Smartphone Qtek S200 et Windows Mobile 5.0

Il y a un peu plus d'un an maintenant, le taiwanais Qtek, filiale de HTC, lançait le S100, un Smartphone/PDA au succès retentissant. Fonctionnant sous le système Microsoft Windows Mobile 2003 Deuxième Édition, le S100 a très vite trouvé son public en partie grâce au système Windows Mobile et à son vaste parc de logiciels. Bien sûr, le S100 avait d'autres atouts dans sa manche comme un bel écran, une bonne vélocité ou encore un design relativement séduisant. Pourtant il ne partait pas favori, l'absence d'un véritable clavier ou encore le sigle Qtek, encore peu connu à l'époque, constituant des handicaps assez évidents. Précisons que HTC est ce qu'on appelle un ODM (Original Design Manufacturer), c'est-à-dire un fabricant qui propose à des grandes marques (HP, Packard Bell, etc) des designs de produits prêts à l'emploi (PDA, Ordinateurs Portables, etc). Le Qtek S200 est ainsi proposé selon les contrées sous différentes appellations ou marques, et l'opérateur Orange le commercialise sous le nom de SPV M600.

Depuis l'arrivée du S100, également connu sous le nom de HTC Prophet, Qtek a gagné en notoriété alors que Microsoft a finalement lancé la nouvelle version de son système d'exploitation pour PDA et téléphones mobiles. Deux bonnes raisons pour que Qtek donne, enfin, un petit frère au S100, sous la forme du S200. Au programme : Windows Mobile 5.0, Bluetooth 2.0, Wifi intégré et petit relookage de printemps. Cet article nous permettra non seulement de détailler le Qtek S200 mais également de passer au crible le nouveau Windows Mobile 5.0.

0000011800226513-photo-smartphone-qtek-s200.jpg

Qtek S200 : Rafraîchissement de façade ?

Pour son nouveau smartphone, Qtek ne s'est franchement pas foulé question esthétique. Conservant les dimensions et l'allure générale du S100, le S200 change simplement de peau ! Exit le revêtement façon gris argenté, place à une robe noire au toucher caoutchouc. Très agréable à manipuler, et d'ailleurs toujours aussi léger (plus ou moins 150 grammes), le S200 conserve la même taille d'écran, d'une diagonale de 2,8 pouces (environ 7,5 cm) pour une résolution de 240x320 pixels. En revanche la dalle TFT tactile employée semble gagner en luminosité et en contraste avec au compteur toujours 65536 couleurs. La partie supérieure de l'écran comporte la référence de l'appareil, un insert chromé qui dissimule le haut parleur ainsi que deux petites diodes. Les diodes en question sont multifonctions : branché sur le secteur, le S200 voit l'une d'entre elles s'allumer fixement, en orange pendant la charge et en vert lorsque celle-ci est terminée. Une fois le S200 dans votre poche, la même diode supérieure clignote en vert pour indiquer la bonne réception du réseau alors que la diode inférieure s'illumine de bleu lorsque le circuit Bluetooth est actif ou d'orange lorsque c'est le Wifi qui est en route.

0000011800299876-photo-qtek-s200-body-2.jpg
0000011800299878-photo-qtek-s200-body-4.jpg

Qtek S200 : recto/verso


On note sous l'écran la présence de divers boutons, dont quelques petits nouveaux. Il ne s'agit pas là d'une innovation de Qtek mais bien d'un ajout requis par Windows Mobile 5.0. Comme nous le verrons un peu plus loin, le géant de Redmond a en effet revu son système d'exploitation pour le rendre entièrement contrôlable sur les appareils sans clavier, comme le S200, et ce sans passer par le stylet. Avec le S100 il était possible de contrôler l'essentiel des fonctions de téléphonie avec le pad central et les boutons de prise de communication, mais rien n'était hélas prévu pour la navigation dans les SMS par exemple ou pour tout simplement lancer une application. Tout ceci est dorénavant possible, et le nouveau bloc de touches reprend en conséquence un joystick avec bouton central de validation, et deux touches elles aussi argentées pour prendre un appel ou mettre fin à une conversation. S'y ajoute, et c'est la nouveauté : un bouton Windows qui comme sur les Claviers PC affiche le menu démarrer, un bouton « OK » ainsi que deux boutons contextuels, autrement appelés soft-keys et servant à activer les commandes apparaissant au bas des fenêtres Windows Mobile.

