NVIDIA GeForce GTX 980 & 970: Maxwell sur le haut de gamme en DirectX 12

19 septembre 2014 à 04h30
0

DirectX 12 en ligne de mire



Même si Microsoft n'a toujours pas finalisé les spécifications de DirectX 12, l'éditeur a commencé à dévoiler quelques-unes des fonctionnalités introduites par sa nouvelle API. Rappelons avant tout que le but numéro un de DirectX 12 est de réduire l'overhead CPU à la manière d'un certain Mantle d'AMD. En clair, faire en sorte que les appels DirectX consomment moins de ressources processeur et soient traités avec plus de célérité. Pour cela, Microsoft délègue le contrôle du couple GPU/CPU aux développeurs et non plus aux seuls pilotes de la carte graphique.

01E0000007627237-photo-nvidia-maxwell-directx-12.jpg


Au-delà de cette vision globale, la nouvelle API du géant de Redmond que l'on devrait retrouver au cœur du prochain Windows introduit de nouvelles fonctions. Tandis que les optimisations évoquées plus haut bénéficieront à toutes les puces graphiques existantes, les nouvelles fonctionnalités exigent logiquement une prise en charge matérielle et donc une nouvelle carte graphique.

Parmi celles-ci, Microsoft évoque le Raster Ordered View, une nouveauté qui concerne le traitement, dans l'ordre, des shaders qui arrivent dans les ROP, ces unités de la puce graphique qui prennent en charge les dernières opérations à appliquer à nos pixels. DirectX 12 va également proposer ce qu'on appelle les « Conservative Raster ». Il s'agit ici d'un algorithme alternatif pour la rastérisation des triangles, c'est-à-dire leur conversion d'une image vectorielle à une image matricielle. Un algorithme dont la méthode de calcul est plus précise et peut s'avérer utile dans le cadre de la voxelisation pour tout ce qui concerne l'éclairage d'une scène.

012C000007627221-photo-nvidia-maxwell-raster-ordered-view.jpg
012C000007627217-photo-nvidia-maxwell-conservative-raster.jpg


Rappelons qu'un voxel, ou volumetric pixel, est un cube. C'est-à-dire qu'à l'inverse d'un pixel qui représente un point 2D dans l'espace, un voxel est un volume 3D. Pour arriver à une illumination globale la scène est alors entièrement décomposée en cubes, les voxels : la voxélisation c'est donc le procédé qui consiste à déterminer le contenu de la scène pour chaque voxel. Et la technique « Conservative Raster » introduite par le prochain DirectX 12 doit permettre de déterminer plus précisément quel voxel est recouvert par un triangle.

Maxwell qualité filtre : du neuf pour la qualité d'image



NVIDIA tente également d'innover avec Maxwell du point de vue du rendu de l'image, afin d'en améliorer toujours sa qualité. La marque propose une énième nouvelle façon de lisser les effets d'escalier qui peuvent apparaître dans les scènes de nos jeux favoris. Aux côtés des récents FXAA et SMAA notamment, NVIDIA pose les bases du Multi-Pixel Programmable Sampling, à ne pas confondre avec l'historique MSAA. Avec l'anticrénelage conventionnel, le MSAA, la puce graphique utilise des samples fixes pour opérer l'anticrénelage.

01E5000007627223-photo-nvidia-maxwell-mpaa.jpg


Par le biais du Multi-Pixel Programmable Sampling NVIDIA donne la possibilité de programmer le motif de samples qui servira à l'anticrénelage et ce depuis le pilote ou depuis l'application. La position des samples peut alors varier d'une image à l'autre et s'étendre sur plusieurs pixels. C'est la base d'un nouvel algorithme développé par NVIDIA, le MFAA ou Multi-Frame Sampled AA : on alterne ici les samples AA dans le temps et l'espace avec pour avantage un gain de qualité et un gain de performance, la pénalité étant moindre. NVIDIA avance qu'il peut proposer en MFAA un rendu proche de la qualité traditionnelle en MSAA 4x avec le coût d'un MSAA 2x. Du moins sur le papier car les pilotes de lancement de la GeForce GTX 980 n'activent pas encore cette fonction. Il nous faudra donc être patients.

Une autre technique proposée par NVIDIA et réservée à Maxwell est le Dynamic Super Resolution. Il s'agit tout simplement d'opérer le rendu 3D en résolution 4K et de l'afficher via downsampling sur un écran HD à la résolution conventionnelle. L'avantage est bien sûr une image de meilleure qualité d'autant que NVIDIA utilise ici un filtre gaussien avancé pour éliminer certains artefacts que l'on peut voir via un downsampling conventionnel. Pourquoi pas... Cette fonctionnalité est intégrée au GeForce Experience mais également activable et paramétrable depuis le pilote NVIDIA traditionnel. Une fonction qu'on retrouvera d'ailleurs sur tous les GPU GeForce et pas seulement Maxwell.

012C000007628111-photo-nvidia-geforce-gtx-980-maxwell-dsr-1.jpg
012C000007628113-photo-nvidia-geforce-gtx-980-maxwell-dsr-2.jpg


Du neuf pour la vidéo et l'affichage



Alors que le GeForce GTX 750 Ti nous avait laissé sur notre faim pour tout ce qui concerne l'affichage et la compression vidéo, NVIDIA dote Maxwell d'un nouveau moteur d'affichage pour sa puce GM204.

Celui-ci va au-delà de la 4K et supporte un affichage 5K. Mieux, il est possible de piloter un total de quatre écrans 4K depuis un seul GPU (Kepler ne peut piloter que deux écrans 4K). La puce GM204 supporte aussi pour la première fois chez NVIDIA la norme HDMI 2.0 permettant d'envoyer des flux 4K pleine résolution à 60 Hz.

01C2000007628041-photo-nvidia-maxwell-display-engine.jpg


L'encodeur vidéo NVENC profite également d'améliorations. La plus attendue est la prise en charge de l'encodage H.265 également appelé HEVC. NVIDIA évoque également des performances accrues pour son encodeur H.264 avec un débit 2,5 fois supérieur à celui de Kepler.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Apple annonce les iPhone 11 et iPhone 11 Pro : de nouveaux modèles en panne d’inspiration
Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Apple Watch Series 5 : la montre connectée se dote d’un écran always-on
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
Uber s'enfonce (un peu plus) dans l'incertitude et licencie plus de 400 employés
iPhone 11 : tout savoir sur le processeur A13 Bionic qui l'anime
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top