Super Micro Computer : la minuscule puce chinoise qui espionnait le monde

Par
Le 05 octobre 2018
 0
amazon data center

Une puce aurait été installée sur les cartes-mères de serveurs par les autorités chinoises afin de créer une porte dérobée indétectable.

L'agence Bloomberg rapporte qu'une trentaine d'entreprises, dont Apple et Amazon, utiliserait des serveurs corrompus. Ces derniers réfutent catégoriquement.

Une puce minuscule installée sur les cartes mères

Ces composants, fabriqués en Chine auraient été livrés avec une puce cachée au beau milieu de la pièce, permettant d'ajouter une porte dérobée et d'accéder aux données de bas niveau des serveurs, comme les clés de sécurité ou la récupération de données stockées à distance. Les hackers viseraient principalement les données gouvernementales et de la CIA, stockées sur des solutions fournies par Amazon.

Ce dernier ainsi qu'Apple, faisant partie des entreprises listées par Bloomberg, ont démenti fermement toutes les deux l'utilisation de ces cartes mères piégées dans leurs fermes de données.
Modifié le 05/10/2018 à 09h48

Les dernières actualités Piratage informatique

scroll top