Hercules DJ Console

03 décembre 2003 à 12h55
0
00055831-photo-logo-hercules.jpg
Hercules a une fois de plus créé la surprise en lançant il y a quelques semaines un périphérique totalement inattendu... Très connu pour ses Cartes Graphiques, cartes son et autres solutions de montage vidéo, Hercules s'attaque aujourd'hui au marché des loisirs numériques avec un périphérique pour le moins atypique baptisé DJ Console. Conçue pour mettre le feu au dance floor de votre salon, la DJ Console est une véritable platine de mixage se connectant à votre ordinateur et faisant office de carte son externe.

Ce produit atypique devrait en séduire plus d'un, surtout à l'approche des fêtes de fin d'année, et nous nous devions de décortiquer en détail cette fameuse DJ Console. Pour ne rien vous cacher, ce test a été un pur moment de bonheur où nous avons pour une fois pu laisser au vestiaire nos outils de Benchmark pour nous éclater en scratchant à donf, euh pardonnez mon enthousiasme... A fond !


Un design très 'DJ'

Afin d'en mettre plein les yeux et pour épater la galerie (comprenez pour tomber les filles), la DJ Console arbore un look des plus accrocheur. La platine est donc de couleur grise et ses arêtes sont revêtues d'un gainage en caoutchouc conférant à l'ensemble un look high tech respirant la robustesse. Qui dit soirée dit mobilité, aussi la DJ Console est livrée avec une sangle et un couvercle de protection. Celui-ci est très (trop) solidement fixé et il faudra en vouloir pour le retirer. Après quelques minutes de dure bataille le couvercle cédera finalement et vous pourrez le fixer sous la DJ Console pour surélever la platine.

0000017C00063769-photo-bo-te-hercules-dj-console.jpg

Une carte son externe avec des entrées, sorties complètes

Avant d'être une platine de mixage, la DJ Console est aussi une carte son USB. Autoalimentée, la DJ Console utilise un composant AKM AK4529 gérant le son 5.1 et exploitant l'interface USB 1.1. Hercules a ici recours à des convertisseurs DAC 24 bits 96 kHz mais la fréquence d'échantillonnage de la DJ Console ne dépasse pas les 48 kHz en 16 bits. Cela s'avère parfaitement suffisant pour une carte son externe et Hercules annonce un rapport signal bruit de 106 dB. La DJ Console propose diverses connexions en entrée comme en sortie. On trouve donc à l'arrière du périphérique trois jacks 3.5 mm stéréo pour le raccordement des enceintes. Ceux-ci sont complétés par de classiques connecteurs RCA auxquels vous relierez les voies frontales, centrales et arrières. La DJ Console propose également une entrée/sortie MIDI, une entrée/sortie SPDIF et l'on retrouve une entrée/sortie optique au format TOS-Link. A tout cela s'ajoute un connecteur USB.

En face avant la DJ Console propose une entrée Line-In en RCA ainsi qu'une prise casque et une prise microphone toutes deux au format 6.35 mm. Le format 6.35 mm est à n'en pas douter un standard dans le monde audio professionnel et on ne pourra blâmer Hercules de l'utiliser. Toutefois le constructeur aurait pu livrer un adaptateur 6.35 mm / 3.5 mm, vu le positionnement du produit. La prise casque est accompagnée d'un potentiomètre du réglage du volume et l'entrée microphone est couplée à un potard de réglage Talkover. Celui-ci permet d'atténuer le volume de la musique pour pouvoir parler via le microphone et en cas de saturation une diode 'Peak' s'illumine.

0000006E00063770-photo-hercules-dj-console-connectique-avant.jpg
0000006E00063771-photo-hercules-dj-console-connectique-arri-re.jpg

Connectique de la DJ Console


Un concept inédit

L'agencement des commandes sur la DJ Console a été pensé comme une métaphore, où le DJ, qu'il soit amateur ou non, exploite une interface tactile pour exprimer sa créativité lorsqu'il mixe avec un ordinateur. A cet effet, la DJ Console propose une interface symétrique où chaque commande est doublée. Cela bien sûr dans le but de travailler sur deux morceaux simultanément.

On trouve donc deux Joggle indispensables pour scratcher, une glissière Crossfader et deux glissières permettant d'agir sur le Pitch ainsi que divers boutons pour contrôler le volume, les basses, les aigus, et les medium. En son centre, la DJ Console offre un mini stick analogique pourvu de deux boutons et pouvant être utilisé comme une souris : cette trouvaille s'avère particulièrement ingénieuse puisqu'elle évitera de lâcher les commandes de la DJ Console simplement pour charger une playlist... La DJ Console offre également un contrôle de la lecture avec des boutons play/pause, précédent, suivant et un bouton 'cue' qui permet de créer un point d'entrée et de sortie dans une piste. Hercules a également ajouté des commandes plus spécifiques avec des boutons Autobeat, pitch bend, et un bouton permettant d'activer l'écoute au casque d'un morceau. Enfin, un groupe de boutons '1, 2, 3' permet d'activer des effets, de créer des boucles à la volée et d'insérer des repères CUE dans un morceau.

