🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test du CPL HD de Belkin : le premier kit CPL Gigabit

18 septembre 2018 à 14h42
0
Ces dernières années, les produits Wi-Fi ont connu un essor considérable. Ce franc succès nous ferait presque oublier qu'une autre technique permet d'étendre son réseau domestique (ou professionnel) en s'affranchissant des contraintes liées aux câbles (RJ45) : le CPL. À l'heure où nous écrivons ces lignes, Belkin est le seul constructeur à proposer un kit compatible « gigabit ». Les allergiques de l'onde vont-ils enfin pouvoir troquer leurs cartes Wi-Fi contre une paire d'adaptateurs CPL ? Réponse en consultant notre test !

Pour établir un réseau domestique ou professionnel, trois grandes techniques existent. La première consiste à interconnecter les appareils (via un switch) au moyen d'un câble de type RJ45. Cette méthode est fiable et performante, mais elle est particulièrement contraignante à mettre en place. Dans les lieux de résidence, il n'est pas toujours aisé de tirer un câble tout en s'accommodant des contraintes pratiques et esthétiques. Pour éviter les perçages et autres passages de câble disgracieux, il est possible de déployer un réseau de type Wi-Fi ou CPL. Si la première technique est aussi connue que rependue, il est difficile d'en dire autant de la seconde. Pourtant, même si le CPL n'apporte rien aux utilisateurs de PC portables qui apprécient de ne pas avoir de fil à la patte, il présente tout de même de nombreux avantages. Le CPL pourra intéresser les sceptiques de l'onde qui craignent pour leur santé. D'autre part, il facilite les raccordements d'appareils ne disposant pas de circuit Wi-Fi (Divx box, console, par exemple). Ce test nous donnera l'occasion de voir si la nouvelle solution de Belkin « gigabit » parvient à creuser l'écart avec un Kit 200 Mbp/s concurrent plus ancien.
0190000002715322-photo-capture.jpg

Sommaire :

À propos du kit CPL HD Giga de Blekin

Avant d'entrer dans le vif du sujet

À l'heure où nous écrivons ces lignes, Belkin est le premier constructeur à proposer un kit CPL estampillé Gigabit. L'objectif est de proposer une connexion réseau domestique suffisamment véloce pour être en mesure d'acheminer les contenus vidéo HD sans accrocs. Le dispositif est architecturé autour d'une puce CPL mediaxtream signée Gigle Semiconductor. Lors des tests pratiques, nous verrons s'il est aisé d'atteindre cet objectif.

Une chauffe non négligeable

Après une période d'utilisation prolongée, on constate une chauffe non négligeable des adaptateurs (sur toute la surface avant). Ce point technique trouve probablement ses origines dans l'absence d'orifices de refroidissement. La coque des adaptateurs Gigabit de Belkin est totalement fermée. Contrairement à son concurrent Devolo (avec son Kit 200 Mb/s), Belkin n'a pas jugé utile d'implanter des ouïes d'aération permettant d'assurer une bonne dissipation thermique passive.

0136000002715520-photo-cpl-hd-gigabit-belkin-clubic-com-002.jpg
0136000002715498-photo-cpl-hd-gigabit-belkin-clubic-com-028.jpg

À l'arrière, pas de problèmes, en revanche, le surface glossy plate chauffe de façon non négligeable. À gauche : Devolo a pensé à placer des ouïes d'aération pour assurer la dissipation thermique passive.


Pas de prises femelles intégrées

L'absence d'une prise femelle implantée à même l'adaptateur CPL est handicapante. En effet, le constructeur recommande de connecter les adaptateurs directement dans une prise murale pour obtenir des performances optimales. Seul problème : lorsqu'on on dispose qu'une unique prise dans une pièce, ou que les autres prises sont implantées à des endroits peu pratiques, il faudra impérativement brancher l'adaptateur sur une multiprise en compagnie d'autres appareils (un ordinateur, au hasard).

0136000002715508-photo-cpl-hd-gigabit-belkin-clubic-com-016.jpg
0136000002715516-photo-cpl-hd-gigabit-belkin-clubic-com-005.jpg

Aucune prise femelle n'est implantée sur la façade avant des adaptateurs CPL Belkin Giga... dommage. À gauche : sans prise femelle en façade, la prise de terre est inutile.


