Omicron, le nouveau variant du COVID inspire les investisseurs : le cours de la crypto-monnaie Omicron décolle

Vincent Touveneau
Cryptomonnaies
29 novembre 2021 à 18h00
37
cryptomonnaie

C’est le token Omicron qui défraie aujourd'hui la chronique : sa valeur a en effet récemment explosé, passant de 60$ à 750$ en l’espace de quelques heures. La raison de cette performance, vous l’aurez compris, est son homonymie avec le nouveau variant sud-africain de la Covid-19 qui fait monter la valeur du bitcoin tout en plombant vos idées de réveillon.

L’actif était relativement inconnu jusqu’à maintenant, avant de s’envoler jusqu’à plus de 700% samedi dernier.

Nouvelle saison, nouveau memecoin

Les memecoins, c’est toujours une blague potache qui finit par rapporter beaucoup (ou faire perdre beaucoup) à des milliers d’investisseurs en crypto-monnaies . On le sait maintenant : un tweet d’Elon Musk (Shiba) ou la photo d’un adorable chiot (DOGE ) suffisent à propulser la valeur d’un actif dans la stratosphère, ne serait-ce que pour quelques heures ou quelques jours. L’actif Omicron, lancé en novembre, est un token qui n’était pas censé connaître un engouement particulier avant la découverte d’un nouveau variant de la COVID-19.

Omicron coin © Coingecko
© Coingecko

L’expérience montre qu’il est assez dur de prédire la durabilité d’un memecoin, car un tweet ou un événement particulier pourra un jour changer la donne. Qui pouvait prédire il y a un an que le DOGECOIN allait connaître un tel succès ? À l’inverse, des monnaies comme le Squid Game sont montées en flèches avant que ses développeurs ne s’évaporent dans la nature. Tout est histoire de mesure, et investir dans des actifs peu connus qui « font l'actualité » reste plutôt conseillé aux investisseurs aguerris.

Au moment de se lancer dans l'achat, la vente ou le trading de crypto-monnaies comme le Bitcoin, le choix de la plateforme d'exchange n'est pas à faire à la légère. Au-delà des préoccupations sur les frais de transactions et la sécurité, chaque plateforme propose des fonctionnalités variées qui n'intéresseront pas de la même façon un acheteur ponctuel et un trader aguerri. Notre sélection évalue les meilleures plateformes crypto-monnaies et détaille les critères à prendre en considération pour vous lancer en toute sécurité. Quel est le meilleur exchange de crypto-monnaies en Décembre 2021 ?
Lire la suite

