Dépannez vos proches à distance avec TeamViewer

24 juillet 2009 à 20h18
0

Le tour des fonctionnalités :

TeamViewer semble cumuler les qualités : il est simple à mettre en place, pourvu d'une interface ergonomique et permet une prise en main rapide. Bien qu'il soit intéressant de pouvoir accéder à une machine à distance en moins de deux minutes, reste à savoir ce que l'on peut y faire concrètement. En effet, le véritable intérêt d'une telle application réside dans le nombre et la qualité des fonctionnalités offertes. Est-il à la hauteur dans cette domaine essentiel ?

Mettons fin au suspens, la réponse est un grand oui. Mis à part quelques points que nous ne manquerons pas de détailler dans les prochains paragraphes, TeamViewer est plus que complet. Il saura satisfaire la plupart de vos besoins pour une assistance rapide et même dans le cas d'un dépannage complexe. Une fois connecté à un ordinateur distant, vous disposerez de multiples fonctions des plus pratique que nous vous proposons de découvrir.

Contrôle total du système à distance



Si votre interlocuteur vous y autorise, vous prendrez le contrôle total à distance sur son système. En effet, l'intégralité des accès peut être personnalisé, refusé ou soumis à un contrôle strict de chaque action nécessitant une confirmation de l'utilisateur distant. Heureusement, les configurations par défaut offrent un accès intégral. Pour une assistance rapide, le contraire aurait été plutôt gênant.

Sans surprise, vous pourrez contrôler le curseur de souris et taper au clavier comme si c'était le vôtre. Néanmoins pour ce qui est d'une connexion Windows-Mac ou Mac-Windows, nous aurions apprécié pouvoir sélectionner un type de clavier en fonction du système distant. Peut-être dans une prochaine mise à jour, on le souhaite en tout cas. À noter au passage qu'il est possible d'adapter le clavier en fonction de la langue. Malheureusement, cette option est uniquement disponible depuis le service web.

00C8000002320896-photo-entr-esdistantes-ecrannoir-mikeklo.jpg
Lorsque l'on est en train de travailler sur une machine, il n'est pas agréable d'avoir quelqu'un dans les pattes surtout s'il risque de vous ralentir ou de commettre une erreur. Si vos proches sont du genre impatient, ont des enfants un peu trop curieux ou pire un chat facétieux, il vous sera possible de désactiver instantanément les entrées distantes. Souris et clavier inactifs, vous serez à l'abri des attaques des petits félins cherchant un coin chaud pour somnoler.

Une autre option peut s'avérer intéressante, mais son activation n'est possible qu'à la condition où l'utilisateur distant l'autorise du côté des paramètres étendus. Une fois les entrées distantes coupées, vous pourrez aussi réclamer l'affichage d'un écran noir. Concrètement, le moniteur s'éteindra comme par magie et vous aurez la paix.

  • Quid des raccourcis claviers ?

Pour ce qui est des traditionnels copier-coller, aucun problème de Mac à Windows. Les et passeront sans soucis. Dans le cas inverse, il suffira aux « Windosiens » d'appuyer sur la touche pour croquer dans la pomme. En place et lieu de la touche (ou sur les derniers Mac), vous utiliserez la touche .

Autant rassurer tout le monde directement, le fameux est aussi de la partie que ce soit depuis Mac, Windows ou l'interface web. Un clic sur le bouton Action puis et le gestionnaire des tâches sera à votre portée.

  • Accès aux périphériques ?

Vous pourrez accéder à l'ensemble des périphériques internes et externes : disques durs, clés USB, webcams, scanners et autres imprimantes. Vous n'aurez qu'à naviguer dans les diverses arborescences comme si vous étiez sur votre propre machine. Cela se révèlera pratique pour donner une petite leçon ou simplement installer un « driver ».

Transferts de données : rapides et sans bavures



Bonne nouvelle, cette version gratuite offre aussi la possibilité de réaliser des transferts de données dans les deux sens. Cliquez sur le bouton Transfert de fichier pour faire apparaître l'interface dédiée. Divisée en deux parties, elle présente d'un côté l'arborescence de l'ordinateur local et de l'autre celle de l'ordinateur distant. Vous pourrez y naviguer, supprimer un fichier, créer un nouveau répertoire et rafraichir l'affichage.

