Logitech Z-5300

le 06 février 2004
 0
00055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
012C000000074125-photo-logitech-z-5300.jpg
Déjà très présent sur le marché PC grâce à ses excellents périphériques de contrôle (claviers, souris, joysticks, volants), Logitech confirme sa volonté de s'imposer dans le domaine audio avec des ensembles d'enceintes tous plus convaincants les uns que les autres. Nos précédents tests nous ont déjà permis de voir que le fabricant suisse était aussi à l'aise face aux ensembles 2.1 (Z-2200) qu'aux kits multi-canaux (Z-680) et qu'il était largement capable de rivaliser avec les meilleurs constructeurs.

Aujourd'hui, c'est vers un ensemble certes multi-canal mais aussi meilleur marché que le Z-680, que nous nous sommes tournés. Ce dernier à beau être d'une qualité rare, offrir des fonctionnalités à faire tourner la tête et une puissance à exploser les carreaux du voisinage, il n'en demeure pas moins hors de portée de beaucoup de bourses. A près de 100 euros moins cher, le MegaWorks de Cambridge Soundworks est indiscutablement plus accessible. Logitech ne pouvait laisser perdurer cette situation plus longtemps et propose donc maintenant le Z-5300 dans la même gamme de prix...


Le Z-680 en version "light" ?



Il y a peu de temps, nous testions le Z-2200. A cette occasion, nous arguions du fait qu'il manquait à Logitech un ensemble capable de satisfaire les amoureux de la seule stéréo, une sorte de pendant 2.1 à l'excellente solution haut de gamme que constitue le Z-680. Si cette lacune est maintenant brillamment comblée et puisque nous avons la critique facile, nous objecterons que Logitech ne propose aucune solution intermédiaire pour les aficionados de la spatialisation du son. Le Z-680 reste comme nous l'avons dit hors de portée de nombreuses bourses et le Z-640, aussi sympathique soit-il, n'est clairement pas au niveau. Les utilisateurs intéressés par un ensemble 5.1 milieu de gamme ne pouvaient dès lors que se tourner vers la concurrence : Altec Lansing 5100, Creative Inspire 5700 ou bien encore Cambridge MegaWorks 550 ce n'est pas le choix qui manque et c'est autant de clients potentiels que Logitech ne pouvait attirer dans ses filets.

00074256-photo-logitech-z-5300-caract-ristiques-principales.jpg

Logitech Z-5300 : des spécifités tout à fait conformes aux objectifs de son fabricant


Présentation générale



A la réception du Z-5300, je me suis trouvé assez surpris d'avoir un carton à peine plus gros que celui du Z-2200 : il y a tout de même trois enceintes supplémentaires et d'après les fiches techniques respectives des deux kits, ce n'est pas la puissance des enceintes qui pouvaient justifier un si faible écart de volume. Le déballage de l'ensemble est largement ralenti par la profusion de sachets plastiques dont on ne voit vraiment pas l'intérêt. Une fois que chacun des éléments a été dégagé, on peut se rendre compte de l'évidente différence entre les satellites du Z-5300 et ceux des Z-2200 / Z-680. Le Z-5300 ne se veut pas aussi haut de gamme que ses deux compères et les enceintes ont été modifiées par Logitech. Légèrement plus petites et un peu moins puissantes, elles permettent tout de même de délivrer quelques 35.25 watts (NDLR : on ne badine pas avec la précision chez les Helvètes !). Ajoutée aux quelques 39 watts de la voie centrale et aux 100 watts du caisson de basses, cette puissance devrait malgré tout suffire à la plupart des utilisateurs.

00D2000000074126-photo-logitech-z-5300-la-t-l-commande.jpg
00D2000000074127-photo-logitech-z-5300.jpg
00D2000000074137-photo-logitech-z-5300-un-satellite-en-position-murale.jpg

Relativement peu encombrant pour un ensemble 5.1, le Z-5300 se caractérise par une télécommande assez complète

A un détail près (la longueur des câbles, d'ailleurs un peu courte pour les avants : environ 1m50), les quatre satellites sont rigoureusement identiques. Leur design n'est peut-être pas révolutionnaire mais il s'intègre sans difficulté à n'importe quel intérieur et l'ingénieuse conception du pied permet, si le besoin s'en fait sentir, de les fixer aux murs sans trop de difficulté. Une grille de couleur grise masque l'unique haut-parleur, lui-même cerné de deux évents. On reprochera tout de même à Logitech d'avoir fixé le câble à l'arrière du satellite sans qu'il ne soit envisageable de le débrancher (une prise cinch aurait parfaitement fait l'affaire). La voie centrale accuse d'ailleurs le même défaut. Elle se présente en fait comme un cinquième satellite que Logitech aurait simplement mis dans l'autre sens. Le socle peut lui aussi pivoter afin de permettre une fixation murale mais à cela s'ajoute une possibilité d'inclinaison verticale de l'enceinte qui convient parfaitement à l'utilisation de ce genre d'élément. Mise à part cette petite différence, la voie ressemble donc à s'y méprendre aux autres satellites, mais Logitech a bien fait les choses...