Le CPL : une technologie capricieuse, même (surtout ?) en gigabit

0078000002715608-photo-clipboard07.jpg
En conditions réelles, le Giga est loin
Le CPL est une technologie qui présente l'avantage d'être particulièrement simple à déployer. Pour schématiser, avec les solutions réseau de ce type, la plus grosse difficulté consiste à choisir les deux prises de courant qui accueilleront les kits. Passé cette étape, il suffira de raccorder les câbles pour que tout fonctionne. Néanmoins, il s'agit là d'un cas de figure idéal. Dans la pratique, les choses ne seront pas si simples. En effet, le CPL est très capricieux. Comme vous pourrez le constater en consultant nos mesures, les débits varient fortement en fonction de la nature de l'installation électrique. La règle était vraie avec les kits CPL en 10, 58 ou 200 Mo/secondes, elle l'est d'autant plus en gigabit.

Le CPL HD de Belkin en conditions idéales

Deux adaptateurs branchés sur une seule et même multiprise

Pour ce premier test, nous avons placé le kit CPL en condition optimale pour vérifier les débits annoncés. Les deux adaptateurs ont donc été branchés côte à côte sur une multiprise qui a été raccordée directement dans une prise murale. Malgré cette configuration idéale, comme vous pourrez le constater, les débits sont loin d'attendre les vitesses escomptées. Quelle que soit l'interface réseau, il existe toujours une différence notable entre les débits annoncés et les débits réels. Avec les CPL HD de Belkin, l'écart se montre néanmoins très important. Fort heureusement, on se situe tout de même au-dessus des modèles dont le débit théorique est inférieur (Devolo 200 dans notre exemple). Toutefois, on pouvait s'attendre à des résultats plus probants.


Tout comme avec les autres interfaces réseau, lors d'une copie de disque à disque sur une même machine, on constate de grandes différences en fonction de la nature des fichiers échangés. Seuls les transferts uniques de gros fichiers permettent d'atteindre le taux de transfert maximal. À l'inverse, les ensembles de petits fichiers font chuter le débit moyen de façon vertigineuse.

0258000002715666-photo-a.jpg
Les résultats obtenus en conditions idéales ne sont pas très encourageants
Les chiffres obtenus par les kits CPL de Belkin en situation idéale ou réelle sont intéressants, mais pour relativiser les choses, il est important de les situer en les mettant face aux valeurs obtenues avec d'autres solutions réseau. Dans notre exemple, nous avons confronté les débits obtenus par le CPL HD Gigabit de Belkin dans des conditions optimales (sur une même multiprise) aux chiffres que nous avons obtenu avec :
  • Un second kit CPL 200 Mbps de marque Devolo ;
  • Une liaison RJ45 Gigabit directe ;
  • Au débit théorique d'une liaison réseau de type Gigabit (pour situer les données)

Conditions idéales : comportement avec un lot de petits fichiers

02715348-photo-face-a-face-petits-fichiers-en-conditions-optimales.jpg

Sans surprises, en conditions idéales, les débits s'effondrent lorsque l'on transfère un gros ensemble de petits fichiers. Le phénomène n'est pas propre au CPL Gigabit de Belkin, il touche toutes les autres interfaces réseau avec un impact plus ou moins grand. Le problème est lié au disque dur ainsi qu'à la nature du protocole réseau. La liaison Gigabit directe n'échappe pas à la règle : la chute est tout aussi vertigineuse.

Conditions idéales : comportement avec un lot de fichiers mixtes

02719778-photo-fichiers-mixtes-conditions-id-ales.jpg


Avec un ensemble de fichiers mixtes (tailles comprises entre 1 et 600 Mo), les performances restent très impactées. En conditions optimales (branché sur une même multiprise), le CPL Gigabit de Belkin fait deux fois moins bien qu'une liaison directe Gigabit par câble. Avec un débit de 2.9 Mo/secondes, le CPL 200 ne se montre pas non plus sous son meilleur jour. Avec les transferts de ce type, l'écart entre les deux technologies CPL n'est pas si important que cela.

Conditions idéales : comportement avec un gros fichier

02719780-photo-concurrence-avec-serveur-dell.jpg

À propos des résultats : Lors du test en RJ45 Gigabit en connexion directe (46.5 Mo/s), la machine cible a été configurée en RAID 0. Le but de la manœuvre est de s'assurer que le matériel de test ne bride pas les débits constatés avec les CPL Gigabit de Belkin. Objectif atteint : dans les meilleures conditions (sur une même multiprise lors du transfert d'un gros fichier), le débit est bien inférieur au débit constaté en liaison filaire directe.

