Un groupe d'espions russes arrêté par les geeks du FBI

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000000465198-photo-logo-fbi.jpg
Le New York Times rapporte les faits d'une affaire de contre-espionnage digne d'un film policier et au sein duquel l'équipe technique du FBI s'en est donnée à coeur joie.

Les autorités américaines soupçonnaient en effet une certaine Anna Chapman, âgée de 28 ans, de révéler des informations sensibles auprès d'un groupe d'espions russes appartenant au SVR (le Service des renseignements extérieurs de la Fédération de Russie), un organisme qui vît le jour aux côtés du FSB après la fermeture du KGB. Selon le FBI la jeune femme se serait rendue à plusieurs reprises dans un café et une librairie de Manhattan entre janvier et juin ; une dizaine de fois au total cette année et toujours le mercredi.

Un agent du FBI déclare ainsi : « un haut fonctionnaire du gouvernement russe était de l'autre côté de la rue, juste en face la bibliothèque, une mallette à la main » comprenant de toute évidence un appareil électronique. Il ajoute : « J'ai observé Chapman sortir un ordinateur portable ». Dans leur dépôt de plainte, les experts du FBI expliquent avoir analysé l'adresse MAC (ou adresse ethernet) de l'ordinateur d'Anna Chapman. Rappelons qu'il s'agit d'une adresse physique stockée sur la carte réseau.

Selon le FBI l'espionne aurait communiqué via un réseau WiFi ad hoc, c'est-à-dire une liaison directe, au sein de laquelle les ordinateurs et périphériques sont connectés directement les uns aux autres sans passer par de routeur. L'adresse MAC en question aurait également été observée au siège des Nations Unies au mois d'avril en présence d'autres hauts fonctionnaires russes.

Peut-être encore plus étonnant, le SVR aurait fourni à ses employés un logiciel de stéganographie permettant de déchiffrer des images publiées sur un groupe de sites Internet. Plusieurs copies de ce logiciel auraient été retrouvées puis utilisées par le FBI. D'apparence ordinaires, ces photos dissimulaient en fait des fichiers en format texte. S'en suivent également des échanges de clés USB ainsi que d'un netbook Asus Eee PC 1005HA-P dont le numéro de série aurait été modifié.

Finalement après plusieurs années de surveillance 11 suspects, parmi lesquels de faux couples mariés, ont été arrêtés. Ces interpellations surviennent quelques jours après la visite officielle de Barack Obama au président russe Dmitri A. Medvedev. L'intégralité de cette plainte (en anglais) est disponible ici.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Bonne et heureuse année 2009 à tous !
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Haut de page