0000017C00063772-photo-hercules-dj-console-les-commandes.jpg

Agencement des commandes de la DJ Console

Une installation pas du tout intuitive

Contre toute attente, l'installation de la DJ Console n'est pas chose aisée ! En effet, les diverses étapes proposées sont pour le moins tortueuses et il faudra s'armer de patience pour installer les pilotes puis les divers logiciels de mix. L'exemple le plus criant du manque total de soin apportée à l'installation se produit sans nul doute avec le logiciel NewDJ dont le module d'installation affiche une sorte de page HTML, entièrement en anglais, qui récapitule la liste des éléments déjà installés sur le système. L'utilisateur novice sera donc passablement désorienté par cette phase d'installation décousue qui n'est pas digne d'Hercules.

En s'armant de courage et de patience on parvient toutefois à installer les divers éléments nécessaires au bon fonctionnement de la DJ Console, non sans maudire l'équipe de recherche et développement d'Hercules. Une fois les pilotes installés, la DJ Console s'illumine comme un sapin de Noël (c'est de saison) à chaque démarrage du système et une icône représentant un extraterrestre apparaît près de l'horloge de Windows. Que vous destiniez la DJ Console à un ordinateur portable ou à un ordinateur de bureau, il est fort probable que votre système dispose déjà d'une carte son. La DJ Console va donc s'installer comme une seconde carte son et il faudra relier vos enceintes à la DJ Console plutôt qu'à la carte son déjà présente dans votre système. En fonction des applications utilisés vous devrez sélectionner le périphérique audio à utiliser en sortie, mais sachez que la DJ Console devient automatiquement le périphérique par défaut.


Des pilotes complets

Les pilotes de la DJ Console sont relativement complets et permettent de régler les divers paramètres concernant la partie carte son du produit. Fort de son expérience en la matière, Hercules propose des pilotes extrêmement bien léchés et parfaitement complets. Un double clic sur l'icône en forme d'extraterrestre affiche le panneau de contrôle de la DJ Console. Celui-ci est divisé en trois parties : 5.1, DJ & Asio. Il est ainsi possible de régler le volume de chacun des hauts parleurs et de sélectionner la source d'enregistrement (micro, entrée optique, etc). En mode DJ le panneau de configuration permet d'agir sur le volume des différentes sorties et d'activer l'atténuation talkover alors qu'en mode ASIO la console autorise le réglage des niveau de sortie. Une seconde application baptisée 'DJ Console Mapper' permet de changer les actions assignées aux boutons de l'interface de mixage de la DJ Console.

000000B400063778-photo-hercules-dj-console-drivers-1.jpg
000000B400063779-photo-hercules-dj-console-drivers-2.jpg

Des pilotes qui vont à l'essentiel


Une suite logicielle touffue

Hercules livre sa DJ Console avec un ensemble de logiciels spécifiques mais indispensables. Seule la DJ Console ne sert en effet à rien et il faudra se familiariser avec les logiciels Virtual DJ, NewDJ, OTS DJ (en version d'essai) et Storm 2.0 pour exploiter le périphérique. Il faut en effet garder à l'esprit que la DJ Console n'est qu'une interface permettant de piloter un logiciel, d'où l'importance du dit logiciel.

Virtual DJ est un logiciel graphiquement réussi dont l'interface représente deux platines vinyl. La partie supérieure de l'application affiche une représentation graphique des morceaux chargés alors que la partie inférieure affiche les divers MP3 contenus dans votre playlist. Pour utiliser le logiciel il suffit de faire glisser les morceaux MP3 depuis la playlist sur chacune des deux platines. Une fois les morceaux chargés vous pourrez vous en donner à cœur joie avec la DJ Console en faisant chauffer les joggles. Pour les utilisateurs les moins débrouillards, le logiciel dispose d'un skin simplifiant encore son utilisation. Si l'ensemble des commandes de la DJ Console est opérationnel avec VirtualDJ la glissière de réglage du Pitch agit sur le volume et non sur le pitch ce qui n'est guère logique. Ce choix pour le moins déroutant a été fait par ATOMIX Productions, l'éditeur du logiciel, afin d'offrir une plus grande précision sur le contrôle du pitch qui peut être ajuster avec un débattement assez impressionnant de -/+30%. Il est possible de changer le comportement de Virtual DJ en passant par le menu Set.

