Symbian : Les "killer apps" de ces cinq prochaines années sur smartphones seront...

0
00FA000000625746-photo-david-wood-symbian.jpg
David Wood
David Wood, le vice-président exécutif de la division Recherche de Symbian, a profité d'une conférence de presse organisée au Symbian World Show pour parler du futur du système mobile de la marque, des applications aux services en passant par les perspectives de vente.

Et de un million de terminaux Symbian qui ont été écoulés en 2001 à 145 millions aujourd'hui, la société britannique Symbian, qui s'appuie sur des chiffres de IDC, Canalys ou Yankee Group, prévoit que ce seront plus d'un milliard de Smartphones Symbian qui seront écoulés au total d'ici cinq ans.

Pour cela, Symbian s'appuie sur les prix de plus en plus réduits des terminaux, sur l'accélération des ventes de smartphones, sur un design fortement amélioré des terminaux, sur le bouche à oreille et enfin sur l'écosystème généré autour des produits sous OS mobile Symbian. Mais avant d'arriver en 2012, l'OS mobile devra s'adapter à différents nouveaux usages des terminaux mobiles.

David Wood évoque l'arrivée de la 4G, de l'explosion des services web 2.0, des nouveaux types de terminaux (tablettes Internet, terminaux IM, navigateur web amélioré) du développement du marché des entreprises ou des services Open Source. « Symbian a anticipé ce problème et nous sommes prêts pour toutes ces technologies ! », assure-t-il. D'ailleurs pour cela, David Wood ajoute que Symbian peut tourner sur des smartphones mais également sur des terminaux multimédia ou des terminaux réseaux sans fil.

Toujours est-il que pour arriver à développer rapidement les usages et le nombre de terminaux Symbian disponibles, ce sont différentes « killer apps », ces applications qui peuvent pousser à l'adoption du système d'exploitation mobile, qui seront prochainement développées. L'idée est bien évidemment de se démarquer des solutions existantes de OS, Windows Mobile, Mac OS X Mobile, Garnet OS ou Linux.

David Wood parle donc de réalité augmentée qui permettra par exemple d'utiliser un appareil photo numérique intégré dans un smartphone pour obtenir différents services en fonction de son entourage. Des applications de GPS ou de sécurité sont envisagées, de même que des fonctions permettant d'avoir des informations ou publicités sur des magasins disponibles autour du possesseur du mobile.

La seconde « killer app » évoquée concerne les applications de conversion à la volée de texte, d'images ou de langages. Arrivent ensuite les fonctions d'amélioration de l'interface des terminaux des mobinautes. Il devrait être ainsi possible d'effectuer plus simplement des recherches localisées, de bénéficier d'animations graphiques ou un meilleur contrôle des applications à la voix.

De même, ce sont des applications « Web 2.0 » qui sont évoquées, du blog mobile à la consultation de portails UGC. Enfin, les applications de demain sur des terminaux Symbian devraient permettre d'utiliser des smartphones comme des télécommandes pour contrôler sa télévision, sa radio ou sa box ADSL. Et pour terminer, David Wood évoque de nouveaux usages comme l'augmentation des capacités de stockage en local pour consulter images, musiques ou vidéos.

Pour aller dans ce sens, ce sont des applications de disque dur et de magnétoscope numérique qui devraient rapidement être disponibles sur des terminaux Symbian. Toutes ces applications ne devraient pas voir le jour avant 2008, les plus complexes étant attendues plutôt en 2012. « Nous voulons que le smartphone devienne le second cerveau du mobinaute », finit-t-il par ajouter.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page