L'ENISA met en garde contre les dangers du smartphone

14 décembre 2010 à 14h00
0
0096000003833394-photo-rapport-enisa.jpg
L'ENISA, l'agence de sécurité de l'Union Européenne, a récemment publié son rapport pour le mois de décembre dans lequel elle met en garde contre les dangers liés à l'utilisation généralisée des smartphones. En rappelant qu'il devrait se vendre 80 millions de terminaux à travers le monde en 2010, soit 20% des téléphones commercialisés au total, l'ENISA explique qu'en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne et en Italie, l'on dénombrerait 60 millions de mobinautes. L'agence dresse une liste des nombreux problèmes potentiels liés à ces nouveaux usages : fuite d'informations, attaques par phishing, spyware, dispositifs d'espionnage, keyloggers ou encore attaques par DDoS.

Au travers de son rapport l'agence européenne décrit trois types d'usages différents pour les consommateurs (1), des employés (2) et des hauts représentants d'une société ou d'un Etat (3). Les premiers utiliseraient leur smartphone pour la navigation Internet, l'envoi des emails, le micro-blogging, le jeu, le multimédia et les communications privées. Pour les employés d'une firme, le smartphone est un outil de travail via lequel il est possible de consulter son courrier professionnel, gérer son calendrier, ses déplacements ou encore effectuer des appels vers ses clients. Enfin le dernier groupe cible les personnes ayant des communications de nature très sensibles, à cet effet ils se doivent de posséder un terminal chiffré. Dans la mesure où ces usages peuvent se croiser avec par exemple des communications personnelles via un smartphone professionnel, l'ENISA souligne la difficulté de sécurisation.

La perte ou le vol d'un smartphone résultant dans la fuite d'informations est plus susceptible de toucher le consommateur mais l'impact et les risques sont inversement proportionnels lorsque la victime est un employé ou un chef d'Etat. La publication accidentelle de contenus sensibles est un risque important, voire très important pour ces trois catégories. Il peut par exemple s'agir de partager sa position géographique au travers d'un réseau communautaire. La menace par phishing via SMS ou email permettant à une personne malintentionnée de récupérer des informations privées comme le numéro d'une carte bancaire, est jugée "moyenne" dans les trois cas avec cependant un impact plus important pour le troisième groupe. L'attaque peut également être opérée via une application frauduleuse.

Risques de mise en place d'un mouchard
0226000003833422-photo-enisa-rapport.jpg


L'ENISA préconise certaines recommendations pour ces trois types d'usages. Les premiers sont ainsi invités à activer le verrouillage automatique de leur terminal, à vérifier la réputation d'une application au sein d'une logithèque avant de l'installer, à prendre connaissance des permissions d'accès des logiciels ou encore à effacer complètement le contenu du smartphone avant de revendre ce dernier. De leurs côtés les entreprises doivent créer une liste blanche des applications potentiellement exécutables par leurs salariés, et ce, afin d'éviter toute fuite d'informations confidentielles. Notons également qu'il est conseillé de chiffrer les espaces de stockage. Enfin du côté des hauts représentants, l'ENISA préconise de ne stocker aucune donnée en local et de n'utiliser aucune application permettant la mise en cache de ces dernières. Il est aussi vivement suggéré de mettre en place un dispositif de chiffrement pour pouvoir passer un coup de fil ou envoyer un SMS ainsi que d'effacer régulièrement le contenu du smartphone.

Retrouvez ce rapport dans son intégralité ici (anglais PDF).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Drako GTE : la nouvelle hypercar électrique aux 1200 chevaux a été dévoilée
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top