Microsoft Windows XP Service Pack 2

11 août 2004 à 11h35
0

00056815-photo-logo-microsoft-windows.jpg
Initialement destiné à n'être qu'une simple collection de correctifs, le Service Pack et sa définition même n'en finissent plus d'être réinventés par Microsoft. Attendu depuis de longs mois, le Service Pack 2 de son système d'exploitation vedette constitue une première, puisqu'il s'agit d'une mise à jour d'envergure de Windows XP qui va bien au delà des habituelles corrections de bugs. Bien sûr, le Service Pack 2 n'oublie pas d'en corriger un bon paquet mais, et c'est là un bouleversement quasiment radical, il introduit aussi de nouvelles fonctionnalités visant à améliorer la stabilité et la sécurité du système.

Depuis début 2003, les logiciels Microsoft subissent en effet le feu nourri d'une critique déchaînée qui met en exergue le nombre toujours croissant de failles de sécurité au sein des programmes de la firme. Longtemps sourd à ces critiques, Microsoft est sorti de son mutisme lorsque Bill GATES en personne a signé un mémo pour que la sécurité et la stabilité deviennent la priorité numéro un des développeurs du groupe. Le Service Pack 2 est la résultante de cette volonté d'en finir avec les vers Blaster, Sasser et autres cochonneries du même type capables de mettre à genoux pendant plusieurs heures des systèmes informatiques entiers. Microsoft s'est pour cela donné les moyens en prenant d'abord tout le temps nécessaire à l'élaboration d'un Service Pack 2 dont la phase de test est sans doute l'une des plus importante jamais réalisée pour la simple mise à jour d'un système d'exploitation.


000000FA00095692-photo-windows-xp-service-pack-2-propri-t-s-syst-me.jpg


Cap sur la sécurité

Vous l'avez compris, la sécurité est la priorité numéro un de ce Service Pack. Aussi une fois l'installation terminée, un écran vous conseille chaudement d'activer le processus de mise à jour automatique et ce dans le but d'être constamment protégé dès que de nouvelles mises à jour sont détectées. En vérité, les mises à jour automatiques sont activées par défaut et cet écran n'est là que pour vous permettre de les désactiver justement. En parallèle à ce nouveau mécanisme, Microsoft a développé la version 5.0 de Windows Update qui offre quelques nouveautés intéressantes comme la possibilité de reprendre les téléchargements interrompus ainsi qu'une nouvelle interface d'installation des correctifs. Tous les types de mises à jour sont dorénavant téléchargés de manière automatique, y compris les pilotes, et la technologie BITS 2.0 (Background Intelligent Transfer Service) permet de n'utiliser qu'une partie de la bande passante disponible de l'ordinateur pour ne pas bloquer la navigation sur le Net. Dans le cas où plusieurs mises à jour sont téléchargées simultanément, leur installation est priorisée avec, d'abord, le déploiement des mises à jour critiques.

000000C800095675-photo-windows-xp-service-pack-2-activation-des-mises-jour-automatiques.jpg
000000A000095684-photo-windows-xp-service-pack-2-mises-jour-automatiques.jpg
000000A000095683-photo-windows-xp-service-pack-2-installation-des-mises-jour.jpg
0000005000096277-photo-windows-xp-service-pack-2-mise-jour-automatique.jpg

On ne plaisante plus avec les mises à jour automatiques !


Une fois les mises à jour automatiques activées, le système vous fait découvrir l'une de ses nouveautés : le Centre de Sécurité. Au travers d'une interface plaisante à consulter, cette application se charge d'examiner votre niveau de protection actuel en vous donnant des conseils pour le rendre maximal. Trois éléments sont pris en compte par le centre de sécurité : l'effectivité des mises à jour automatiques, l'activation du Firewall intégré et la présence d'un antivirus sur le système. Premier problème, la détection des antivirus s'appuie sur une base de compatibilité pas forcément exhaustive et nécessitant que les éditeurs adaptent leurs solutions antivirales. Du coup sur un de nos systèmes muni de Norton Antivirus 2004, le Service Pack 2 nous indiquait détecter Norton mais être incapable de connaître son état d'activité ni si ses définitions de virus étaient à jour. Il faudra probablement passer par une mise à jour de Norton Antivirus pour que celui-ci soit totalement compatible avec le Service Pack 2... à moins que seul l'achat de Norton Antivirus 2005 ne soit salutaire. Pour l'utilisateur occasionnel le centre de sécurité, également accessible par le biais du panneau de configuration, devrait être un allié efficace dans la sécurisation du système. Les utilisateurs avancés le verront probablement comme un ajout contraignant qui ne cesse de vous déranger en affichant des rappels à côté de l'horloge dès qu'un élément du système ne lui convient pas. Il est heureusement possible de désactiver les alertes du centre de sécurité.

