Choisir un scanner

29 janvier 2001 à 09h51
0
Lorsque l'on dispose d'un PC et d'une imprimante à jet d'encre couleur capable d'impressions de qualité photo, on se laisse facilement tenter par l'achat d'un scanner notamment grâce à leur petit prix qui les mets dorénavant à portée de tous.
Reste la difficulté d'établir un choix lors de l'achat où les critères d'esthétique et de notoriété de la marque prennent souvent le pas sur les caractéristiques techniques, même s'il est vrai qu'ils deviennent tous de plus en plus semblables, arborant la même résolution optique, la même profondeur de couleur et capables de numériser une page A4 à la résolution de 300ppp (Points Par Pouce) en moins d'une minute.


Deux technologies.

012C000000047247-photo-technologie-cis.jpg
Les scanners grand public actuels utilisent deux technologies de capteurs qui demeurent à ce jour la différence principale entre tous les modèles.
La plupart utilisent la technologie CCD (Charge Coupled Device) mais depuis quelques temps des modèles utilisant la technologie CIS (Contact Image Sensor) sont apparus dans les rayons, chez Canon par exemple.
Cette technologie a permis de concentrer les différents éléments qui composent la tête de numérisation (capteurs, diodes, lentilles convergentes) en une barrette occupant toute la largeur de la vitre et disposée un millimètre en-dessous de celle-ci. Cette technologie a permis d'obtenir des scanners consommant peu d'énergie et peu encombrants, extra plats et dont la taille dépasse à peine une feuille A4.
Malheureusement la qualité de numérisation de ces modèles reste en deçà de leurs homologues CCD notamment lors de travaux sur des photos dont les détails apparaissent moins nets.


Design et ergonomie.

0096000000047248-photo-touche-de-num-risation-rapide.jpg
L'esthétique des scanners a beaucoup évolué à l'instar de l'ensemble des périphériques du PC s'inspirant de la mode lancée par avec son iMac, ainsi la plupart des constructeurs apportent de la couleur à leurs produits afin de se débarrasser du beige triste et terne qui s'est accaparé nos PC depuis des lustres.
Autre nouveauté apparaissant sur la plupart des modèles : les touches de numérisation rapide.
Cette fonction a pour but de simplifier l'usage du scanner en lançant la numérisation et l'application correspondante par simple pression sur un bouton. A première vue pratique, ces touches s'avèrent vite inutiles lorsqu'il est question d'affiner les réglages. Dans ce cas là on reviendra à l'utilisation du pilote TWAIN présent sur chaque PC. Le pilote TWAIN facilite la communication directe entre les logiciels et les dispositifs d'imagerie.

Un pilote TWAIN qui a lui aussi bien évolué au fil du temps pour devenir plus performant et ergonomique et même dans certains cas, s'enrichir de nouvelles fonctions. Certains proposent même deux modes de fonctionnement : un mode automatique qui ajuste les paramètres en fonction du type de document à numériser et l'autre permettant aux utilisateurs avertis d'appliquer des réglages plus pointus.
Enfin, l'arrivée de Windows Millennium Edition simplifie également l'installation et l'utilisation des scanners grâce à sa fonction WIA (Windows Image Acquisition) qui permet d'identifier les appareils photos numériques et scanners, dès leur connexion (plug'n play). Cela permet, par exemple, aux utilisateurs de visualiser les images avant de les télécharger sur leur ordinateur et également de les envoyer par e-mail sans les avoir préalablement sauvegardées sur leur disque dur. Pour ceci, il faudra cependant que le pilote de votre scanner soit compatible. Une liste des modèles dont les pilotes WIA sont inclus dans Windows Millennium Edition est disponible à cette adresse.

Résolution optique

00CC000000047252-photo-loupe.jpg
La résolution optique s'exprime en ppp (Points Par Pouce) ou en anglais dpi (Dots Per Inch). Pour une bonne utilisation dans le milieu familial, celle-ci devra être d'au moins 1200x600 ppp afin d'obtenir de meilleurs résultats. La plupart des scanners d'entrée de gamme actuels ont adopté cette résolution
Il faudra faire attention lors de l'achat que la résolution optique affichée soit la résolution réelle et non la résolution interpolée qui est supérieure. L'interpolation permet d'augmenter de façon logicielle la résolution optique par un calcul de pixels supplémentaires à partir des vrais points placés autour. Pour un usage courant comme la numérisation de photos, l'interpolation s'avère inutile dans le cas ou la finalité sera de les imprimer, l'imprimante se contentant dans ce cas d'une résolution d'impression de 300ppp. L'interpolation pourra être utile si vous désirez agrandir le format de vos photos auquel cas il vous sera possible des les agrandir au format A4.
Coté capteur, il est préférable de choisir un modèle CCD qui augmente nettement la qualité des images obtenues malgré le surcoût engendré.