0000008C00299879-photo-qtek-s200-body-5.jpg

La tranche gauche du S200


Le sommet de l'appareil recèle toujours un slot SDIO pour les cartes SecureDigital ou MMC alors que la base regroupe un connecteur miniUSB, une sortie casque au format minijack (2,5 mm) et le précieux bouton de réinitialisation. La tranche gauche du S200 conserve un petit curseur permettant d'ajuster le volume en cours de conversation et l'on retrouve le bouton de prise de vue pour déclencher l'appareil photo numérique intégré. En revanche le bouton magnétophone change d'affectation par défaut puisqu'il lance dorénavant l'application CommManager, une spécificité Qtek, gérant à la fois le Bluetooth et le WiFi. De l'autre côté on retrouve le bouton de mise en route, le logement du stylet ainsi que la fenêtre du transmetteur IrDA. Précisons que comme c'était le cas pour le S100, le S200 ne peut pas être totalement éteint : une pression sur son bouton marche/arrêt le met simplement en veille. On termine ce tour du propriétaire par la face arrière du S200 qui comporte le logement batterie, la lentille de l'appareil photo intégré, un petit miroir pour pouvoir cadrer en se photographiant, et une prise pour une antenne optionnelle.

000000F000299877-photo-qtek-s200-body-3.jpg
000000F000299875-photo-qtek-s200-body-1.jpg

Qtek S200 : détails...

Qtek S200 : Les caractéristiques techniques

Non, le S200 n'est pas un simple rafraîchissement de façade du S100, l'ensemble des caractéristiques techniques de la bête ayant largement évolué. Premier changement de taille : le processeur ! Qtek a ici retenu un processeur OMAP850 signé Texas Instruments et cadencé à 200 MHz qui remplace le XScale 416 MHz animant précédemment le S100. L'intérêt pour Qtek est de disposer d'un processeur regroupant l'unité d'exécution ARM et le modem Edge en une seule et même puce physique. En effet le S200 est compatible EDGE, à défaut d'être prêt pour la 3G. Hélas, Qtek paye ce passage à une puce Texas Instruments au prix fort, l'exécution de certains programmes comme Skype devenant presque impossible.

A ce changement majeur s'ajoute une totale refonte de l'architecture mémoire exigée par Windows Mobile 5.0. L'une des critiques les plus souvent formulée à l'encontre des appareils Windows Mobile est la perte pure et simple des données lorsque la batterie est vide. Microsoft se propose avec Windows Mobile 5.0 de mettre, enfin, un terme à ce type de problèmes. Pour cela le S200 embarque de la mémoire non volatile qui conserve vos données même en cas de non alimentation. Il s'agit d'une Flash ROM divisée en blocs, chaque bloc étant ensuite divisé en secteurs. Problème, cette Flash ROM ne permet pas l'effacement rapide des portions de données qu'elle contient, du moins à la manière d'un disque dur ou de la mémoire RAM. Lorsqu'il est nécessaire d'effacer un morceau de données stocké en Flash ROM, il faut effacer tout le bloc, ce qui peut prendre jusqu'à deux secondes, d'où des ralentissements certains. Et comme les blocs ne peuvent être effacés qu'un certain nombre de fois avant de devenir inutilisables, Microsoft a du ajouter des routines supplémentaires visant à vérifier qu'un secteur est toujours valide alors que les données sont d'abord écrites en RAM avant d'être copiées sur la mémoire Flash ROM. Les mécanismes de gestion de cette mémoire permanente sont particulièrement lourds et expliquent en bonne partie la lenteur effective des nouveaux terminaux Windows Mobiles 5.0, qu'ils soient signés Qtek ou non... Pour en revenir à notre S200 il embarque 128 Mo de ROM, dont 44,08 Mo sont accessibles à l'utilisateur et 64 Mo de mémoire vive dont seuls 47,46 Mo restent utilisables.