000000DC00095676-photo-windows-xp-service-pack-2-centre-de-s-curit-windows.jpg

Le centre de sécurité Microsoft


Autre étape dans la poursuite du but de sécurisation du système, l'intégration du support Data Execution Prevention ou DEP qui doit être pris en charge au niveau matériel. Il s'agit pour Microsoft de supporter la fonction NX Bit (No eXecute) des Processeurs Athlon 64 et des futurs Pentium 4E qui permet, rappelons-le, de clore un programme dès que celui-ci semble effectuer une opération non conforme (c'est-à-dire exécuter un code non sollicité) au niveau de la mémoire. Séduisant sur le papier, le NX-Bit est d'une efficacité redoutable, trop peut-être. Ainsi, durant nos tests sur une configuration Athlon 64, Windows XP a fermé de manière autoritaire des programmes pourtant inoffensifs comme Acrobat 6, Pinnacle Studio 9, Ulead DVD MovieFactory 3, PaintShop Pro 8... j'en passe et des meilleurs. Du coup si le DEP semble au départ une bonne idée, on est rapidement tenté de la désactiver purement et simplement ! Pour les puristes, sachez que lorsqu'un programme est fermé par le DEP il est possible de spécifier à la fonction d'autoriser à l'avenir l'exécution du dit programme, ce qui vous obligera à relancer ce dernier après qu'un rapport d'erreur ait été généré. On notera que sur les configurations dépourvues du NX Bit, le Service Pack 2 supporte également le DEP de manière logiciel sans toutefois qu'il ne soit possible de désactiver cette protection. Moins efficace en mode logiciel, le DEP ne semble poser aucun problème de compatibilité avec les logiciels courants contrairement à son équivalent hardware.

000000DC00096278-photo-windows-xp-service-pack-2-dep.jpg
0000008C00096282-photo-windows-xp-service-pack-2-blocage-dep.jpg

La nouvelle fonction DEP de Windows XP


Terminons notre tour des fonctions de sécurité de ce Service Pack 2 par la plus grosse amélioration apportée à Windows XP : le renforcement du pare-feu (firewall en anglais). Dans sa version commerciale, Windows XP intégrait en effet un pare-feu aux fonctions bien limitées et il n'était par exemple pas question de bloquer l'accès à Internet de tel ou tel programme. Avec le Service Pack 2, le pare-feu est dorénavant moins conciliant car beaucoup plus élaboré. Il est ainsi activé par défaut quel que soit le type de connexion et ses paramètres sont accessibles depuis le panneau de configuration et non plus depuis les seules propriétés de connexion réseau. Autre amélioration, la découverte des périphériques réseau uPNP est bloquée par défaut par le pare-feu. Les changements de paramétrage apportés au pare-feu sont maintenant appliqués à tous les modes de connexion et il reste bien sûr possible d'ouvrir ou de fermer un port pour une connexion réseau spécifique. Notez que dans le cadre d'une installation d'un Windows XP avec Service Pack 2 intégré, il vous sera possible de configurer le pare-feu directement depuis le programme d'installation. Pare-feu qui est dorénavant effectif dès le démarrage de Windows et n'autorise plus que les communications DNS et DHCP pendant cette phase. Microsoft a également profité du Service Pack 2 pour rajouter un nouveau mode de fonctionnement qui désactive les exceptions et bloque tout trafic entrant en sus de dorénavant supporter l'IPv6. Lors du premier lancement d'un jeu, ou de toute autre application susceptible d'accéder au réseau des réseaux, vous serez certainement surpris par l'apparition fugace d'un écran vous indiquant que le programme a tenté d'accéder à Internet et que Windows l'a bloqué par mesure de précaution. Vous aurez alors la possibilité de maintenir le blocage du programme, ou bien de le débloquer pour autoriser celui-ci à échanger des données par Internet.

