous aimerions faire un petit point sur l’overclocking processeur. Nous avons donc pris un Core i9-11900K et lui avons fait subir les pires tortures… ou disons plutôt que nous avons simplement essayé de le pousser au maximum. Hélas, nous n’avons pas été en mesure de vraiment l'emmener très loin, peut-être la faute à « pas de chance » dans le tirage du processeur. Nous avons atteint 5 098 MHz sur tous les cœurs, un résultat qui semble constituer la norme sans déployer un matériel « redoutable ».

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi © Asus
© Asus

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi : l’avis de Clubic

Bien connue des joueurs, la gamme Republic of Gamers - ou ROG pour les intimes - ne déçoit pour ainsi dire jamais et ce n'est pas avec cette Strix Z590-E Gaming WiFi qu'elle va commencer. Asus signe un produit doté d'une finition exemplaire et d'une richesse fonctionnelle remarquable.

Étage d'alimentation, refroidissement, overclocking, Asus enchaîne les bons points et illustre à merveille le développement très rapide des SSD au format M.2 : les dissipateurs sont omniprésents et le système Q-Latch est fort bien vu. De multiples ports USB sont de la partie et les dernières technologies sont intégrées… enfin dans les limites du Z590 car le chipset d'Intel aurait gagné à être plus novateur.

S'il gère l'USB 3.2 Gen 2x2, il fait l'impasse sur le PCIe 4.0 qu'il laisse aux bons soins du CPU de 11e génération. Il se contente du Gigabit Ethernet obligeant Asus à intégrer un contrôleur additionnel. Si la ROG Strix Z590-E Gaming WiFi est une solution réussie, elle peine donc à montrer une franche évolution par rapport aux modèles Z490.

Asus ROG Strix Z590-E Gaming WiFi

8

Performante, bien pensée et dotée de quelques petits plus bien agréables, la ROG Strix Z590-E Gaming WiFi est une bonne carte mère, cela ne fait aucun doute. À près de 400 euros, on peut toutefois regretter le manque d'ambition de son chipset - le Z590 - qui n'intègre pas le PCIe 4.0. On peut aussi trouver dommage qu'Asus se limite ainsi que 2,5 GbE et le spectre des cartes Z490 risque de planer un moment.

Les plus

  • Finitions exemplaires
  • 4 ports M.2 avec Q-Latch
  • 2,5 GbE / WiFi 6 / Bluetooth 5.2
  • Étage d'alimentation CPU
  • Sous-système audio réussi

Les moins

  • Tarification élevée
  • Seulement 3 ports PCIe
  • Pas de 5 GbE / 10 GbE ?
  • Limitations du Z590
Modifié le 12/04/2021 à 09h46
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
5
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Nextorage, filiale de Sony, lance ses SSD NVMe pour PS5
Razer annonce son nouveau clavier haut de gamme Huntsman V2
Jingjia Micro JM9 : un GPU chinois concurrent... de la GeForce GTX 1080
Cherry lance deux nouveaux claviers gaming : un low-profile et un tenkeyless
Intel 12e génération : la gamme de processeurs 35 W fuite complètement
Corsair Sabre RGB Pro Wireless, une nouvelle souris sans-fil et en couleur
Apple : une class action déclenchée suite à l'affaire des écrans fissurés
AMD et Microsoft bossent sur le TensorFlow-DirectML, pour un gros boost sur les GPU RDNA 2
IKEA : les sièges et bureaux cosignés avec Asus ROG seront en vente dès octobre
MSI lance un nouveau tout-en-un aux performances d'un PC de bureau
Haut de page