Pour son S200, Qtek a particulièrement soigné l'aspect communiquant. Le PDA embarque ainsi un circuit Bluetooth 2.0 ainsi qu'un contrôleur Wifi. Pas d'affolement toutefois, le transfert de fichier du PDA à un PowerBook 12 pouces équipé lui aussi en Bluetooth 2.0 ne donne pas lieu à des débits supérieurs à 12ko/s en vitesse de pointe. Côté Wifi, le S200 profite d'un circuit radio intégré de type i802.11b/g compatible WEP et WPA. Complet sur le papier pour ce qui est des fonctions de communication, le S200 se voit affublé d'une couche logicielle propriétaire baptisée CommManager. Cette surcouche s'intègre assez mal avec la gestion native des communications sans fil proposée par Windows Mobile et offre, entre autres, d'activer ou de désactiver le Bluetooth et le Wifi. Wifi et Bluetooth peuvent fonctionner de paire et CommManager permet de couper purement et simplement le mode téléphone (pour prendre l'avion par exemple). Malheureusement CommManager est lent, peu intuitif et carrément redondant avec les notifications Windows pour les réseaux Wifi ou les appareils Bluetooth détectés. Franchement on aurait fort bien pu se dispenser de cette verrue.

000000C800299837-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-16.jpg

Le CommManager : joli mais à peu près inutile !


Un bon point toutefois, et l'on remerciera Microsoft, le système supporte dorénavant les Claviers Bluetooth sans pilote additionnel, ce que nous avons pu vérifier avec un simple DiNovo. Naturellement le support du GPRS reste d'actualité tout comme la prise en charge de l'infrarouge, ce qui donne un côté tout-terrain au S200 qui ne sera pas sans déplaire à certains. D'autant que Qtek propose une application « Liaison Modem » transformant le S200 en véritable modem d'appoint lorsqu'il est utilisé via le port USB ou l'infrarouge. Autre bonne nouvelle, la possibilité d'utiliser le S200 en tant que modem avec le Bluetooth et ce sans recourir à un logiciel de type modem virtuel comme avec le S100. Là encore il y a du progrès, même si la mise en place des connexions Bluetooth reste un rien épineuse.

000000C800299813-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-11.jpg
000000C800299811-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-9.jpg
000000C800299812-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-10.jpg
000000C800299815-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-13.jpg
000000C800299803-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-1.jpg

Gestion du Bluetooth et du Wifi sur le Qtek S200


Dans un tout autre domaine, le S200 abrite un appareil photo numérique d'une résolution de 2 Mégapixels avec une focale à deux positions : mode normal ou macro. Par rapport au S100, la qualité des clichés pris avec le S200 est en net progrès, la résolution de 1600x1200 aidant. Entendons-nous toutefois bien, on est loin d'atteindre les performances du moindre compact numérique digne de ce nom. Quoi qu'il en soit, on a droit à quelques fonctions sympathiques comme la possibilité de créer des cadres amusants pour décorer ses photographies. En activant l'appareil photo, l'écran bascule en mode paysage alors que l'intensité du rétroéclairage augmente sensiblement. Dans ce mode on peut également profiter d'une fonction de capture de séquences vidéo. Hélas, les piètres performances du processeur embarqué rendent le mode photo assez peu exploitable : l'affichage est particulièrement saccadé.