000000DC00096288-photo-windows-xp-service-pack-2-firewall.jpg
000000B400095686-photo-windows-xp-service-pack-2-blocage-du-pare-feu.jpg

Le pare-feu en action !


Bien d'autres améliorations ont également été apportées au pare-feu de Windows XP qui permet par exemple de restreindre l'ouverture des ports en fonction de l'adresse IP de la machine et limite l'ouverture de certains ports UDP aux seuls membres d'un sous-réseau. Le protocole TCP/IP a également été revu pour plus de sécurité. Ainsi Microsoft l'a bridé en intégrant une protection limitant le nombre de tentatives de connexions à 10 par seconde ; cela dans le but de limiter l'essor des virus de type Sasser. Reste que cette fonction assez peu documentée pourrait avoir un impact néfaste pour les administrateurs réseau et pour les amateurs de peer to peer... Un correctif pour cette innovation plutôt perturbante est déjà documenté sur le site de Microsoft (voir ici). Enfin et c'est presque miraculeux, le service d'affichage des messages utilisé pour envoyer des messages sur le réseau est désactivé par défaut !

Internet Explorer & Outlook Express enfin rafraîchis

Trop longtemps laissé à l'abandon par Microsoft, Internet Explorer évolue en douceur avec le Service Pack 2. Il faut bien reconnaître que depuis que Microsoft détient plus de 90% des parts de marché en matière de navigateur web, le groupe a fait bien peu d'effort pour mettre à jour son navigateur phare. Ainsi Internet Explorer 6.0 est resté identique à la version lancée en 2001 et aucune nouveauté significative n'est venue enrichir le navigateur le plus populaire de la planète. Ce n'est pourtant pas faute de réclamer à corps et à cri lesdites nouveautés... Pire le navigateur n'a cessé d'être la source de nombreuses failles de sécurité cumulant ainsi les patchs de sécurité. Pour ce Service Pack 2, Microsoft a donc décidé de renforcer la sécurité de son navigateur. Un premier pas dans le bon sens ! Le renforcement de la sécurité passe ici par une protection de la vie privée accrue et un meilleur confort de navigation grâce notamment à un bloqueur de pop-ups intégré. Fini donc les fenêtres intempestives apparaissant pendant le surf : le navigateur les intercepte automatiquement et une petite icône vous fait savoir qu'une pop-up a été bloquée. Il est possible de cliquer sur l'icône en question pour voir tout de même la fenêtre, ce qui relance l'affichage de la page, ou bien pour autoriser les pop-ups sur le site particulier que vous visitez. Vous l'aurez compris le blocage des pop-ups est activé par défaut ce qui devrait signer l'arrêt de mort de ce format publicitaire pour le moins intrusif.

000000DC00096276-photo-windows-xp-service-pack-2-blocage-popup-ie.jpg
0000008C00095681-photo-windows-xp-service-pack-2-blocage-pop-ups-sur-internet-explorer.jpg

Le blocage des pop-ups en action sous Internet Explorer 6.0


Internet Explorer 6.0 Service Pack 2 se veut beaucoup plus strict dans sa gestion des téléchargements et s'il n'est toujours pas question de gestionnaire de téléchargements, les téléchargements lancés automatiquement à l'affichage d'une page sont bloqués par défaut. Une petit barre jaune apparaît alors sous la barre d'adresses vous indiquant que le téléchargement a été bloqué et il suffit de cliquer sur cette barre pour lancer le téléchargement en question. On s'aperçoit à cette occasion que la boîte de dialogue de téléchargement a été revue pour mettre davantage en garde l'utilisateur contre les risques de ce genre de transferts et une fois le fichier téléchargé son exécution provoque l'apparition d'une énième boîte de dialogue vous demandant si vous êtes bien sûr de vouloir exécuter le fichier en question, celui-ci étant susceptible de contenir des virus. Si l'exécutable contient une signature numérique le système vous donnera des détails concernant l'éditeur du logiciel et il vous sera possible de mettre en liste noire cet éditeur. Notez qu'il ne semble pas possible de désactiver ce type d'alerte.

