Craquez des mots de passe pour 49 euros

01 juin 2018 à 15h36
0
0078000003344304-photo-internet-password-breaker.jpg
L'éditeur russe Elcomsoft annonce aujourd'hui un nouveau logiciel baptisé Internet Password Breaker. Comme son nom l'indique l'application permet de récupérer un mot de passe associé à une application web ou à différents logiciels pour Windows.

Commercialisé pour 49 euros Internet Password Breaker serait capable de restaurer un mot de passe enfoui dans la mémoire cache d'Internet Explorer en version 7 et 8 mais également les données insérées au sein de la fonction de remplissage automatique des formulaires. Cependant le logiciel ne se cantonne pas aux dernières versions du navigateur. En effet, l'éditeur assure que sa technologie fonctionne avec Microsoft Outlook (en lisant le fichier PST), Outlook Express, Windows Mail ainsi que Windows Live Mail. Pour ces applications Internet Password Breaker récupérerait les données des configurations POP, IMAP, SMTP et NNTP.

Afin d'éviter tout problème, la société présente son logiciel comme un outil potentiellement utile pour les détectives et les autorités judiciaires. Reste que ce dernier est disponible à la vente depuis le site internet de l'éditeur qui propose d'ailleurs une version d'évaluation. Par ailleurs le prix de vente d'Internet Password Breaker, 49 euros, ne place certainement pas ce dernier au rang des logiciels professionnels.

0226000003345524-photo-elcomsoft-internet-password-breake.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Médiamétrie s'intéresse à ce que voit vraiment l'internaute
L'Assemblée convoque les députés twitteurs
Serveurs : Dell se renforce dans le logiciel avec Scalent Systems
Deezer et Spotify se mettent à jour pour l'iOS 4 (Màj)
Valve détaille les nouveautés de Portal 2 en vidéos
Orange publie sa carte du haut débit, ADSL et fibre
Dell réagit à la vente de PC défectueux
Le PDG de Google aurait investi au sein de PocketGear
Corsair fait un bond en avant avec de la DDR3 à 2 625 MHz
MIT : l'Internet 100 à 1000 fois plus rapide
Haut de page