Peercoin : la cryptomonnaie en mode épargne

le 23 février 2018 à 17:40
 0
Vous connaissez déjà le Bitcoin et la blockchain, deux concepts qui font les gros titres depuis quelques années et qu'il est impossible d'ignorer lorsque l'on s'intéresse un peu aux nouvelles technologies. Vous connaissez aussi certaines de leurs petites sœurs comme l'Ethereum, le Litecoin et le Ripple. Mais connaissez-vous le Peercoin ?

Il aura fallu à la majorité d'entre nous un effort, parfois important, pour comprendre le concept même de cryptomonnaie et de blockchain, et ce n'est pas encore tout à fait clair pour bon nombre de gens. Mais alors que l'on découvre à peine les possibilités offertes par certaines de ces monnaies décentralisées - la gestion de propriété de l'Ethereum, l'instantanéité du Ripple etc. - d'autres concepts plus complexes découlant de la blockchain et de ses applications émergent, et demandent à leur tour un certain effort de compréhension pour être intégrés.

Notre but ici n'est pas d'entrer techniquement dans la complexité du sujet mais de vous parler de l'une de ces monnaies alternatives, altcoins comme les initiés les appellent, et de sa caractéristique d'épargne qui pourrait devenir un placement de demain.

peercoin


Le Peercoin et sa rémunération à 1% par an



Créée en 2012 et l'une des premières monnaies décentralisées dérivées du Bitcoin, le Peercoin (aussi appelé PPCoin) fonctionne sur un modèle similaire de blockchain et utilise le même algorithme de chiffrage que le Bitcoin, le SHA-256. Cela signifie entre autres choses que le matériel de minage est strictement le même pour les deux monnaies.

La principale différence se situe au niveau de la génération d'unités de compte, basée exclusivement sur un système « Proof of work » (« Preuve de travail ») du côté Bitcoin, et sur un mélange de « Proof of work » et de « Proof of stake » (« Preuve d'enjeu ») côté Peercoin.

Proof of Work et Proof of Stake : pour générer de nouveaux bitcoins, le réseau vous demandera d'effectuer des calculs mathématiques de plus en plus difficiles, c'est la méthode « Proof of Work ». Avec la méthode « Proof of Stake », la génération de peercoins se fait aussi en fonction de ce que vous possédez déjà et de leur ancienneté.


Fotolia_191939755_Subscription_XXL.jpg


Mieux qu'un Livret A donc, le Peercoin est effectivement conçu pour contrôler son inflation à un pourcentage fixé dans le code source du logiciel : 1%. Ces nouvelles unités de compte sont réparties entre tous les possesseurs de peercoins en fonction notamment de l'ancienneté de votre compte, et du nombre de peercoins possédés. Pour éviter que les plus riches remportent à chaque fois la mise, une variable aléatoire a été ajoutée à l'algorithme permettant même aux nouveaux de faire grossir leur capital grâce au « Proof of stake ».

Une cryptomonnaie encore méconnue



C'est la première monnaie cryptographique offrant une rémunération basée sur l'épargne, et comme elle est encore peu connue son cours est relativement bas : environ 3 euros à l'heure où ces lignes sont rédigées. Cela pourrait en faire la nouvelle star de demain pour les amateurs de placements, puisque le peercoin permet non seulement d'espérer un profit grâce à l'évolution de son cours, mais aussi grâce à sa fonctionnalité épargnante qui garantit à ses possesseurs une augmentation de capital régulière.

Si l'idée vous plait, intéressez-vous au Peercoin, ne serait-ce que pour satisfaire votre curiosité, mais n'oubliez pas que si vous décidez de vous en procurer, vous ne devriez investir que ce que vous pouvez vous permettre de perdre ! Comme pour tous les investissements, l'achat de cryptomonnaie comporte des risques.

Liens utiles :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Crypto-monnaie

Konstantin Ignatov, l’un des fondateurs de la cryptomonnaie OneCoin, vient d’être arrêté pour une fraude de plusieurs milliards de dollars. L’accusé encourt une peine de prison de 20 ans.
Brave, le navigateur open source basé sur Chromium, vient d’annoncer que son programme de « publicité à la demande » Brave Ads était désormais passé dans sa deuxième phase.
Le géant du numérique souhaiterait pouvoir lancer sa propre cryptomonnaie d’ici le mois de juillet 2019. Et relever le pari pas vraiment tenu par Bitcoin.
Le navigateur internet va proposer d’échanger des jetons contre des offres promotionnelles disponibles chez différentes marques. Brave veut récompenser les utilisateurs affichant des publicités non intrusives.
28/02 | Brave
Le Journal du Coin est le média français de référence de l'actualité crypto francophone. 10 ans après l’apparition du Bitcoin, Clubic.com a rencontré Romain Didierlaurent, le fondateur du JdC.
JP Morgan, qui veut transformer le secteur des paiements, devient la première banque à créer sa cryptomonnaie.
Des chercheurs en sécurité ont détecté un logiciel malveillant d’un genre particulier sur Google Play, appelé >. Déjà connu sur Windows, il permet aux hackers de remplacer le contenu du presse-papier par l’adresse de leur propre portefeuille de cryptomonnaies.
12/02 | Malware
Vous avez décroché de l'actualité la faute à une semaine trop chargée ou à une courte période éloignée de vos écrans ? Rassurez-vous, Clubic vous livre son récapitulatif hebdomadaire de l'actualité tech'. Laissez-vous guider.
QuadrigaCX, l’une des plus importantes bourses d’échange de cryptomonnaie au Canada, est actuellement confrontée à un malheureux problème : suite au décès soudain de son PDG Gerald Cotten, ses utilisateurs ne peuvent plus accéder à une grande partie de leurs fonds. Au total, plus de 190 millions de dollars sont bloqués sur des portefeuilles froids (coldwallets).
De nouvelles photos volées d’une version finale du Galaxy S10 montrent clairement la présence d’une application nommée >.
Brave vient de présenter via la dernière itération de Brave Dev, une version du navigateur pour les développeurs et les testeurs, son tout nouveau système de publicité numérique Brave Ads. Le navigateur open source entend partager avec ses utilisateurs les gains provenant des revenus publicitaires … à hauteur de 70 % !
16/01 | Brave
Des pirates ont réussi à détourner des dizaines de milliers d’ETC (Ethereum Classic), grâce à une augmentation soudaine de puissance de calcul, leur permettant de prendre le contrôle de la blockchain. Et la somme dérobée s’approcherait du million d’euros.
Fort de sa politique de respect de la vie privée et de son modèle économique novateur, Brave vient d’annoncer avoir dépassé les 5,5 millions d’utilisateurs actifs par mois durant l’année 2018.
10/01 | Brave
La plateforme de partage de fichiers en peer-to-peer BitTorrent a annoncé le lancement de sa cryptomonnaie, appelée BitTorrent Token (BTT). Ce nouveau dispositif a notamment pour but d’encourager les utilisateurs à mettre leurs fichiers à disposition de la communauté.
05/01 | BitTorrent
Le constructeur est accusé de n’avoir pas anticipé la chute du cours des crypto-monnaies et régulé en conséquence sa production de cartes graphiques.
scroll top