000000A000096290-photo-windows-xp-service-pack-2-warning-au-download.jpg
000000A000095682-photo-windows-xp-service-pack-2-avertissement-de-s-curit.jpg

Nouveau dialogue de téléchargement


Autre innovation liée à Internet Explorer 6.0 Service Pack 2 : une toute nouvelle gestion des plug-ins. Cette nouvelle mouture d'Internet Explorer se voit donc parée d'un gestionnaire qui permet pour la première fois de consulter les divers plug-ins installés et, raffinement ultime, de les désactiver si besoin est ! Mais ce n'est pas tout puisqu'au cas où un plug-in plante lors de son exécution, Internet Explorer peut le relancer pour un plus grand niveau de stabilité. Microsoft a également enrichi les options liées à la sécurité et il est dorénavant possible de créer un profil de sécurité distinct pour chaque URL.

000000DC00096287-photo-windows-xp-service-pack-2-ie-gestion-des-plugins.jpg
0000008C00095680-photo-windows-xp-service-pack-2-avertissement-de-s-curit.jpg

Nouvelle gestion des plug-ins



Quelques évolutions pour Outlook Express 6.0

Outlook Express 6.0 profite lui aussi du Service Pack 2 pour offrir un plus grand niveau de protection. La protection commence par la gestion des courriers HTML contenant des objets externes. Le logiciel bloque par défaut l'affichage de ces objets, telles les images, à la manière d'Outlook 2003 ou de MSN 9. Il reste bien sûr possible de visualiser les images d'un clic de souris. Tout comme Internet Explorer, Outlook Express dispose d'une nouvelle interface lorsqu'il s'agit d'ouvrir ou d'enregistrer des fichiers attachés à un courrier. Comme c'était déjà le cas avec le Service Pack 1 de Windows XP, l'accès aux pièces jointes est bloqué par défaut et pour ceux qui veulent vraiment y accéder une ultime confirmation vous rappellera que la curiosité est parfois un vilain défaut surtout si l'expéditeur du message n'est pas connu. Pour en finir avec Outlook Express, sachez que le logiciel n'exécute plus les en-têtes des messages HTML et qu'il dispose dorénavant d'une API nommée AES (Attachment Execution Service) censée permettre aux développeurs d'anti-virus un meilleur accès aux pièces jointes grâce à de nouvelles fonctions.

000000DC00095695-photo-windows-xp-service-pack-2-options-de-s-curit-outlook-express.jpg
0000009600095696-photo-windows-xp-service-pack-2-pi-ce-jointe-au-courrier.jpg

Quelques nouveautés d'Outlook Express 6.0

Du neuf du côté de la gestion matérielle

Comme à chaque Service Pack, le Service Pack 2 comporte un nombre important de nouveaux Cartes Graphiques Radeon 9xxx et GeForce FX sont dorénavant reconnues par défaut par le système mais curieusement certains chipsets comme le nForce 3 ou les puces réseau Intel (Gigabit ou non) ne sont toujours pas supportés nativement. Il faudra donc passer par l'installation des pilotes adéquats et ici Microsoft a apporté quelques changements. Il devient par exemple possible d'indiquer à Windows de toujours chercher les pilotes sur Windows Update et lors de la mise à jour d'un pilote, la boîte de dialogue comporte une toute nouvelle étape vous demandant l'autorisation de se connecter à Windows Update. Bref rien de bien révolutionnaire de ce côté-là, si ce n'est que le Service Pack 2 est censé inclure diverses améliorations et corrections de bugs notamment au niveau de la gestion du bus USB. Hélas les fonctionnalités Serial-ATA et RAID des derniers chipsets ne sont pas non plus prises en charge par le Service Pack 2 vous obligeant à recourir à une disquette de pilote dès la phase d'installation. Mais le plus troublant dans ce Service Pack 2 viendrait de la limitation des performances en FireWire 800 et uniquement en FireWire 800,les périphériques FireWire 400 n'étant pas affectés. Microsoft aurait en effet bridé, pour de sombres raisons de compatibilité, le débit des périphériques FireWire 800 ou IEEE 1394b à 100Mbits, alors qu'avec le Service Pack 1 ceux-ci fonctionnaient au maximum de leur capacité.

000000DC00095677-photo-windows-xp-service-pack-2-assistant-ajout-de-nouveau-mat-riel.jpg

Légère modification de la boîte de dialogue d'ajout de nouveau pilote



Cap sur le sans fil avec dent bleue !

