🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Qui détient le Bitcoin ? La concentration des actifs pose question

28 octobre 2021 à 13h00
25
Bitcoin
© Bitcoin

Le Bitcoin et les autres crypto-monnaies sont plus en vogue et plus accessibles que jamais. Alors que la blockchain continue de se démocratiser, la répartition des actifs reste encore inégale.

Si les cours de la crypto-monnaie ont récemment battu des records , une nouvelle étude démontre qu’un tiers des actifs de Bitcoin en circulation sont détenus par seulement 10 000 individus. Une concentration qui expose la monnaie virtuelle à un risque systémique.

Un tiers des actifs détenus par 10 000 individus

Les crypto-monnaies sont sur toutes les lèvres, et plusieurs questions persistent quant à la concentration de leurs actifs. Le National Bureau of Economic Research (NBER) a tenté d’y répondre dans un rapport permettant de mieux comprendre la répartition du Bitcoin. Malgré sa démocratisation toujours plus croissante, la monnaie virtuelle reste encore massivement détenue par un groupe restreint.

L’étude menée par le bureau américain démontre que sur 14 millions de bitcoins minés (sur une période s'arrêtant à fin 2020), 8,5 millions sont détenus par des individus et 5,5 millions par des plateformes intermédiaires. Le NBER a constaté que les 1 000 plus gros investisseurs contrôlent à eux seuls 3 millions de bitcoins, tandis que 10 000 individus détiennent environ un tiers des actifs en circulation. L’organisme estime d’ailleurs que cette concentration serait en réalité plus importante, mais il lui est impossible de déterminer si les entités porteuses de bitcoins analysées ont plusieurs comptes.

La majorité de l’extraction détenue par 0,1 % des mineurs

Cette répartition condensée se retrouve également dans la production de la crypto-monnaie. L’étude précise que 50 % de la capacité d'extraction du Bitcoin est entièrement contrôlée par une cinquantaine de mineurs (soit 0,1 %), derrière lesquels se cachent à n’en pas douter les fameuses fermes de cryptominage . L’organisme note également que 90 % de la capacité de minage est entre les mains de seulement 10 % des mineurs. 

Malgré l’attention portée au Bitcoin, l’écosystème est encore dominé par des acteurs majeurs et concentrés, qu'il s'agisse de bourses d’échange ou de grands mineurs. Pour le NBER, cette répartition disproportionnée de la crypto-monnaie la met dans un situation de haute vulnérabilité au risque systémique. Un petit groupe pourrait alors aisément prendre le contrôle majoritaire de la monnaie virtuelle.