La rapidité, le bruit

Celle-ci dépendra en grande partie de la mécanique utilisée mais aussi de l'interface. Sur ce dernier point les modèles SCSI et USB possèdent un débit plus rapide que les modèles utilisant l'interface parallèle. Le critère de la vitesse n'aura pas beaucoup d'importance dans le cas d'utilisation épisodique, les scanners actuels étant tous capables de numériser une page A4 en 300ppp en moins d'une minute. Toutefois, veillez à ne pas choisir un modèle trop lent.
Autre point non négligeable : le bruit. Choisissez de préférence un modèle dont la mécanique s'avère peu bruyante à l'utilisation. Dans ce cas, seul la lecture d'un test ou un essai personnel permettra de faire la différence.


L'interface

00D2000000047250-photo-c-ble-scsi.jpg
Les fabricants ont opté pour quatre interfaces : le port parallèle, le SCSI, le port USB et enfin l'IEEE1394.
Les modèles d'entrée de gamme délaisse peu à peu le port SCSI, celui-ci se cantonnant aux scanners professionnels. Le port IEEE1394 commence à faire son apparition mais également sur des modèles haut de gamme à destination des professionnels.
Reste donc les ports parallèle et USB.
Si le seul inconvénient du port parallèle reste sa lenteur, il n'en est pas de même pour le port USB. Si votre choix se porte sur cette interface, il faudra regarder plusieurs points. Le premier étant la présence d'un second port USB sur le scanner permettant de chaîner les périphériques, un point important souvent oublié par les constructeurs peut-être dans le but de gagner quelques francs. Le second point important étant l'alimentation, car si le port USB permet d'alimenter les périphériques, la puissance de celui-ci s'avère quelquefois insuffisante si l'on connecte plusieurs périphériques gourmands sur le même port. Dans ce cas, l'achat d'un hub (concentrateur) USB possédant sa propre alimentation permettra de palier à ce problème mais leur coût encore assez élevé (environ 400 Francs) alourdira quelque peu la facture finale.
Le meilleur choix ira sur les modèles proposant les deux interfaces parallèle et USB, qui en cas de problème rencontré avec le port USB vous permettra de basculer simplement sur le port parallèle.

La profondeur de couleur

Celle-ci s'exprime en bit. Tous les modèles actuels proposent même en entrée de gamme la numérisation en 36bits soit 68 milliards de couleurs communément appelé mode couleurs vraies ou avec l'anglicisme true colors. Sur des modèles plus élaborés cette caractéristique pourra monter en 42bits (43 billions de couleurs) voir en 48bits (281 billions).

0190000000047249-photo-r-solution-optique.jpg


Le 36bit s'avère suffisant pour une utilisation non poussée, les catégories supérieures s'adressant à ceux dont l'utilisation première sera la numérisation de photos à des fins d'impression pour restituer au mieux les nuances de couleurs.


L'offre logicielle

0064000000047251-photo-logiciels.jpg
Sur ce point il faudra prêter une attention particulière à ce que les versions proposées soient récentes (numéro de version). Le deuxième critère portant sur la richesse de l'offre, certains vous proposant toute une gamme de logiciels vous permettant d'exploiter toutes les possibilités de votre scanner. Cependant la plupart de ces logiciels, dont le nom est souvent très connu, sont livrés dans des versions limitées (appelées LE ou Lite) ne possédant pas toutes les fonctions de leur grand frère mais proposant suffisamment de choses pour satisfaire le commun des utilisateurs.


Le prix

En dessous de 600 Francs vous pourrez trouver des modèles intéressants mais possédant toujours un point faible soit sur leur profondeur de couleur souvent limitée à 36bit, leur interface (il n'en propose qu'une seule), la vélocité de la mécanique ou la technologie de capteur. Si votre utilisation se limite à la reconnaissance de caractères (OCR), la numérisation de textes ou occasionnellement d'images c'est dans cette gamme que se portera votre choix.

C'est dans la fourchette comprise entre 600 et 1000 Francs que vous trouverez les modèles les plus intéressants qui peuvent vous proposer à la fois le choix entre l'interface parallèle et USB, une profondeur de couleur de 42bit et une vitesse de numérisation relativement bonne. Il est même possible de trouver des modèles proposant une résolution optique non interpolée pouvant aller jusqu'à 600x2400 ppp ou bien encore 1200x1200ppp. Cette gamme de produits constitue le meilleur choix pour une utilisation familiale.

Au-delà de 1000 Francs, c'est là que vous trouverez des scanners SCSI et/ou vous permettant d'accéder aux hautes résolutions. Ces modèles sont destinées aux amateurs avertis passionnés du traitement de l'image ou aux professionnels..


A votre tour

C'est maintenant à vous de jouer et de faire le tour des boutiques spécialisées ou des grandes surfaces pour trouver le modèle correspondant à vos besoins, à votre porte-monnaie et peut-être un peu moins vous laisser tenter par le design de certains modèles, et l'idéal serait bien sûr de pouvoir tester ou de voir fonctionner les différents modèles avant votre achat.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Ubi Soft se paye E.T. et Tom & Jerry
Le GeForce 2 GO chez Toshiba
Napster payant a partir de cet été
La technologie Logitech iFeel dans Black & White
Internet Explorer 6 beta disponible
Palm prépare son M505
Le trio de tête de la téléphonie mobile est 100% européen
Palm prépare son M505
Le trio de tête de la téléphonie mobile est 100% européen
Le chipset VIA PX266 retardé ou abandonné ?
Haut de page