Le Service Pack 2 est l'occasion pour Microsoft de remettre au goût du jour le support offert par Windows en matière de connectivité sans fil. Le support Wi-Fi, se voit ici largement amélioré avec un toute nouvelle interface, fortement inspirée de celle développée par Microsoft pour sa gamme de matériels réseau. Aussi lorsqu'un périphérique Wi-Fi est détecté, un nouveau module, baptisé Connexion réseau sans fil, apparaît et liste les réseaux sans fil disponibles. Il suffit alors de sélectionner le réseau auquel vous souhaitez vous connecter pour que Windows établisse la connexion. Le procédé devient donc plus simple et surtout plus évident, puisqu'il n'est plus nécessaire d'user du clic droit ou du double clic sur l'icône de connexion réseau de la barre des tâches. Notons d'ailleurs que les connexions sans fil sont dorénavant identifiées par une icône différente de celles des traditionnelles connexions réseau filaires. Microsoft a également conçu un assistant 'Réseau sans fil' qui permet de définir les paramètres d'un réseau à infrastructure et de sauvegarder ceux-ci sur une clé USB pour les partager avec les autres ordinateurs de votre réseau.


000000B400095678-photo-windows-xp-service-pack-2-choisir-un-r-seau-sans-fil.jpg
000000B400095688-photo-windows-xp-service-pack-2-assistant-r-seau-sans-fil.jpg
000000B400095687-photo-windows-xp-service-pack-2-utilisation-d-un-lecteur-flash-usb.jpg

Windows XP Service Pack 2 : Support Wi-Fi complet !


Mais outre ce support WiFi, revu et corrigé pour notamment supporter les protocoles de sécurisation WEP & WPA et offrir un plus grand niveau de stabilité, Microsoft nous gratifie avec le Service Pack 2 d'un support de la technologie Bluetooth, enfin ! La plupart des adaptateurs Bluetooth USB sont donc dorénavant reconnus par le système de manière native qui dispose de son propre stack Bluetooth. Signalons au passage que si notre adaptateur Linksys USB a bien été reconnu, ce ne fut pas le cas de notre USB. Ce stack est en fait hérité d'un obscur Hotfix que Microsoft avait développé pour accompagner son ensemble clavier/souris Bluetooth. A l'époque le stack était des plus rudimentaires et ne permettait d'exploiter qu'un nombre très restreint de périphériques Bluetooth. Le Service Pack 2 est l'occasion pour le géant du logiciel de remettre les pendules à l'heure avec une pile de connexion enfin exploitable. Lorsqu'un Adaptateur Bluetooth est détecté sur une machine, une icône symbolisant le logo Bluetooth apparaît à côté de l'horloge de la barre des tâches et un simple double-clic permet d'accéder aux propriétés Bluetooth. Contrairement à la partie WiFi qui a fait l'objet de moult attentions pour être des plus ergonomique, la convivialité de la configuration Bluetooth est plus spartiate et seul un assistant, que l'on doit lancer par ses propres moyens, vient nous aider dans notre tâche qui consiste à ajouter un périphérique Bluetooth distant. Microsoft a ici poursuivi ses efforts de sécurisation du système en rappelant que seuls les périphériques Bluetooth de confiance doivent être ajoutés et en désactivant par défaut la découverte de l'ordinateur par les périphériques Bluetooth. Une fois votre appareil identifié par Windows, le système vous aide dans l'étape de connexion en vous proposant d'utiliser trois types de code de sécurité : le code constructeur, un code personnalisé ou un code que le système se charge de générer. Une fois le code rentré sur le périphérique distant la connexion est établit et Windows peut en exploiter les services. A chaque démarrage de Windows et pour peu que votre périphérique Bluetooth soit allumé et à portée il sera automatiquement connecté.

000000DC00095693-photo-windows-xp-service-pack-2-propri-t-s-bluetooth.jpg
000000B400095690-photo-windows-xp-service-pack-2-installation-d-un-p-riph-rique-bluetooth.jpg
000000B400095689-photo-windows-xp-service-pack-2-ajout-de-p-riph-rique-bluetooth.jpg

Bluetooth : un rêve devenu réalité !