Lorsqu'on transfère un gros fichier dans des conditions optimales, le verdict est sans appel : à un Mo/s prêt, le kit Giga fait à peine deux fois mieux que le kit CPL 200 Mo/s de Devolo. Au vu des résultats, on pourra se poser de sérieuses questions sur la dénomination commerciale du produit. Les accrocs du réseau savent qu'avec le matériel destiné au particulier, il n'est pas rare que le débit réel soit égal à 50 % du débit théorique. Le Kit CPL HD Gigabit de Belkin fait bien pire : dans des conditions optimales (sur une même multiprise, avec un gros fichier), le débit observé est égal à 10,7 % du débit théorique !

Le CPL HD de Belkin testé dans une habitation

Influence de l'environnement avec les CPL HD de Belkin

Avant de commencer, précisons que le test d'un kit d'adaptateurs CPL en conditions réelles est subjectif dans la mesure où le débit observé pourra fortement varier en fonction de la nature du réseau électrique domestique. Des paramètres tels que la longueur des câbles, le type de câblage au tableau électrique ainsi que les prises choisies (parfois, certaines partagent le même disjoncteur alors que d'autre peuvent être séparées) pourront avoir une influence considérable sur les résultats obtenus.

Malgré ce degré d'incertitude, il aurait été dommage de se priver d'un test concret. Nous avons donc procédé à une mise en pratique en environnement réel pour relier les deux étages d'une maison individuelle. Le premier adaptateur a été placé à proximité d'un routeur (au rez-de-chaussée), le second est branché dans un bureau situé au premier étage. L'ensemble du parcours de câble électrique est estimé à 150 mètres (le constructeur préconise un maximum de 300 mètres).



Le verdict est sans appel... Comme on pouvait s'en douter, la mise en pratique réelle dégrade très fortement les performances. Certes, on pourra se consoler en constatant que lors du transfert d'une grappe de petits fichiers, le différentiel qui sépare la mesure optimale du test en maison est relativement faible. Ceci étant dit, les débits obtenus lors de ce test concret restent désastreux. Au final dans notre cas, le débit observé avec les gros fichiers (rapidité maximale) ne dépasse pas 1.4 % du débit théorique (125 Mo/s en Gigabit) !


Face à face Belkin gigabit / Devolo 200 Mbs en conditions réelles

On ne le dira jamais assez, CPL oblige, le test en conditions réelles est à prendre avec des pincettes. En effet, en fonction de la nature de l'installation électrique, et de la disposition des prises CPL, il n'est pas impossible que de fortes variations puissent être observées. Malgré ce degré d'incertitude, nous avons tout de même mis à l'épreuve un kit CPL 200 Mo/s de marque Devolo en reprenant une configuration rigoureusement identique à celle du test précédent. Nous avons donc relié les deux étages d'une maison avec cette paire d'adaptateurs CPL Devolo 200, et effectué une suite de mesures. Le kit Giga de Belkin parvient-il à creuser l'écart de façon considérable par rapport à des adaptateurs 200 Mb/s concurrents ? La réponse est plus que surprenante...



Même s'il ne faut pas tirer de conclusions hâtives, le CPL étant une technologie aléatoire par nature, les résultats pratiques en maison prêtent tout de même à sourire. Avec tous les types de transferts de fichiers (gros, grappe de petites ou fichiers mixtes), le Kit CPL HD Gigabit de Belkin se fait tenir en respect par un jeu d'adaptateurs CPL 200 Mo/s ! Le moins que l'on puisse dire est que l'on ne s'attendait pas vraiment à de tels résultats.

0230000002715502-photo-cpl-hd-gigabit-belkin-clubic-com-024.jpg
Match Devolo 200 / Belkin 1000 en maison : un résultat surprenant !

Test HD : lecture d'un flux 1080 via un réseau CPL

Le packaging annonce la couleur en indiquant que le Kit CPL HD Gigabit permet de « Créer un réseau multimédia HD pour de multiples utilisateurs...». Cette affirmation permet de mieux comprendre l'appellation commerciale du produit. Est-il possible de lire un film HD stocké sur une machine distante en passant par le Kit CPL Gigabit de Belkin ? Pour le savoir, nous avons essayé de lire quatre vidéos en haute résolution (deux fichiers WMV, un MOV et un MKV) en conditions pratiques.

Rappels :
  • En conditions pratiques, les deux CPL relient deux étages. Le premier adaptateur est placé au rez-de-chaussée (à proximité d'un routeur), le second est branché dans un bureau situé au premier étage. L'ensemble du parcours de câble électrique est estimé à 150 mètres (le constructeur préconise un maximum de 300 mètres).
  • Les valeurs du débit pratique ne sont pas gravées dans le marbre : par nature, la technologie CPL est très capricieuse comme nous l'avons dit précédemment. De grosses disparités peuvent être constatées d'une habitation à l'autre, ou d'un jeu de prises à l'autre dans une même habitation.