0000011800299817-photo-qtek-s200-photo.jpg

Photo réalisée un jour de pluie avec le S200


Terminons par l'autonomie, qui n'est pas franchement extraordinaire. Le S200 conserve la batterie Lithium-Ion de 1200 mAh du S100 et en veille, sans Bluetooth ni Wifi son autonomie n'excédera pas 72 heures, au mieux ! En usage intensif combinant une utilisation du téléphone et des fonctions Bluetooth, Wifi n'espérez pas dépasser la journée en matière d'autonomie. Soulignons pour refermer ce paragraphe que le S200 a la faculté très intéressante de se recharger lorsqu'il est branché à un port USB.

Le contenu de la boîte...

Livré dans un emballage qui ne paye franchement pas de mine, le S200 est fourni avec un certain nombre d'accessoires. On retrouve dans la boîte, une housse de ceinture, deux manuels, un câble USB pour la synchronisation, un stylet de rechange, un chargeur secteur ainsi qu'un kit piéton (lanière avec écouteurs et micro incorporé). Qtek livre également le logiciel Microsoft Outlook 2002 en version complète. Dommage toutefois qu'il ne s'agisse pas de la dernière version en date du logiciel phare de messagerie de Microsoft. Précisons par ailleurs que la ROM du S200 contient quelques applications sympathiques comme ClearVue PDF pour la lecture des fichiers Acrobat ou encore ZIP pour PocketPC, un logiciel de gestion des archives à ce format.

Quid de la téléphonie ?

Malgré ses allures de PDA, le S200 n'en demeure pas moins un véritable téléphone GSM quadri-bande. Face au S100, la qualité d'écoute n'a, à nos oreilles, pas évolué tandis que la sensibilité radio du circuit GSM semble un peu plus fine. Utilisant les fonctions proposées par Microsoft pour la gestion des appels, le S200 affiche le numéro des appelants et si une fiche contact existe le remplace par le nom de la personne, nom que vous aurez préalablement renseigné. On retrouve sur le S200 une fonction secret pendant l'appel mais aussi la traditionnelle mise en attente ou encore un précieux mode mains libres. En revanche et c'est un problème sur le S200, lorsque vous appelez un correspondant qui dispose d'un serveur vocal, le clavier numérique étant masqué dès l'établissement de la connexion il faut user de diverses manipulations pour faire réapparaître le clavier et saisir les chiffres demandés. Pas franchement glop !

000000DC00299810-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-8.jpg
000000DC00299845-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-19.jpg
000000DC00299846-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-20.jpg

Le S200 en cours de télécommunication, en fin d'appel et affichage du listing


On retrouve naturellement une liste des appels reçus et émis, et Qtek, s'il n'a pas opté pour le logiciel de reconnaissance vocale de Microsoft, Voice Command, propose un ersatz un rien moins complet. Autre problème agaçant avec cette nouvelle application de téléphonie, l'affichage de la liste des contacts qui repart systématiquement au premier contact par ordre alphabétique. C'est particulièrement exaspérant lorsque votre liste de contacts est longue et que vous êtes interrompu lors de la première tentative de numérotation. Enfin comme tout téléphone moderne, le S200 gère tous les types de sonneries imaginables, des sonneries MIDI aux sonneries polyphoniques en passant par les inévitables sonneries MP3.

Nous ne pouvons pas refermer ce paragraphe consacré à la téléphonie sans parler des choses qui fâchent. Face au S100, l'agencement des touches du S200 pose problème puisque, rangé dans sa housse, le S200 a la très désagréable manie de téléphoner de lui-même. Autre cas de figure : votre téléphone sonne, vous le sortez de la housse mais dans l'opération votre doigt effleure la mauvaise touche et vous raccrochez finalement au nez de votre correspondant... Du coup l'utilisateur sera contraint d'utiliser la fonction de verrouillage des touches qui n'est plus activable automatiquement dès la mise en veille du mobile. En contrepartie on y accède depuis la page d'accueil de Windows Mobile 5.0. Ce ne serait guère un problème si lorsque le téléphone est verrouillé la réception d'appels n'était pas aussi erratique ! Votre serviteur ne compte plus le nombre d'appels manqués, sans vraiment comprendre pourquoi d'ailleurs.