Techniquement, le Service Pack 2 prend en charge la plupart des profils Bluetooth, avec la gestion de l'accès réseau à distance, des périphériques HID (Human Interface Device en d'autres termes Claviers & souris), le réseau personnel PAN, l'impression (HCRP), le transfert de fichiers par OBEX et enfin et surtout l'émulation des ports série. Du coup, il devient possible d'utiliser sans trop de difficultés un téléphone portable ou un PocketPC avec Windows. Seul regret, le profil audio utilisé par les oreillettes et autres gadgets du même genre n'est pas supporté par Microsoft. Pour clore le chapitre Bluetooth on notera que le logiciel IntelliPoint livré avec les souris Bluetooth Microsoft n'est pas compatible avec le Service Pack 2.

Les autres améliorations

Outre les sujets déjà abordés le Service Pack 2 intègre d'autres améliorations peut-être plus discrètes il est vrai. Pour les découvrir il faut se pencher sur le « MiddleWare » Microsoft qui a lui aussi évolué. Ainsi DirectX passe en version 9.0c et offre, outre quelques petites corrections de bugs, le support du fameux Shader Model 3.0 déjà mis en avant par NVIDIA avec sa gamme de puces graphiques GeForce 6800. Windows Messenger est dorénavant livré en version 4.7 mais il n'est toujours pas possible de le désinstaller proprement au profit de MSN Messenger (ou d'un autre logiciel de messagerie)... Le Windows Media Player 9 déboule pour sa part dans une révision un peu plus récente qui se voit dépourvue de ses skins et comporte diverses corrections de bugs mineurs. Cette version 9.00.00.3250 n'apporte aucune nouveautés fonctionnelles, celles-ci étant prévues pour le lancement du Windows Media Player 10 cet automne. N'oublions toutefois pas que Windows XP était initialement livré avec la version 8.0 du Windows Media Player. Dans le même chapitre Microsoft livre la version 2.1 du Windows Movie Maker. Encore plus discret, le service Windows Installer qui gère la plupart des installations des logiciels passe en version 3.0 avec pour objectif de faciliter la gestion et le déploiement des patchs.

A propos d'installation, signalons que l'application 'Ajout/Suppression de programmes' du panneau de configuration est maintenant dotée d'une fonction permettant de filtrer les mises à jour système mais aussi les patchs installés par dessus certains programmes, histoire de s'y retrouver dans la liste parfois interminable... Terminons par un mot sur les propriétés des périphériques qui se voient ici enrichies d'un onglet baptisé 'Détails' : en vérité cet onglet n'a rien de neuf puisqu'il suffisait d'ajouter une variable pour l'obtenir avec les précédentes versions de Windows. Il est dorénavant affiché par défaut et délivre des informations sur le DeviceID, la révision du Firmware... d'un périphérique donné.

000000DC00095694-photo-windows-xp-service-pack-2-propri-t-s-d-un-p-riph-rique.jpg
000000DC00096289-photo-windows-xp-service-pack-2-add-remove-programs.jpg

Nouvelle page de propriétés dans le gestionnaire de périphériques & module ajout/suppression de programmes remis au goût du jour



Les performances et la compatibilité ?

Disons le d'emblée, le Service Pack 2 exige un peu plus de puissance que la version initiale de Windows XP. J'en veux pour preuve un essai effectué sur notre plate-forme de test avec Far Cry v1.1 où l'on constate une baisse moyenne de 5 images par seconde quelle que soit la résolution après le passage au Service Pack 2. Autre considération importante, si 256 Mo était un minimum syndical pour profiter de Windows XP dans de bonnes conditions, il faudra voir à disposer de 512 Mo pour le Service Pack 2. Les changements apportés au système ont donc ici un impact particulier sur les exigences matérielles de Windows, ce qui pourrait rendre réticent les possesseurs de petite configuration.

