Botnet Kelihos : Microsoft trouve un accord avec l'hébergeur

Par
Le 27 octobre 2011
 0
0096000002646918-photo-spam-logo.jpg
Microsoft annonce avoir retiré les actions en justice menées contre la société dotFREE Group SRO initialement accusée d'avoir pris part aux activités illégales du botnet Kelihos.

Richard Domingues Boscovich, avocat principal pour le département Microsoft Digital Crimes Unit, expliquait le mois dernier que la firme de Redmond avait pris part à l'« Operation b79 » visant à démanteler un réseau d'ordinateurs zombis baptisé Kelihos. Ce dernier était constitué de 41 000 machines infectées procédant à l'envoi d'environ 3,8 milliards de courriers indésirables chaque jour.

Au travers de son enquête, Microsoft avait mis le doigt sur quelques-uns des administrateurs et déposé une plainte à l'encontre de plusieurs individus, dont le gérant de la société dotFREE Group SRO. Cependant, M. Boscovich annonce que la Microsoft a retiré ses poursuites judiciaires suite aux preuves avancées par le directeur de la société incriminée. Les deux parties ont ainsi signé un accord par lequel le responsable de dotFREE Group SRO devra transférer tous les sous-domaines utilisés pour le déploiement du botnet Kelihos ou pour la mise en oeuvre de toutes autres activités illégales. L'hébergeur est également tenu de renforcer la sécurité de ses serveurs.

Microsoft explique alors continuer de mener son enquête sur 21 autres personnes listées dans son dépôt de plainte. La firme a également pu récupérer les adresses IP des personnes ayant été affectées par Kelihos.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Sécurité informatique

scroll top