Windows Mobile 5.0 : un système plus intelligent...

00058876-photo-logo-microsoft-windows-mobile.jpg
Au-delà de l'architecture même du système d'exploitation, dont le noyau est basé sur Windows CE 5.0 (et non plus 4.2), Windows Mobile 5.0 profite d'une ergonomie améliorée et largement repensée. Nombre des applications du système ont en effet été revues, parfois par petites touches, pour être contrôlables sans stylet ni clavier comme évoqué précédemment. Seulement voilà : tout n'est pas encore parfait et, pour reprendre notre exemple d'application de messagerie, si l'on peut dorénavant se déplacer d'un compte email à l'autre, ou du compte SMS au compte Hotmail, sans stylet ni clavier, il n'est en revanche pas possible de changer de dossier actif (boîte de réception, boîte d'envoi, etc.) sauf à saisir le stylet. De même la gestion des notifications, ces boîtes de dialogue vous indiquant qu'un nouvel SMS est arrivé ou qu'un réseau Wifi est à portée (par exemple), a évolué pour permettre à l'utilisateur d'en prendre connaissance et d'agir en conséquence, toujours sans stylet. Pour autant, là encore, tout n'est parfait. C'est ainsi que lors de la réception d'un SMS par exemple, le menu que l'on active depuis la notification propose deux commandes au nom pour le moins ambigu : Effacer et Supprimer... entre les deux mon cœur balance ! Bien sûr la critique est aisée, et certaines améliorations sont particulièrement appréciables. Et ce sont pourtant parfois les plus simples, comme la possibilité, ô combien évidente, de créer une fiche contact à partir d'un email reçu ! Windows Mobile 5.0 nous offre enfin ce luxe, un luxe qui existe pourtant sur Palm OS depuis bien longtemps.

000000C800299805-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-3.jpg

Réception d'un SMS


L'aspect esthétique change également avec de nouveaux dégradés dans les barres de titre des applications et parfois l'apparition de nouvelles icônes de ci, de là (on pense ici à la croix pour fermer l'application active) ou encore un tout nouvel indicateur de niveau de batterie. A la mise en route, la page d'accueil de Windows Mobile 5.0 reprend des informations jugées utiles comme la date, l'heure, le nom du propriétaire, le nombre de messages reçus, la liste des tâches actives ou encore les prochains rendez-vous. Des raccourcis vers les applications MSN comme Hotmail et MSN Messenger sont également au menu de la page d'accueil.

000000C800299804-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-2.jpg

La page d'accueil de Windows Mobile 5.0 sur le S200


Windows Mobile 5.0 : Cap sur la communication !

Comme nous le suggérions plus haut, Windows Mobile 5.0 s'enrichit du support Hotmail. Et pour une fois, Microsoft a bien fait les choses puisque les emails reçus sur son compte Hotmail sont accessibles depuis l'application messagerie et non depuis le navigateur Web. Comme les fonctions MSN sont accessibles à partir du compte Hotmail que vous associez avec l'appareil, il est tout à fait possible de consulter plusieurs comptes, au prix toutefois d'une déconnexion/reconnexion. Au niveau de MSN Messenger, il n'y a pas de nouveauté particulière à signaler, l'application restant identique à celle proposée avec Windows Mobile 2003 Deuxième Edition.

000000C800299838-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-17.jpg
000000C800299806-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-4.jpg
000000C800299839-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-18.jpg