NewDJ arbore pour sa part une interface réussie qui retranscrit assez fidèlement les commandes disponibles sur la DJ Console. Son fonctionnement est similaire à celui de Virtual DJ avec deux platines numériques. Chaque platine est complétée par une fenêtre permettant de charger une playlist, tandis que la partie supérieure de l'application offre une représentation graphique du morceau en cours de lecture. Si NewDJ paraît attractif, il comporte un gros point noir : sa fenêtre n'est pas redimensionnable et il n'est pas possible de la déplacer sur l'écran ce qui peut être assez génant... Le logiciel propose ici une implémentation convenable de la glissière 'Pitch' mais la fonction 'Autobeat' n'est hélas pas exploitable pas plus d'ailleurs que le réglage des basses ou des aigus. Il faut en effet migrer vers la version professionnelle payante du logiciel pour bénéficier de ces fonctions. Ce genre de limitation est dommageable puisque cela limite sensiblement l'intérêt du logiciel.

0000011800063812-photo-hercules-dj-console-logiciel-virtual-dj.jpg
0000011800063816-photo-hercules-dj-console-logiciel-newdj.jpg

Logiciels Virtual DJ & NewDJ


La DJ Console dans le feu de l'action

Avouons-le franchement, votre humble serviteur n'a pas de talents particuliers de DJ et il abordait ce test avec une certaine appréhension en se demandant ce qu'il allait bien pouvoir écrire sur ce produit pour le moins étonnant et atypique. Quel dur métier que celui de testeur ! Imaginez mon angoisse de devoir scratcher toute la journée alors que mes collègues développeurs s'emmêlent les pinceaux dans leurs requêtes SQL... Faisant fis de ma difficile condition, je me suis donc jeter à l'eau, non sans un certain courage, et la première prise en main du produit s'est rapidement avérée ludique !

Bien sûr on commence à mettre l'ambiance dans une joyeuse cacophonie en enchaînant les scratches ratés et autres effets d'enchaînements tout aussi peu réussis. On s'attarde alors avec beaucoup de plaisir sur les joggles puis l'on commence à toucher tous les boutons dans l'espoir de prendre un jour les commandes des platines du Macumba. Après quelques minutes d'utilisation on comprend vite le principe et le brouhaha initial cède la place à des effets et enchaînements de plus en plus raffinés grâce aux commandes facilitant l'utilisation de la DJ Console. C'est notamment le cas de la fonction 'Autobeat' qui effectue un mixage automatique des morceaux en cours de lecture. La fonction Pitch bend est également intéressante puisqu'elle permet d'agir de façon ponctuelle sur la vitesse de lecture. Les touches d'effet donnent du piquant à vos mix alors que la fonction loop permet d'une simple pression de répéter à l'infini un passage précis du morceau en cours de lecture. Ces fonctions contribuent à rendre la DJ Console très attractive tant la simplicité d'utilisation est au rendez-vous avec une efficacité remarquable puisqu'en l'espace de quelques minutes vous pouvez donner une nouvelle dimension à vos soirées.

0000012C00063781-photo-hercules-dj-console-vue-1.jpg
0000012C00063782-photo-hercules-dj-console-vue-2.jpg

L'Hercules DJ Console sous toutes ses coutures



Une finition perfectible

Globalement la DJ Console respire la qualité et ses différentes commandes s'avèrent de qualité. On apprécie la fermeté des divers boutons, ainsi que la précision des potentiomètres agissant sur les basses ou le volume. Les glissières 'Pitch' sont également de très bonne facture avec un cran en milieu de course servant à indiquer la position par défaut. Les divers boutons de la DJ Console s'ils ne sont pas pourvus d'une diode les illuminant sont tous phosphorescents. Ceci s'avérera pratique dans le cadre d'une utilisation en soirée où la lumière se fait rare par nature.

Malgré cette bonne qualité d'ensemble, quelques petits détails semblent perfectibles. Outre le problème du couvercle, qui du fait d'un plastique trop mou a la fâcheuse tendance de rester attacher à la DJ Console, on remarque que la course des joggles est entravée par un désagréable effet de frottement. La commande de crossfading est un petit peu trop molle à mon goût mais certains utilisateurs la trouvent plutôt agréable à utiliser, c'est donc une question de goût. Dernier reproche : les patins en caoutchouc équipant la base de la DJ Console semblent ne pas devoir rester en place plus de quelques minutes.


