AMD R9 300 et M300 : rien de neuf sous le soleil de Sunnyvale

0064000006722572-photo-amd-logo.jpg
En marge de ses annonces d'hier, AMD a également levé le voile sur une nouvelle gamme de GPU mobile et de GPU pour ordinateur de bureau. Et une fois de plus, AMD joue le jeu du renommage.

Alors que l'ex-fondeur promet du neuf avec un nouveau CPU (nom de code Zen) et un GPU qui devrait arriver cet été avec de la mémoire HBM (voir Nouveaux GPU AMD ce trimestre avec mémoire HBM), pour l'heure, il faudra se contenter des vieilles, voire très vieilles puces de la marque.

Les R9 300, tout d'abord, sont au nombre de trois : les R9 380, R9 370 et R9 360. Trois puces, pour trois générations de GPU différentes ! En effet, la première est basée sur Tonga, la seconde sur Pitcairn et la dernière sur Bonaire. Soit, dans le même ordre, des puces que l'on retrouve sur les Radeon R9 285, HD 7850 et HD 7790. Autant dire rien de nouveau.

Ces trois puces restent donc gravées en 28 nm, ne sont logiquement pas compatibles DirectX 12, et les TDP ne bougent évidemment pas non plus (210, 150 et 95 W, respectivement).

Par rapport la R9 285, la R9 380 ne gagne rien d'autre qu'une version avec 4 Go de GDDR5, au lieu des 2 Go que l'on trouve sur la R9 285. Les fréquences des coeurs d'exécution (toujours au nombre de 1 792) ou de la mémoire restent identiques.

0190000007590023-photo-asus-radeon-r9-285-chipset.jpg
Le die du Tonga de la R9 285

La R9 370 conserve également le même nombre de coeurs que la Radeon HD 7850 (1 024). Demeurent également les 32 unités ROP et les 64 unités de texture. Seule la fréquence augmente légèrement, pour passer de 860 MHz à 975 MHz. La fréquence mémoire prend également 200 MHz pour atteindre 1,4 GHz, offrant ainsi un léger regain de bande passante, puisque le bus mémoire officie toujours sur 256 bits. Là encore, AMD propose une version dotée de 4 Go de GDDR5, là où la 7850 était limitée à 2 Go. Noté que

Quant à la R9 360, elle est comparable à la HD 7790, un GPU sorti il y a plus de deux ans. Le nombre de coeurs d'exécution est même revu à la baisse (768 contre 896), tout comme les unités de textures (48 contre 56). Seuls les unités ROP sont en nombre identique (16). Maigre consolation : la fréquence GPU prend 50 MHz pour passer à 1 050 MHz, tandis que la mémoire grimpe plus significativement dans les tours (1,5 GHz au lieu de 1 GHz). Et là encore, la quantité de mémoire évolue à la hausse, puisqu'on passe de 1 à 2 Go disponibles. On reste en revanche sur un bus mémoire 128 bits.

R9 M300 : sur le mobile, ce n'est pas mieux

Sur le segment des puces mobiles, à destination des ordinateurs portables, AMD propose ses « nouvelles » références R9 M375, R7 M260 et R5 M330. Des héritières des Radeon HD 7870M (Cap Verde, sorti il y a plus de trois ans !) et des HD 8570M (Oland). Là encore, le 28 nm reste de la partie.

La R9 M375 reprend donc les 640 coeurs d'exécution de la 7870M et le bus mémoire 128 bits. Fort heureusement, les fréquences évoluent : de 800 MHz, on passe à 1 015 MHz, tandis que la mémoire affiche un gain plus modeste de 100 MHz (1,1 GHz, contre 1 GHz pour la 7870M). La R9 M375 bénéficie de 4 Go de DDR3 au maximum.

0190000008031000-photo-lenovo-y51.jpg
Le Lenovo Y51 est doté d'une R9 M375

La R7 M360 est similaire à la Radeon HD 8570M : on retrouve donc 384 coeurs unifiés, dont la fréquence augmente significativement (1 015 MHz également, contre 650 MHz pour la 8570M). La mémoire, toujours interfacée sur 64 bits, stagne en revanche à 1 GHz. Et là encore, les 4 Go de DDR3 pourront être proposés.

La R5 M330, enfin, se rapproche également de la 8570M, mais les coeurs d'exécution sont ici au nombre de 320 seulement, pour une fréquence d'horloge légèrement plus élevée (1 030 MHz). Pour le reste, on reste sur des spécifications identiques : 4 Go de DDR3 au maximum, fonctionnant à 1 GHz sur un bus 64 bits.

Que ce soit sur desktop ou sur mobile, AMD procède donc à un renommage en règle d'anciennes, voire de très anciennes puces. C'est d'autant plus déplorable que ces références se destinent toutes aux OEM et autres intégrateurs, qui ont pour vocation à concevoir des machines qui seront destinées au grand public.

Ce dernier ne s'apercevra sans doute pas de la manoeuvre, AMD (et les constructeurs) prenant qui plus est un soin tout particulier à augmenter la quantité de mémoire afin de rendre l'offre plus attrayante. Un argument marketing et un procédé que l'on ne peut que dénoncer.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

CyberGhost VPN : une offre spéciale à mini prix à ne pas rater
PlayStation : un changement de stratégie préjudiciable pour l'avenir de la PS5 ?
Test OnePlus Watch : une première montre connectée abordable et endurante
Les Apple AirPods Pro à prix choc chez Amazon ce weekend !
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : quelles sont les nouveautés de la SVoD en mai 2021 ?
Nouveau shitcoin en vue ? Carole Baskin, la défenseuse des grands félins, lance sa crypto CAT
Le Mac mini avec puce M1 est en promotion avec un SSD de 256 Go ou 512 Go
Carte mémoire microSDXC SanDisk Extreme 512 Go à -50% !
Test du Xiaomi Mi 11 Ultra : le meilleur photophone du monde manque d’endurance
Telegram intègre directement un service de trading crypto (mais pour une seule cryptomonnaie)
Haut de page