MSN Messenger Mobile


L'application de messagerie, baptisée Outlook Mobile, inaugure la gestion des priorités au niveau des emails reçus (importance : urgente ou faible) ainsi qu'une gestion remaniée des pièces jointes vous permettant de les ouvrir ou de les sauvegarder une à une. On notera également le décompte correct des caractères restants lors de l'envoi de SMS lorsque vous utilisez des caractères accentués spéciaux (o et e liés, accents circonflexes). Fonctionnant en parallèle avec Outlook Mobile, le carnet de contacts a lui aussi largement évolué. Outre l'étroite intégration de ce dernier avec le client de messagerie, il est possible d'associer une photo pour chacun de ses contacts, photo que l'on retrouvera à côté des emails reçus ou dans le carnet de contacts à proprement parler. Mieux les photos se synchroniseront automatiquement avec votre carnet d'adresses Outlook, le logiciel PC supportant les photographies dans les contacts depuis quelque temps déjà. La présentation des fiches contact a été également revue pour être plus claire. Si le listing de vos divers contacts est toujours aussi rébarbatif, la présentation des fiches est effectivement plus attrayante avec outre la photo du contact, son numéro de téléphone mobile, son adresse email, un lien pour envoyer un SMS ainsi que l'adresse postale du dit contact.

000000C800299848-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-22.jpg
000000C800299809-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-7.jpg

Une gestion améliorée des contacts


Quant à Internet Explorer, celui-ci s'appelle dorénavant Internet Explorer Mobile et profite d'un tas de petites améliorations outre la compatibilité WAP 2.0. Citons, pêle-mêle, un mode de visualisation plein écran (enfin !), une barre de progression affichant l'état des téléchargements, une icône cadenas pour la consultation de sites SSL ou encore un support élargi des divers scripts utilisés par les concepteurs de sites Web.

000000C800299807-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-5.jpg
000000C800299808-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-6.jpg

Outlook Mobile et Internet Explorer Mobile


Des applications Office largement revues

Enfin ! Microsoft a enfin remanié ses logiciels de productivité avec Windows Mobile 5.0. Depuis le temps, on n'y croyait presque plus ! Ainsi, Word Mobile affiche dorénavant correctement les documents contenant tableaux, listes, images et autres liens hypertextes, en vous permettant qui plus est de les éditer. Mieux, les divers tailles et types de polices sont aussi pris en charge. Un rêve... de lenteur ! A l'ouverture d'un article de 29 pages, au format Word et pesant 1,6 Mo, le S200 met plus d'une minute et dix secondes pour afficher l'intégralité de l'article et les photos qu'il contient. Excel Mobile progresse lui aussi avec l'inclusion d'un moteur de création de graphiques. Il est donc possible de créer un graphique sur son PDA depuis Excel Mobile... Autre nouveauté de taille : l'arrivée de PowerPoint Mobile. Les utilisateurs peuvent donc consulter, et seulement consulter, les fichiers PPT qui pullulent depuis leur terminal Windows Mobile : un vrai plus. Reste que si l'affichage est respectueux de la mise en forme initiale avec mise à l'échelle et passage de l'écran en mode paysage, celui-ci est un rien longuet, surtout si la présentation est lourde (25 secondes pour afficher la première diapositive de notre PPT de test de 26 Mo).

000000C800299847-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-21.jpg
000000C800299836-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-15.jpg

Document Word vu sous Word Mobile et présentation PowerPoint ATI vue sous PowerPoint Mobile


Terminons par un mot sur les applications médias. Précisons d'emblée que la version du lecteur Windows Media Player incluse dans Windows Mobile 5.0 n'évolue guère. Il s'agit d'une build 10.1 qui supporte les DRM et permet la lecture des fichiers MP3, WMA et WMV tout en étant ouverte aux codecs et plug-ins tiers. Rien de bien transcendant donc... On retrouve également l'application « Images et vidéos » qui permet de visualiser le contenu multimédia présent sur les Cartes Mémoire ou reçu par l'intermédiaire de sa connexion Internet. Pour les images on a droit à une fonction diaporama, un mode zoom et des raccourcis rapides pour envoyer l'image vers un périphérique distant, ou encore la retoucher de manière très basique (rognage, rotation et correction couleurs). Comme c'était le cas précédemment, l'insertion d'une carte contenant des fichiers multimédias provoque l'apparition d'une notification vous proposant d'afficher les fichiers qu'elle renferme.