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
37
22
Vanilla
Article truffé de fautes et d’inexactitudes @admin<br /> De 1: ce n’est pas 6$ que ce token valait il y a quelques jours mais 60$<br /> De 2: ce n’est pas un meme token mais un fork d’OlympusDAO sur Arbitrum<br /> De 3: ce token ne sera probablement jamais listé sur une plateforme classique puisque ce n’est pas un token classique mais un dao qui produit des token nouveau à partir de bonds sur liquidité<br /> Et au final, la valeur du token est déjà redescendue à environ 340 $ en ce moment.<br /> Point important a noter: c’est un token rebase.<br /> Si un seul mot de mon commentaire vous échappe, je vous conseille deux choses: DYOR ou sinon ne touchez pas aux cryptos.
tinou7789
pardon maitre crypto
PierreKaiL
«&nbsp;avec le nouveau variant sud-africain de la Covid-19&nbsp;»<br /> Désolé de sortir du sujet mais sérieusement «&nbsp;de la Covid&nbsp;» ? Mince c’est un virus, «&nbsp;du covid&nbsp;» et basta, pourquoi mettre le Covid au féminin ? Pour dire la pandémie ? Maladie ? Alors «&nbsp;de la pandémie/maladie du Covid&nbsp;» VS «&nbsp;du virus du Covid&nbsp;», le masculin n’est il pas plus simple, moins encombrant et plus approprié à utiliser ? et vous continuez d’utiliser le féminin pour parler du Covid ? Franchement… ok c’est un détail mais je capte pas…
Blackalf
@twenty94470 message supprimé pour les motifs message non constructif/totalement hors-sujet/pas d’autre but que cracher sa haine une fois de plus.<br /> @PierreKaiL message supprimé pour le motif réponse à un message supprimé.
PierreKaiL
Bonsoir @Blackalf, je comprends ta modération sur la réponse de @twenty94470 mais il apportait un élément de réponse plutôt réaliste sur cette mode actuelle de tout féminiser. Et sinon toi personnellement, qu’on dise Covid au féminin te parait «&nbsp;normal&nbsp;» et le mieux approprié ? C’est hors sujet mais on peut aussi en parler non ?
Blackalf
Là n’est pas la question, elle est dans son obsession à critiquer sans arrêt des articles avec à chaque fois de forts relents de misogynie anti-féministe…et quand on tire trop sur la ficelle, elle finit toujours par casser.<br /> Et à propos :<br /> https://www.academie-francaise.fr/le-covid-19-ou-la-covid-19
PierreKaiL
Je connais la réponse de l’académie française et je ne suis pas d’accord avec eux… Le Covid est un virus qui amène à une maladie et pas l’inverse mais merci pour ta réponse et ta patience. Je n’insisterai pas, bonne fin de soirée
Blackalf
Perso je m’en fiche, qu’on dise le ou la, ce n’était pas le fond du problème, affaire close. ^^
Bidule200
Vous êtes de sacrés troll, cette question ça fait plus d’un an que tout le monde connaît la réponse. Et elle est vite répondue, comme disent les jeunes entrepreneurs.<br /> Le virus s’appelle SARS-COV2, la maladie s’appelle COVID (la dernière lettre D signifiant disease).<br /> Comme le virus du HIV donne la maladie du SIDA.<br /> Sachant que les genres m/f sur des noms communs ne suivent aucune base logique ou règle, c’est complètement arbitraire donc l’usage fait loi. Vous pouvez dire le ou la Covid comme vous pouvez dire le ou la Gameboy, personne ne viendra vous péter les couilles parce personne n’est autant casse-burne que vous.
MattS32
PierreKaiL:<br /> Le Covid est un virus qui amène à une maladie et pas l’inverse mais merci pour ta réponse et ta patience.<br /> Nope. Le virus c’est SARS-CoV-2. Covid, c’est la maladie provoquée par ce virus (de l’anglais COronaVIrus Disease), d’où la volonté de certains de féminiser ce terme. Mais arrivé un peu tard, quand la forme masculine était déjà dans le langage courant, d’où le fait que la forme féminine soit peu acceptée et peu utilisée.<br /> C’est d’ailleurs pareil pour la plupart des maladies provoquées par des virus, elles ont bien un nom féminin (grippe, rougeole, rubéole, hépatite… tout ça ce sont des noms de maladies, pas des noms de virus, même si les virus associés sont en général appelés «&nbsp;virus de la [maladie]&nbsp;»). Il y a deux exceptions notables, le SRAS et le SIDA. Parce que leur S veut dire «&nbsp;syndrome&nbsp;», d’où le masculin.
Blackalf
Bidule200:<br /> Vous êtes de sacrés troll, cette question ça fait plus d’un an que tout le monde connaît la réponse.<br /> Le virus s’appelle SARS-COV2, la maladie s’appelle COVID (la dernière lettre D signifiant disease).<br /> Comme le virus du HIV donne la maladie du SIDA.<br /> Et après, l’usage fait loi, vous pouvez dire le ou la Covid comme vous pouvez dire le ou la Gameboy, personne ne viendra vous péter les couilles parce personne n’est autant casse-burne que vous.<br /> Un peu de courtoisie ne fait de mal à personne, il est inutile d’être vulgaire. Sauf bien entendu si c’est l’image que l’on souhaite donner de soi-même.
pecore
Blackalf:<br /> …pas d’autre but que cracher sa haine une fois de plus.<br /> Je le connaissais pas celui-là mais j’approuve cet ajout.
Bidule200
C’était bien l’effet voulu, autrement je l’aurais bien affublé du ma foi fort fleuri sobriquet de pourfendeur de gonades
