Nero 8 face à Roxio Easy Media Creator 10 : le match

12 octobre 2007 à 12h00
0
C'est à Berlin, sur ses terres, que l'éditeur allemand Ahead Software présentait, lors du salon IFA, la nouvelle version de sa célèbre suite logicielle de gravure. Après plusieurs mois de bons et loyaux services, Nero 7.5 tire donc sa révérence au profit de son successeur : Nero 8.0. Mais alors que Nero fourbissait ses armes, son éternel concurrent était loin de rester les bras croisés...

L'américain Roxio, racheté depuis quelque temps déjà par un autre américain, Sonic, profite lui aussi de l'automne pour lancer la nouvelle version de sa suite de gravure avec l'arrivée d'Easy Media Creator 10. Point commun entre les deux suites, outre leurs fonctions de gravure ? Un côté usine à gaz de plus en plus souvent critiqué.

Les nouvelles versions de ces logiciels on ne peut plus populaires seront-elles l'occasion, pour leurs éditeurs respectifs, de faire table rase du passé et de rendre leurs programmes plus digestes ? Nero va-t-il enfin nous proposer un module allégé ? Roxio va-t-il l'imiter ? C'est précisément ce que nous allons voir dans les pages qui suivent.

0000010900619284-photo-boites-nero-8-roxio-emc-10.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top