MtGox : les langues se délient après l'arrestation du PDG

0
L'arrestation récente de Mark Karpelès, PDG de MtGox, au Japon, pousse vraisemblablement les anciens employés de l'entreprise à parler. Ashley Barr, un ancien cadre de la société spécialisée dans les transactions en bitcoins, a témoigné sur Reddit.

C'est à l'occasion d'un AMA - Ask Me Anything - qu'Ashley Barr, qui a travaillé avec Mark Karpelès et a même occupé le poste de PDG de MtGox durant une courte période en 2012, s'est décidé à parler. L'arrestation samedi dernier de son ancien patron à Tokyo n'est probablement pas étrangère à une prise de parole qui soulève autant de nouvelles questions qu'elle apporte de réponses.

Accusations en pagaille

Si le Français Mark Karpelès risque actuellement gros avec la police nippone - il est accusé, notamment, de détournement de fonds - il n'a pas à espérer le soutien de son ancien employé. Ashley Barr n'y va pas de main morte, accusant lui aussi son ancien patron d'avoir manipulé le cours du bitcoin sur MtGox, mais également d'avoir détourné de l'argent à des fins personnelles. Des déclarations qu'il a d'ailleurs faites aux autorités nippones durant l'affaire MtGox.

Au détour de la longue séance de questions/réponses, on apprend notamment qu'il n'y aurait jamais eu de séparation entre les portefeuilles de dépôt d'argent de MtGox et le compte de l'entreprise. Ashley Barr émet une réserve concernant la possibilité que le compte de MtGox ait même été considéré par Karpelès comme son compte personnel : une hésitation qui laisse planer le doute.

« C'était un jeu pour lui »

« Je me souviens de Mark et des développeurs jouant à Oblivion et à Super Meat Boy alors que les problèmes étaient en train de commencer » se rappelle Ashley Barr. « D'une certaine manière, j'ai l'impression que tout ça n'était qu'un jeu pour Mark, car il n'arrivait pas à comprendre que l'argent qui était déposé sur son compte bancaire signifiait davantage pour beaucoup de gens que de simples chiffres affichés sur son écran. »

0320000008128990-photo-mark-karpel-s.jpg
Mark Karpelès, arrêté par un client de MtGox en colère devant le siège de l'entreprise en février 2014.

« Quand nous nous sommes rassemblés entre employés de MtGox pour mettre la pression à Mark, en lui demandant comment c'était possible pour nous de dépenser plus d'argent que nous en gagnions, il nous a simplement répondu : « Ma grand-mère vit dans un château en Suisse ». Et c'est tout, nous n'avons jamais eu plus d'explications de sa part. Il a simplement ignoré le reste de nos questions. C'était dingue. »

Barr a assez peu de doutes : « ma conviction, c'est qu'il utilisait l'argent des clients pour soutenir son mode de vie et sa société, le tout sans aucun contrôle. Encore une fois, c'est très frustrant de voir quelque chose dans lequel vous croyez dans les mains de quelqu'un comme Mark à ce moment-là. »

Un fonctionnement chaotique

Le témoignage d'Ashley Barr est à prendre avec des pincettes, dans la mesure où il ne correspond qu'à un seul son de cloche dans une affaire qui s'avère extrêmement complexe depuis ses débuts. Mais une partie de son constat revient à des théories déjà évoquées, notamment le fonctionnement chaotique de MtGox, dont la gestion de type « start-up légère » ne convenait plus, depuis longtemps, à une entreprise qui brassait l'équivalent de centaines de millions de dollars au quotidien. Par ailleurs, d'importants dysfonctionnements du système d'échanges de MtGox auraient été minimisés ou passés sous silence pour ne pas effrayer la communauté.

0320000008128988-photo-mark-karpel-s.jpg

Mais la question la plus importante, celle qui reste sur toutes les lèvres à l'heure actuelle concerne l'argent qui a disparu avec MtGox : a-t-il été vraiment perdu en raison d'une faille dans les transactions, ou bien dort-il quelque part sur des portefeuilles déconnectés ? Le mystère reste actuellement entier et, selon Ashley Barr, au moins une partie de la réponse se trouve dans l'implication de Mark Karpelès au sein de MtGox. « Il m'a souvent dit qu'il disposait de portefeuilles froids ». Ces derniers, déconnectés d'Internet, auraient ainsi échappé aux pertes massives de MtGox. La justice devra désormais tenter de cerner la personnalité de Mark Karpelès pour découvrir la part de vérité dans ces allégations.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page