Les deux premières vidéos (trailers HD 1080 WMV) se lisent sans la moindre difficulté. Lorsqu'on observe les taux d'échantillonnages, on constate que l'on se situe effectivement en dessous du débit maximum pratique de la liaison CPL. En revanche, le test de la séquence en MOV est nettement plus intéressant. Dans ce cas de figure, nous avons pu constater de nombreuses saccades et autres phénomènes de ralentissement. À première vue, ces problèmes sont étonnants, le bitrate de la vidéo étant inférieur au maximum du débit de la ligne. La vérité est ailleurs : les soucis lors de la lecture nous rappellent simplement que le débit n'est pas stable. En effet, lors du transfert d'un gros fichier, on observe un pompage constant pouvant osciller entre 0.4 et 2 Mo/s.

0190000002716894-photo-caves-1080.jpg
0190000002716896-photo-coral-1080-p.jpg

Lecture fluide pour les fichiers WMV, mais les choses commence à se gâter dès que le bitrate dépasse 1 Mo/s


Sans illusions, nous avons tout de même voulu procéder au seul test qui intéressera réellement les cinéphiles qui apprécient de pouvoir lire un film HD via leur réseau local. Nous avons donc tenté de lire un film MKV DTS (8.9 Go pour 1h37). Le verdict est sans appel : la lecture est constamment entrecoupée de saccades ou de blocages purs et simples. Pourtant, cette fois encore, le fichier vidéo à un bitrate légèrement inférieur à celui du débit pratique de la ligne (1.57 Mo/s pour le film contre 1.75 Mo/ secondes pour la ligne). Malheureusement, force est de constater que le delta de 0.18 Mo s'avère être insuffisant pour que VLC parvienne à éponger le pompage de débit de notre liaison CPL. Bien sûr, dans ce cas, on pourra toujours songer à gonfler de buffer de VLC mais il ne faudra pas se faire d'illusions, on touche bien là les limites du procédé.

0258000002717090-photo-dsc-0218-border.jpg

MKV HD : avec notre configuration de test, la lecture est impossible.


Pour conclure, en liaison directe (les deux adaptateurs sur une même multiprise), la lecture d'un film HD ne posera pas le moindre problème. En revanche, en appartement ou en maison, la promesse commerciale pourra être mise à mal. Il n'est pas impossible que cela fonctionne dans certaines habitations, mais dans notre cas (pont CPL reliant deux étages en maison), le débit est largement insuffisant.

Conclusion

0096000002715606-photo.jpg
Inutile de le tourner autour du pot : les résultats obtenus avec le tout premier Kit CPL Gigabit (CPL HD Gigabit de Belkin) sont très décevants. Certes, en liaison directe (sur une même multiprise), le kit de Belkin double le débit par rapport à un kit 200Mb/s (Devolo, dans notre exemple). En revanche, même dans ces conditions idéales, on se situe très en deçà des débits annoncés (10,7 % du débit théorique).

Pire encore, même si notre test pratique (en maison) est subjectif dans la mesure où le CPL est une technologie capricieuse, les résultats donneront tout de même du grain à moudre aux plus sceptiques. En effet, lors de la liaison de deux étages en résidence, non seulement le Kit Giga perd son avance par rapport aux adaptateurs 200 Mb/s mais en plus, il se fait purement et simplement battre par son concurrent !

Autre point et non des moindres : pendant ce test, nous avons pu observer un pompage (variation de débit perpétuelle entre 400 et 2000 Mb/s) dont ne semble pas souffrir le kit 200 de Dévolo. Au final, que ce soit en connexion directe, ou lors du test réel, la toute nouvelle puce CPL mediaxtream de Gigle Semiconductor montre rapidement ses limites. En conclusion, pour le moment, il sera préférable d'attendre les nouvelles générations de Kits Giga ou tout simplement, d'opter pour un bon kit estampillé 200 Mb/s.




Belkin CPL HD Gigabit

2

Les plus

  • Esthétique

Les moins

  • Faibles performances
  • Chauffe non négligeable
  • Pas de prise femelle sur le boitier

0

Performances3

Finition8

Conception5

Aspect pratique4



[]
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
Une nouvelle édition du Motorola RAZR disponible avec un bootloader débloqué
Logitech G600 : une souris pensée MMO à 20 boutons
Le Nexus 5 de LG en fuite sur le Web ?
LG et Google, partenaires sur le Nexus 5 et sur une Google TV OLED ?
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Bonne et heureuse année 2009 à tous !
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Haut de page