Source : TechSpot

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
25
21
Felaz
C’est quand même le comble pour un modèle de monnaie décentralisé…
jakadi
dommage, le bitcoin a été créé afin que le cours de monnaie échappe au contrôle d’un petit nombre.
grayha
La décentralisation ne resouds pas les problèmes de répartition. Mais au moins tous le monde peut savoir exactement ou sa se trouve et c’est déjà pas mal.<br /> Avec le temps sa se diluera de toute facon mais il existera toujours de gros portefeuille
Gweegoo
Et ce n’est pas le cas pour tout autre type de richesse? La grosse surprise …
Vanilla
C’est faux de dire que 1000 individus possèdent X millions de bitcoins.<br /> Il est impossible de savoir qui se cache derrière les 1000 adresses btc, ça peut être 1000 personnes comme ça peut être 100 personnes , avec peut être même 1 seule personne qui contrôle 500 adresses différentes parmi ces 1000 plus gros portefeuille btc.
Vanilla
Oh purée je viens de lire une news qui pourrait donner des sueurs froids à tous ceux qui possèdent des cryptos, que ce soit bitcoin ou autre.<br /> Citation: “ Physicists in China claim they’ve constructed two quantum computers with performance speeds that outrival competitors in the U.S., debuting a superconducting machine, in addition to an even speedier one that uses light photons to obtain unprecedented results”<br /> Citation: “ Pan Jianwei, lead researcher of the studies, said that Zuchongzhi 2, which is a 66-qubit programmable superconducting quantum computer is an incredible 10 million times faster than Google’s 55-qubit Sycamore, making China’s new machine the fastest in the world, and the first to beat Google’s in two years. ”<br /> Alors quand on associe cette news, on comprend pourquoi la Chine a banni le bitcoin, les transactions bitcoin, ainsi que le mining bitcoin et les transactions de toutes les cryptos du pays, officiellement.<br /> Il suffirait qu’un pirate arrive à pirater ce supercomputer, ou bien qu’un employé y aillant accès décide de se faire un peu d’argent de poche, pour que ce supercomputer avec un peu de programmation/algo puisse TRÈS facilement, décoder/cracker/bruteforce n’importe quelle crypto (bitcoin, ethereum, etc) que ce soit en trouvant les clés privées des wallets cibles, ou bien sûrement d’autres moyens (double spend, ou rollback en trouvant les blocks avant les autres et y insérants ses propres transactions, en attendant plusieurs blocs avant de soumettre ses résultats, qui avec une telle puissance de calcul quantique, ne fait aucun doute que c’est techniquement possible de surpasser n’importe qui…<br /> Oops oops… si vous avec des cryptos, j’attendrai pas à votre place d’avoir une news sur la réussite d’un pirate à faire ce que je viens de décrire avant de liquider vos biens. Maintenant, vous êtes libres de ne pas croire en mon scénario…. mais au moins vous êtes prévenus ce jour. Avant c’était qu’une hypothèse sur le futur des ordinateurs quantique, mais la… ça devient de plus en plus proche d’être réel !
TheLoy
Je ne sais pas trop quoi penser de l’annonce que tu relaies mais c’est plausible. Il ne faut pas non plus sous-estimer une réaction de la part des personnes qui agissent sur la blockchain. Surtout si ils sont si concentrés que le dit l’article de Clubic <br /> J’ai également trouvé l’article ci-dessous qui va dans ton sens. Les arguments exposés me paraissent pertinents même si le problème me parait tout de même hautement complexe. Il me semble également que l’ordinateur quantique a encore des problèmes de fiabilité. Cela dit les chercheurs arriveront bien à régler ces questions.<br /> https://www.cointribune.com/analyses/saut-quantique-les-experts-predisent-leffondrement-de-bitcoin-btc/<br /> Pour finir, tu parles d’un piratage d’ordinateur quantique mais, à mon sens, le risque viendra carrément de certains états.
Vanilla
En particulier la Chine, donc XD
tinou7789
Toutes ces lignes pour au final rien dire, personne n’aura de sueur froide ici.
metta
les riches deviennent plus riches … meme dans le monde virtuel
Felaz
Et les pauvres sont de plus en plus pauvres … comme le dit la chanson
benben99
c est une structure pyramidale ou ceux en haut de la pyramide detiennent plus…<br /> typique d une arnaque pyramidale
Asakha1
Avec le temps ? N’oubliez pas qu’il reste environ que 2 millions de BTC qui peuvent encore être miné, sur les 21 millions possible. Et vu que la difficulté de minage augmente, seul ceux avec des machines surpuissantes pourront les obtenirs. Et ce sont ceux qui en possède déjà le plus ! Pas trop de dillution possible.
Blackalf
C’est ce que j’ai toujours dit à ceux qui prétendaient que les cryptomonnaies apporteraient l’égalité : comme dans tout système monétaire depuis la nuit des temps, il y en aura toujours qui posséderont bien plus que d’autres.
mcbenny
Le bitcoin c’est de l’argent, son cours est manipulable (Allo Elon ?..), ceux qui en ont le plus seront ceux qui… en auront le plus.<br /> Et je vous rappelle que la valeur du bitcoin est estimée… en bons vieux dollars américains !
Subtil1