Compatibilité et synchronisation

Windows Mobile 5.0 oblige, la compatibilité avec les applications Windows CE peut parfois poser problème, d'autant que Microsoft inaugure ici les certificats numériques ce qui pour les applications non signées, provoque l'apparition d'alertes de ci, de là. Durant nos tests nous n'avons pas relevé de problème majeur de compatibilité, et même Voice Command 1.5 a fonctionné sans le moindre souci sous Windows Mobile 5.0. Côté ActiveSync, si la version 4.0 d'ActiveSync a fait couler beaucoup d'encre à son lancement, celle-ci semble dorénavant utilisable. Microsoft précise que sa nouvelle version offre une sécurité accrue tout en permettant la synchronisation des contenus multimédias via le Windows Media Player 10. Précisons qu'un même périphérique comme notre S200 peut gérer plusieurs PC différents pour la synchronisation. Durant nos tests nous avons tenté d'opérer une synchronisation Bluetooth avec le PC hélas sans grand succès.

000000B400299655-photo-microsoft-activesync-4-1-2.jpg
000000B400299652-photo-microsoft-activesync-4-1.jpg
000000C800299816-photo-qtek-s200-windows-mobile-5-0-14.jpg

ActiveSync 4.1 à l'oeuvre côté PC et côté S200

Conclusion

Sous ses airs de simple renouvellement cosmétique du S100, le PDA/Smartphone S200 dissimule en vérité des changements majeurs. Outre le processeur, qui n'a hélas plus rien de commun avec le XScale du S100, le S200 se pare du support Wifi, est compatible Edge (mais pas 3G), inaugure un appareil photo numérique de meilleure qualité, et profite d'une toute nouvelle architecture mémoire rendue nécessaire par Windows Mobile 5.0. Si nous ne remettons pas en cause les avancées ergonomiques et fonctionnelles de cette nouvelle version de Windows Mobile, qui sont à nos yeux franchement bienvenues, le principal problème est la faible réactivité du système et sa lenteur intrinsèque. Plus beau, plus complet, plus riche, plus intelligent, Windows Mobile 5.0 est aussi beaucoup plus lent que son aïeul Windows Mobile 2003 Deuxième Edition. Certes le dernier-né des systèmes Microsoft apporte la sécurité de ses données, puisqu'il n'y a plus à redouter la panne sèche, mais à quel prix !

Pour en revenir au S200, les changements apportés par Qtek sont tous très bien vus, mais hélas Windows Mobile 5.0 gâche tout, et c'est encore pire pour ceux qui ont connu la vélocité d'un S100, le modèle précédent ! Du coup et même si le S200 a de sérieuses qualités nous ne saurions hélas recommander un téléphone qui se négocie plus de 500 euros sans abonnement. D'autant plus qu'en ce qui concerne sa fonction principale, en l'occurrence la téléphonie, l'ergonomie a été revue avec un résultat assez décevant là encore, toutes les manipulations devenant plus compliquées alors que le comportement erratique du téléphone engendre bien souvent des pertes d'appels... Vivement donc une deuxième édition de Windows Mobile 5.0 !

Qtek S200

4

Les plus

  • Circuit Wi-Fi intégré et Bluetooth 2.0
  • APN 2 Mégapixels
  • Ecran de qualité

Les moins

  • Autonomie faible
  • Performances désastreuses

0

Ergonomie8

Performances6

Autonomie6




Ce smartphone vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du Qtek S200
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test du Smartphone Qtek S200 / Windows Mobile 5
E3 : le navigateur Opera dans la   Nintendo Wii
E3 :  F.E.A.R Extraction Point  va faire frémir
iTunes : 'seulement' 40% du marché français
Nokia 5500 Sport : un Smartphone pour les sportifs
E3 : Des châteaux de légende à assiéger et bâtir
E3 : Xbox 360 HD-DVD et Xbox Live compatible PC
E3 :  Civilization IV Warlords  se précise enfin
Microsoft : 'patch tuesday' du mois de mai
E3 :  The Da Vinci Code  décrypté sur micro
Haut de page