Google tacle les éditeurs antivirus ayant créé des forks de Chromium

04 février 2016 à 12h14
0
Depuis quelques semaines, l'équipe de sécurité de Google publie des vulnérabilités observées au sein des forks du projet Chromium développés par les éditeurs antivirus.

Pour Google, Chrome reste le navigateur le plus sécurisé et même les spécialistes en la matière ne sont pas en mesure de surpasser les efforts de l'équipe Project Zero de la société californienne. Google a successivement publié des vulnérabilités affectant les applications de Malwarebyte, Avast ou encore Comodo.

Tavis Ormandy, spécialiste de la sécurité chez Google, expliquait que Chromodo, le fork de Chromium conçu par l'éditeur Comodo, ne respectait pas certaines règles de base. Il ajoutait même que l'éditeur a tout bonnement désactivé toutes les fonctionnalités de sécurité en permettant à un script conçu pour une page Web d'être exécuté sur une autre. Charles Zinkowski, directeur des communications chez Comodo, a répondu que la vulnérabilité était due à une extension, laquelle a été retirée. Une mise à jour est actuellement déployée auprès des internautes.

Pour Avast, M. Ormandy affirmait que la navigateur Avastium permettait à un hackeur d'accéder à une machine à distance. Plus précisément, il suffisait de cliquer sur un lien pour accéder à tous les fichiers de l'explorateur avec des droits de lecture. S'il n'est pas possible d'exécuter du code malveillant, la vie privée de la victime s'en trouvait tout de même affectée. L'éditeur a été prévenu le 18 décembre et a publié un correctif hier.

035C000008110132-photo-s-curit-security-banner-gb.jpg


Chez Malwarebytes, les mises à jour du navigateur n'étaient pas effectuées via un canal sécurisé. Les signatures étaient transmises via une simple connexion HTTP, ce qui permettait donc d'orchestrer une attaque de type man-in-the-middle avec par exemple l'envoi d'une version vérolée. La société a publié une note en début de mois et précise avoir corrigé les vulnérabilités sur ses serveurs avant le déploiement d'un correctif pour d'autres failles dans 3-4 semaines.

Rappelons que Google organise chaque année le concours Pwnium afin de laisser les hackeurs white hat découvrir diverses failles pour, le cas échéant, les récompenser de leurs trouvailles. Chez Malwarebytes, les experts ont décidé d'ouvrir eux aussi leur chasse aux bugs.

  • Téléchargez la dernière version de :
- Google Chrome pour Windows
- Google Chrome pour OS X
- Google Chrome pour Linux
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top