Tout à fait d’accord avec toi mais l’avantage du bitcoin c’est que l’on peut pas augmenter sa quantité, que l’on sort du système bancaire et ses dérives. Et que peut être un jour on utilisera simplement le satoshi grâce à la mise en place du lightning network.
twenty94470
Combien de bitcoin perdu ? (mort du propriétaire du wallet, perte du mdp, etc ?)
MattS32
grayha:<br /> Mais au moins tous le monde peut savoir exactement ou sa se trouve et c’est déjà pas mal.<br /> Non, tout le monde ne peut pas savoir exactement où ça se trouve. On peut savoir dans quels portefeuille se trouvent les BTC, mais on ne peut pas savoir à qui appartiennent ces portefeuilles.<br /> On ne peut même pas dire combien de BTC possède la personne qui en possède le plus : on sait combien il y a de BTC dans le plus gros portefeuille, mais une personne peut avoir autant de portefeuilles qu’elles le veut…
MattS32
Vanilla:<br /> Il suffirait qu’un pirate arrive à pirater ce supercomputer, ou bien qu’un employé y aillant accès décide de se faire un peu d’argent de poche, pour que ce supercomputer avec un peu de programmation/algo puisse TRÈS facilement, décoder/cracker/bruteforce n’importe quelle crypto (bitcoin, ethereum, etc) que ce soit en trouvant les clés privées des wallets cibles, ou bien sûrement d’autres moyens<br /> C’est quand même pas aussi simple qu’un «&nbsp;il suffirait que&nbsp;» hein… Le programmation des ordinateurs quantiques ne se fait pas du tout de la même façon, il faut des algorithmes spécifiquement pensés pour. Donc déjà le pirate lambda, s’il arrive à accéder à la machine, il ne saura clairement rien en faire.<br /> Et même les spécialistes, aujourd’hui ils sont encore loin de maîtriser les capacités de telles machines. En clair, aujourd’hui on n’a pas encore réussi à traiter un cas concret avec un ordinateur quantique. On n’a fait que de l’expérimental.<br /> Enfin, pour ce qui est de la cryptographie, pour casser une clé de n-bits, il faut un ordinateur quantique ayant au moins n-qubit. Avec 66 qubits, on est donc en mesure de casser des tailles de clés qui ne sont plus utilisées depuis des années… Au niveau de Bitcoin, les clés privées font 256 bits.
pecore
Cette concentration du Bitcoin dans les mains de quelques uns est l’un des problèmes du Bitcoin, parmi d’autres comme la consommation, la quasi-impossibilité de mettre à jour la blockchain ou encore le fait que des dizaines d’applications fleurissent et que le Bitcoin en est toujours à faire ce qu’il faisait au départ : transférer de la valeur.<br /> Il est en tous cas certain que pour une monnaie qui voulait faire tomber le système et ben on dirait bien que c’est le système qui a bouffé la monnaie.
steeven_eleven
Yeah yeah capitalism. Hahaha cette bonne rigolade le truc vaut rien et vous allez vous les faire racketter
EnLighter
Rien d’anormal à retrouver une répartition de l’optimum de PARETO dans le BTC. On retrouve cette répartition dans presque tout. C’est presqu’à mon sens une loi naturelle.<br /> Nous tous avons 80 % de nos taches qui viennent de 20 % de nos clients. 80 % des richesses sont détenues par 20 % de la population (on retrouve cette répartition à toutes les échelles en prime).<br /> Ce n’est pas comme si un Wallet avait été offert à tous les humains dès le départ. Cela aurait lissé cette répartition dans le temps mais je suis prêt à parier qu’au final on y serait quand même.
Pierrewo
D’après l’ONG Oxfam, près des deux tiers des richesses de l’humanité sont détenues par 2 153 milliardaires.<br /> Voilà qui devrait inquiéter le monde entier bien davantage que la situation du BTC dont la capitalisation totale représente une goutte d’eau, en comparaison.
pecore
Ni d’avantage ni moins, ça doit inquiêter tout autant puisque c’est la même chose et que les plus gros possesseurs de Bitcoin font probablement partie de tes 2153 gugusses.<br /> Sauf que le Bitcoin se voulait comme la monnaie anti-système et qu’encore maintenant on nous la présente comme la solution au problèmes de l’économie et à la concentration des richesses dans les mains de quelques uns. Mais au final rien n’a changé à part la consommation d’énergie.
Guillaume1972
Si quelqu’un y arrive (ce qui est très peu probable, voire totalement impossible), il se concentrera sur les gros portefeuilles, les «&nbsp;petits&nbsp;» n’ont pas grand chose à craindre.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Au Japon, un consortium se prépare à lancer une crypto-monnaie adossée au Yen en 2022
Après Pokemon GO, Niantic a confié à Fold le développement d'un jeu permettant de capturer des Bitcoins dans le metaverse
Le crypto-wallet Exodus se lance dans les paris sportifs
Les fraudes et les vols dans la finance décentralisée ont explosé en 2021
Le Salvador veut construire la première
La Suède demande à l’Europe de bannir le bitcoin au nom du Pacte de Paris pour l’environnement
Le manuscrit du
Secretum : une nouvelle messagerie décentralisée qui supporte le trading in-app
Lydia permet désormais de stocker et trader des crypto-monnaies sur son app
ConstitutionDAO, le collectif de passionnés de crypto qui voulait acheter une (rare) copie de la Constitution américaine
Haut de page