carinae
Ha … La tu touches un poin sensible i​:grin: mais grosso modo le COVID pour le virus et la COVID pour…la maladie au sens large… bah oui égalité des genres ( même dans les bureaux de l’UE il ne faut pas dire mesdames et messieurs … mais cher collègues… c’est moins genres…) pour dire où on en est
pecore
C’était une très bonne intervention alors pourquoi lui faire perdre sa validité avec l’emploi d’épithètes insultants ? Dans le contexte c’était inutile et même contre productif.
Blackalf
Bidule200:<br /> C’était bien l’effet voulu, autrement je l’aurais bien affublé du ma foi fort fleuri sobriquet de pourfendeur de gonades <br /> Je comprend, mais vu ton nombre de messages lus, je ne pense pas que tu ais bien saisi l’ambiance générale de Clubic et la bonne tenue du forum, que nous nous efforçons de maintenir…on n’est pas des sauvages. ^^
ypapanoel
@PierreKaiL<br /> je suis plutôt d’accord avec toi, et je dis le covid.<br /> Mais comme le dit le sketch, on dit bien UNE bxte, et UN vaxgin… Bon on va arrêter de se rendre malade pour si peu… ça devrait pas faire une affaire d’état…
Blackalf
C’est la sagesse même et ça fait plaisir à lire, tant (trop) de sujets dégénèrent en disputes stériles. ^^
PierreKaiL
Ok je comprends mieux maintenant, merci pour ta réponse <br /> @ypapanoel je suis bien d’accord et c’est pour cette raison que j’ai rajouté que ce n’était qu’un détail mais grâce à @MattS32 maintenant c’est beaucoup plus clair.<br /> Merci pour vos réponses et désolé d’avoir accaparé un peu de temps et de place pour ça.
Blackalf
Aucun souci, et même le hors-sujet est toléré tant que les discussions restent courtoises et aimables.
yam103
Bon, ben pour que tout le monde doit d’accord, je propose que l’on écrive «&nbsp;lae covid&nbsp;», iel est un virus neutre
Bidule200
My bad je t’ai vraiment pris pour un troll.
benben99
Une monnaie.sur le.Covid… On aura tout vu…
kroman
Le cryptobullsh1t n’a plus de limites
mageek
en gros c’est un shitcoin qui sert a rien
cpicchio
Et qui montre la décadence de notre monde qui parle d’écologie mais qui ne fait rien pour interdire les bitcoins (et la Blockchain en général)
Popoulo
Après les pharmas, les cryptos. Tout le monde veut sa part du gâteau.
Urleur
C’est vraiment glauque comme news, le malheur des personnes fait le bonheurs des autres, triste monde.
djshotam
qui se souvient de l’ Omicron basic ?<br /> (ou Omikron basic, j’avoue que là je suis plus trop certain de l’écriture)
Harlock
Le virus c’est SARS-CoV-2. Covid, c’est la maladie. Les mecs tu leur explique et ils restent bornés… Certains, vous êtes sans espoir…
Harlock
NON et NON. Le virus c’est le SARS-CoV-2. Covid, c’est la maladie qui en découle ! Tu dis bien une angine, une grippe, pourtant c’est viral aussi… Ou alors peut-être que tu dis un grippe et un angine, auquel cas je retire ce que j’ai dit.
ypapanoel
On dit pas le paludisme? Pourtant c’est une maladie, transmise par un parasite.<br /> en virus on dit Ebola, pas l’Ebola<br /> Je ne dis pas que j’ai à forcément raison comme toi, mais de là à parler d’être «&nbsp;sans espoir&nbsp;» alors que les contre-exemples pullulent…<br /> le «&nbsp;sans espoir&nbsp;», il est sur son lit de mort avec la/le covid comme ça te chante, ou autre chose qui le ronge : là tu es plus dans le concret.
MattS32
ypapanoel:<br /> On dit pas le paludisme? Pourtant c’est une maladie<br /> On est dans le même cas que pour le masculin de SIDA et SRAS : ça vient de la construction du mot. Les mots en «&nbsp;isme&nbsp;» en français sont masculins (même le féminisme !).<br /> Quand à Ebola, c’est un nom propre à la base, c’est le nom d’une rivière africaine, qui a donné son nom au virus Ebola, qui provoque la maladie à virus Ebola, qu’on a jamais eu l’idée d’abréger en ebovid ^^
DrCarter95
ça me rappelle ceux qui ont boycotté la bière corona lors du 1er confinement.<br /> Mais dans l’autre sens.
Blackalf
J’ai l’impression que certains ont cru avoir carte blanche pour troller, particulièrement les spécialistes du message non constructif se terminant toujours par le même Emoji…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Ledger et Fendi s'associent : votre portefeuille crypto devient un accessoire de mode
Coup de frein sur les cryptos : à Singapour, on veut stopper leur promotion auprès du grand public
Le Kosovo tire la prise des mineurs de bitcoin sur fond de crise énergétique
Block (ex-Square) de Jack Dorsey veut créer un système de minage de Bitcoin ouvert
Ouaf, ouaf ! Tesla accepte désormais certains paiements en Dogecoin
Daymak Spiritus, la voiture qui mine de la crypto quand elle ne roule pas, se montre sur route
Steve Aoki et l'artiste japonais Hiro Ando s'associent pour lancer le projet NFT Samurai Cats
KUGLE : une app avec des airs de Tamagotchi à l’heure des NFTs
PayPal veut lancer sa propre crypto-monnaie
Crypto-monnaie : l'escroquerie mondiale évaluée à 14 milliards en 2022, l'arnaque à la fausse crypto en tête
Haut de page