00D2000000074251-photo-logitech-z-5300-les-diff-rentes-prises-du-caisson.jpg
00D2000000074253-photo-logitech-z-5300-la-t-l-commande-est-un-peu-trop-lumineuse.jpg
00D2000000074254-photo-logitech-z-5300-un-satellite-et-la-voie-centrale.jpg

Satellites et caisson sont impeccables mais, allumée, la télécommande est un peu trop lumineuse à mon goût

00D2000000074252-photo-logitech-z-5300-le-fameux-commutateur-multi-canal.jpg
Malgré leurs ressemblances, les différentes enceintes sont en effet parfaitement identifiables puisque Logitech a employé un système très simple mais très efficace de codes couleurs. Comme dans l'immense majorité des ensembles PC, c'est le caisson de basses qui sert de centrale de raccordement. On retrouve donc à l'arrière de celui-ci les différentes prises sur lesquelles viennent se brancher les fiches des différents satellites : orange pour la voie centrale, blanche pour le satellite avant-droit, noire pour l'enceinte arrière-gauche... Voilà qui constitue une excellente idée à même de simplifier la vie des débutants ! En dehors de cela, le caisson est tout à fait classique avec un interrupteur de mise sous tension, une prise secteur (d'ailleurs sans prise de terre, étonnant), la prise dédiée à la télécommande et le trio de connecteurs pour relier l'ensemble à la carte son du PC. Les puristes regretteront sûrement l'absence de connecteurs numériques qu'il soit coaxial ou optique mais il ne faut pas perdre de vue que ce kit est sensiblement moins cher que le Z-680 et que Logitech a donc dû faire quelques concessions.

Des concessions que l'on retrouve d'ailleurs au niveau de la télécommande. Non que celle-ci soit mauvaise loin de là même, mais plutôt qu'elle est assez loin de l'exceptionnel périphérique de contrôle du Z-680. Celle du Z-2200 était relativement simple mais un ensemble 2.1 n'a pas les mêmes besoins qu'un 5.1 et là on regrettera que Logitech ait oublié certains réglages. Ne dressons pas un tableau trop négatif de cette télécommande qui rempli tout de même très bien son office. Elle propose donc une grosse molette centrale, un bouton de sélection de la fonction, un bouton de mise sous tension et un bouton d'activation du mode "matrix". Le bouton de fonction permet de jouer sur le volume général, sur celui des basses, sur celui de la balance avant / arrière et sur celui de la voie centrale : il manque donc le réglage des aigus et celui de la balance gauche / droite, dommage. Enfin, le bouton "matrix" fonctionne de paire avec un petit interrupteur trois positions présent à l'arrière du caisson de basses et sur lequel nous allons revenir tout de suite.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Matériel audio et hifi

Microsoft veut concurrencer les AirPods avec des écouteurs au nom de code Morrison
IKEA et Sonos présentent leur lampe à enceinte intégrée
Vers un son personnalisé en concert ? C'est ce que propose Peex
IKEA dévoilera son enceinte connectée fabriquée avec Sonos le mois prochain
Samsung : de nouveaux intra sans-fil s'illustrent dans une image leakée
Jaybird Run XT : de nouveaux écouteurs true wireless étanches
McIntosh annonce le MTi100, une platine vinyle avec pré-amplification à tubes
Apple plancherait sur un nouveau modèle d'iPod Touch
Fin de production pour les Chromecast Audio
CES 2019 - Klipsch Reference, le home-cinéma sans fil via WiSA
Cambridge Audio lance son Alva TT, une platine vinyle Bluetooth aptX HD pour les audiophiles
CES 2019 - House of Marley présente une platine vinyle durable compatible Bluetooth 5.0
CES 2019 - Bose va adapter son système de réduction de bruit aux voitures dès 2021
CES 2019 - Blue annonce un micro XLR pour les streamers et les professionnels
CES 2019 - Sony dévoile une platine vinyle à connectivité Bluetooth
scroll top