0190000002320308-photo-transfert-teamviewer-mikeklo.jpg


Pour ce qui est des transferts, vous serez autorisé à sélectionner un ou plusieurs fichiers et dossiers. Il ne vous restera plus qu'à cliquer sur envoyer ou recevoir pour lancer le processus. Celui-ci est extrêmement rapide : lors de nos tests nous avons pu transférer un fichier de 50 Mo en seulement 30 secondes. Utile pour transférer antivirus et autres programmes de sécurité dans le cas d'une infection, cette fonction le sera aussi afin de partager des documents de travaux collaboratifs pour les étudiants.

Mode sans échec, redémarrer, fermeture de session



Comme nous l'avons mentionné précédemment, une installation en mode « Démarrer automatiquement avec Windows » vous permettra d'accéder à une machine à distance avant le démarrage de session. Vous pourrez ainsi profiter pleinement des fonctions de « Redémarrage distant » : fermeture de session, redémarrage et redémarrage en mode sécurisé. Très utile dans le cadre d'un dépannage, cette dernière option passera le système en mode sans échec.

012C000002320218-photo-fermersessionreboot-mikeklo.jpg
00FA000002320324-photo-modesansechec-teamviwer-mikeklo.jpg


Prendre la main c'est bien, la passer c'est encore mieux :



Autre bonne surprise, il vous sera possible d'échanger les rôles avec votre interlocuteur distant et même s'il utilise la version allégée QuickSupport. Un simple clic sur « Changer de côté avec le partenaire » et le transfert se fera instantanément. Il disposera de l'ensemble des fonctionnalités présentes dans la mouture complète : transferts de fichiers, actions, visualisation et paramètres.

0190000002320708-photo-transfert-teamviewer-mikeklo.jpg


Les autres fonctions : Tchat, info système et enregistrement



L'éditeur allemand a décidément pensé à tout. Afin de ne pas gaspiller de bande passante inutilement avec des logiciels tels que Skype ou Messenger, TeamViewer intègre son propre système de messagerie instantanée. Nommé simplement « Chat », il permet d'envoyer vos liens et textes sans limites de caractère. Détail tout aussi pratique : vous serez autorisé à consulter les informations système et réseaux d'une machine à distance, de Windows à Windows uniquement. Un bémol en revanche pour une option qui aurait pu s'avérer intéressante, l'enregistrement d'une session. Bien que les commandes répondent parfaitement, la lecture du fichier .TVS provoque un crash de l'application. Un point important qu'il faudra surveiller de près au cours des prochaines mises à jour.

0190000002320710-photo-chat-teamviewer-mikeklo.jpg


Paramètres et Sécurité



Paramètres avancés :



L'ensemble étant plutôt bien configuré par défaut, en règle générale, vous n'aurez pas à toucher aux paramètres. Toutefois, vous ne risquez pas d'être perdu s'y vous y faites un tour. Consciencieusement rangé par onglets, le tout fourmille d'indications claires et judicieuses. Vous pourrez entre autres définir un mot de passe fixe, sélectionner la qualité d'affichage, gérer les autorisations d'accès à distance ou encore importer et exporter vos paramètres.

0190000002320894-photo-options-teamviewer-mikeklo.jpg


Sécurité



Puisque vous serez amené à partager des données, afficher votre écran en temps réel et permettre à une personne de prendre un contrôle total sur votre machine, la sécurité est plus que jamais un point crucial. Qu'en est-il dans ce domaine essentiel ?

Rassurez-vous, les dispositions prises par l'éditeur et autres options supplémentaires garantiront le respect de votre vie privée. Ce système est utilisé chaque jour par de grands groupes comme Canon, DHL, Shell, Citroën, Panda Software, banques et autres organisations prestigieuses telles que l'ONU et l'UNICEF. Les sessions sont chiffrées en AES 256 bits, le serveur ne pourra lire les données partagées et un mot de passe aléatoire est généré pour chaque session.

0190000002320892-photo-securite-teamwiever-mikeklo.jpg


D'autre part, il vous sera possible d'ajouter vos partenaires de confiance en liste blanche et de black-lister certains contacts envahissants. Il vous suffira de vous diriger du côté des paramètres de sécurité et d'entrer les identifiants TeamViewer correspondants. Cerise sur le gâteau, vous pourrez établir une connexion par réseau privé virtuel en installant du côté « client » et « maitre », les drivers VPN fournis par l'éditeur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top