Tests audio

000000B400063783-photo-diapason.jpg
Comme nous l'évoquions précédemment, la partie carte son de la DJ Console est somme toute basique. Malgré l'utilisation de l'interface USB 1.1, le dernier bébé d'Hercules fonctionne parfaitement et nous n'avons relevé aucune saccade au niveau de la sortie audio. Si la DJ Console n'est pas capable de décoder des bandes son au format Dolby Digital, elle est en revanche capable de diriger le flux audio vers un amplificateur audio/vidéo grâce à sa gestion du son sur six canaux. Nous avons donc pu visionner des DVD en profitant d'un son 5.1 via la DJ Console, un amplificateur Denon et le logiciel PowerDVD. Pour ce qui est des jeux, la DJ Console supporte l'API DirectSound de Microsoft. Actuellement la DJ Console n'est pas compatible avec les extensions de type DirectSound 3D ni EAX ce qui constitue une certaine lacune pour les DJ qui se sentiraient l'âme d'un joueur. Heureusement Hercules prévoit de publier une nouvelle version de ses pilotes DJ Console qui supporteront grâce à la technologie Sensaura, l'EAX 2.0.

Pour formuler une opinion quand à la qualité sonore délivrée par la DJ Console, nous avons effectué plusieurs tests d'écoute. Pour ce faire nous avons couplé la DJ Console à une paire d'enceintes Klipsch certifiée THX et sélectionné quelques morceaux révélateurs pour juger de la qualité du périphérique. Tout au long des tests nous avons été agréablement surpris par la qualité de la restitution de la DJ Console qui ne saurait être critiquée, grâce à un son toujours clair même à plein volume. La dynamique offerte et la réponse en fréquence semblent excellentes ce qui comblera les mélomanes les plus exigeants, alors que la puissance de la sortie est tout à fait dans la norme. Afin de confirmer les observations précédentes qui ne s'appuyaient que sur l'oreille humaine nous avons utilisé le logiciel RightMark à l'origine des graphiques visibles ci-dessous :

0000017C00063821-photo-hercules-dj-console-dynamique.jpg

Malgré un très léger décalage entre les deux canaux, on peut tout de même voir que le résultat est globalement très proche de la perfection.

0000017C00063822-photo-hercules-dj-console-snr.jpg

Dans l'ensemble très faible, le bruit de la carte montre toute l'attention qu'Hercules a porté à son produit. Seuls deux très légers pics à 100 Hz et 200 Hz nous rappellent que la perfection n'est pas de ce monde.

0000017C00063820-photo-hercules-dj-console-r-ponse-en-fr-quence.jpg

Là encore proche de la perfection, la carte Hercules signe ici un résultat pour ainsi dire identique à ce que la mesure du bruit avait pu révéler.

Conclusion

Totalement inattendue, totalement innovante et définitivement fun, la DJ Console est à n'en pas douter un très beau produit qui devrait faire un malheur à l'approche des fêtes de fin d'année. A vrai dire depuis que nous avons testé la DJ Console, il nous paraît inconcevable de se passer de ses services pour animer une soirée digne de ce nom. Extrêmement bien pensée, la DJ Console sait se mettre à la portée de tout public : que vous soyez un béotien ou un DJ confirmé il y a fort à parier que la DJ Console vous comblera grâce à une facilité d'utilisation à nulle autre pareil.

Si l'idée est définitivement géniale, l'offre d'Hercules pèche à nos yeux par une finition perfectible mais surtout par une offre logicielle totalement décousue. L'installation du produit n'est en effet pas à la portée de tous et le fait de livrer des logiciels en versions d'essai dont les fonctionnalités sont volontairement limitées est particulièrement mesquin. Hercules nous a cependant laissé entendre qu'il allait très prochainement revoir l'offre logicielle de la DJ Console.

Malgré ces réserves la DJ Console devrait faire bien des heureux en permettant d'animer ses soirées comme un professionnel, l'amusement en plus. Son prix est tout à fait raisonnable puisqu'à près de 249€ TTC vous disposez d'une carte son USB externe et d'une interface de mixage unique au monde. Indispensable pour mettre le feu à vos soirées en se faisant bien voir de vos voisins !

Hercules DJ Console

6

Les plus

  • Concept génial
  • Des heures d'amusement
  • Très belle réalisation
  • Carte son de bonne facture

Les moins

  • Installation périlleuse
  • Offre logicielle en partie décousue

Note globale0

Performances8

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8

Innovation9

Modifié le 18/09/2018 à 12h00
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Hercules DJ Console en test sur Clubic
Nikon prépare le D70
InterVideo lance son logiciel 'Home Theater'
Sonic Adventure DX bientôt en Europe
Carte 3D watercoolée chez Sapphire ?
Détails sur le Mini-Jukebox MP3 signé Philips
Star Wars Battlefront en développement ?
Offre ADSL Cegetel à 15 Euros
Fréquence du Volari Duo V8 revue à la baisse ?
Des baladeurs et un service de musique signés HP
Haut de page