Du côté de la compatibilité des applications le bilan est moins catastrophique que prévu. En effet et malgré de nombreuses rumeurs nous n'avons pas relevé d'incompatibilité notable entre nos applications et cette version de Windows. Seule la fonction DEP peut poser problème et dans ce cas il faut la désactiver. Enfin, le centre de sécurité Microsoft semble ne pas être totalement compatible avec Norton Antivirus 2004 ce qui nécessitera une mise à jour de l'anti-virus disponible via le service LiveUpdate de Symantec... Malgré l'impossibilité pour Windows de connaître le statut de l'anti-virus, Norton Antivirus 2004 reste parfaitement fonctionnel avec le Service Pack 2. Les autres antivirus comme Kaspersky, AntiVirus, F-Prot ou EZ Antivirus d'ETrust sont déjà compatibles avec le Service Pack 2 de Windows XP.... Terminons par un mot sur les pilotes : la plupart de ceux que nous avons essayé (ForceWare, Catalyst ou d'autres plus modestes) ne nous ont posés aucun problème de compatibilité. Un bon point donc pour Microsoft qui semble être parvenu à maintenir un niveau de compatibilité optimal malgré d'importants changements. Seul bémol, les cartes tuners TV de Pinnacle semblent ne pas être totalement compatibles avec le Service Pack 2 : ainsi les pilotes de la PCTV Stéréo seront en conflit permanent dans votre gestionnaire de périphériques alors que l'application PCTV Vision 5.50 livrée avec la PCTV Pro semble soumise à de nombreux plantages la rendant inexploitable.

Conclusion

Vous l'aurez compris, le Service Pack 2 de Windows XP constitue, au-delà d'une simple mise à jour, une véritable évolution en profondeur du système d'exploitation phare de Microsoft. Ayant nécessité une période de gestation inhabituellement longue, le Service Pack 2 est semblable à une petite révolution que Microsoft aurait fort bien pu commercialiser comme une version rafraîchie et donc payante de son système. La firme de Redmond en a décidé autrement et bien lui en a pris, puisqu'au delà des nouvelles fonctionnalités, le Service Pack 2 devrait sécuriser nombre de PC. Il faut aussi reconnaître que le geste de Microsoft n'est pas tout à fait désintéressé puisque la route avant Longhorn, la prochaine mise à jour majeure de Windows, est longue et semée d'embûches : d'ici là Windows XP va rester le produit phare de Microsoft. De là à dire que le Service Pack 2 est d'utilité publique...

Reste que pour l'utilisateur final le bilan du Service Pack 2 n'est pas forcément aussi glorieux. Certes Microsoft a déployé des efforts incontestables pour sécuriser au mieux son système mais souvent, trop souvent, on a l'impression que ces efforts consistent tout simplement à fermer des portes et à mettre des barrières supplémentaires qui sont pour le moins contraignantes. C'est notamment le sentiment que donne la fonction DEP qui est plutôt déconcertante et horripilante lorsqu'elle bloque à tout va les programmes les plus légitimes ! Le même constat est d'actualité pour Internet Explorer qui nous ferait presque croire que tous les fichiers disponibles sur la toile ne sont que des amas de virus, y compris ceux provenant des serveurs Microsoft. Bien sûr on ne peut que féliciter Microsoft d'avoir enfin fait évoluer Internet Explorer avec un filtre anti-pop-ups fort bienvenu, mais on reste loin des fonctionnalités offertes par un Firefox ou un Opera. Certes ce n'était pas le but de cette remise à niveau de Windows XP, dont l'objectif essentiel était de sécuriser un système trop souvent montré du doigt mais nous conservons l'espoir de voir apparaître un Internet Explorer version 7.0 avant Longhorn...

Microsoft a semble-t-il relevé le pari de sécuriser Windows de fond en comble, quitte à le rendre parfois plus contraignant avec des avertissements et des confirmations en pagaille mais c'est là vraisemblablement le prix à payer pour disposer d'un système plus sûr. Au final il conviendra donc de bien peser le pour et le contre avant de migrer vers le Service Pack 2 le choix étant lourd de conséquences, mais force est de reconnaître que Microsoft a fait du bon travail en corrigeant nombre des lacunes de son OS phare tout en l'enrichissant sur le plan des fonctionnalités.


Liens utiles

Modifié le 18/09/2018 à 14h00
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
1

Actualités du moment

Clubic vous explique le Service Pack 2
Free change la procédure pour la Freebox
Altec Lansing pense à l'iPod mini
Doom 3
Doom 3, maintenant en test sur Clubic
Les dates françaises pour le SP2
SMS gratuits : Troisième nuit KDO chez Orange ce week end
Une vidéo du Qtek 9090 aka XDA III en action
Changement de cap pour Roxio qui devient Napster
Nouvelle version d'Ad-Aware
Haut de page