Pour la Banque d’Angleterre, le bitcoin n’est pas un problème... pour le moment

Par
Le 11 septembre 2014
 0
L'organisme britannique rend un avis partagé pour l'avenir des monnaies virtuelles, et plus particulièrement du bitcoin. La Banque d'Angleterre estime qu'à l'heure actuelle, ce moyen de paiement ne présente pas une menace pour la stabilité des institutions. Mais si ce système devient la norme, l'institution demandera un meilleur encadrement.

00fa000007215452-photo-bitcoin.jpg
« Wait and see ». Voilà comment la Banque d'Angleterre définit sa position au sujet des monnaies virtuelles. L'institution rend un avis sur la question dans lequel elle précise que ces moyens de paiement ne présentent actuellement pas de risques pour la stabilité monétaire et financière du Royaume-Uni.

Si l'autorité estime donc que l'utilisation du bitcoin ne présente pas réellement de menace pour la finance, elle juge que son essor n'est pas non plus garanti. La volatilité de sa valeur ne joue pas en sa faveur et la monnaie n'est pas à l'abri d'une augmentation de ses coûts de transaction, si jamais elle vient à se démocratiser largement.

Cela pourrait d'ailleurs se produire si le bitcoin est progressivement intégré au sein de portefeuilles électroniques permettant de régler certains achats du quotidien. La structure décentralisée de ce moyen est un point positif car elle permet d'éviter les frais de transactions dont doit s'acquitter chaque intermédiaire de la chaîne traditionnelle du paiement.

Dans son document (.pdf), l'institution reste donc vigilante quant aux développements futurs de ces moyens de paiement. Elle considère que le bitcoin pourrait à l'avenir présenter des « risques potentiels » pour la stabilité financière du pays. Il faudrait néanmoins qu'il soit systématiquement utilisé comme moyen de paiement.

A ce stade, la Banque d'Angleterre pourrait recommander un encadrement plus strict des monnaies virtuelles. Une régulation dédiée pourrait alors être mise en place, en consultant l'ensemble des acteurs du secteur.



Pour en savoir plus
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top