Un duo d’ingénieurs lyonnais propose un étonnant antivol de smartphone connecté

Alexandre Boero Contributeur
19 mars 2019 à 06h59
0
photo_rakwin.jpg
Rakwin

Avec l'aide de son père, Mehdi Hannaizi a conçu Rakwin, un antivol connecté qui pourrait bien éviter de se faire dérober son smartphone.

Rakwin, c'est le nom de code de l'antivol connecté créé par Mehdi et Brahim Hannaizi, ingénieurs spécialistes en informatique et en électronique issus de l'INSA de Lyon. Ensemble, père et fils ont travaillé pendant plusieurs mois pour mettre au point un système qui pourrait dissuader tout voleur de s'emparer illégalement d'un smartphone. Et comme ils nous le confirment en exclusivité, leurs ambitions sont réelles.

Un porte-clés relié par Bluetooth qui fait « hurler » le smartphone en cas de vol


« En France, un téléphone est volé toutes les 45 secondes », annoncent les deux ingénieurs. Dans une société où chacun expose son mobile en pleine rue sans se soucier de potentiels larcins, les vols se multiplient logiquement. Voilà pourquoi Rakwin peut se révéler très utile. Mais comment fonctionne l'antivol ?

L'outil Rakwin est en réalité un porte-clés, que vous conservez sur vous. Celui-ci se déclenche automatiquement et en quelques secondes au moment où le voleur s'éloigne avec votre smartphone, avec pour conséquence le verrouillage de l'appareil et le déclenchement d'une alarme au son assez terrifiant, qu'il est impossible d'arrêter. Le porte-clés est relié au mobile par Bluetooth via une application. Pour être définitivement efficace, Rakwin bloque l'ajustement du volume sonore du téléphone, ainsi que son arrêt. De quoi dissuader le vilain qui s'en prendrait à vous.

Dans le cas (et c'est le but) où le voleur se débarrasse rapidement de votre mobile, vous n'avez qu'à le déverrouiller pour de nouveau l'utiliser.

Rakwin nous confirme son ambition


L'antivol Rakwin est proposé au prix de 14,99 euros. Une fois acheté, il ne vous coûtera aucun frais supplémentaire puisqu'il ne nécessite aucun abonnement ni redevance. La pile du porte-clés, elle, représente un moindre frais.

Rakwin confirme à Clubic travailler sur « la possibilité de géolocaliser vote téléphone volé via un simple SMS », ainsi que sur des sujets touchant à l'intelligence artificielle et à la data science. La start-up fonctionne sur des fonds propres, même si des discussions sont en cours avec la Société Générale, « qui y voit un excellent atout à ses offres d'assurance smartphone », nous confirme Mehdi et Brahim Hannaizi. Ces derniers veulent s'adresser à « d'autres banques et assureurs, mais aussi à des entreprises soucieuses de protéger leur flotte de smartphones ».

La start-up lyonnaise a déjà vendu une centaine de Rakwin en l'espace d'une semaine et espère atteindre le millier d'unités à l'issue de son premier mois d'exploitation. Une fois la machine en route, elle compte s'appuyer sur un réseau de revendeurs, qui fera naturellement décupler ses ventes.


19 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top