🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Lancement et perspectives d'avenir pour le Zune

18 septembre 2018 à 15h07
0
00FA000000362625-photo-microsoft-zune-2.jpg
La mécanique marketing de Microsoft vient de se mettre en branle aux Etats-Unis. Objectif : assurer le meilleur lancement possible au Zune, premier baladeur multimédia issu des laboratoires de la firme de Redmond, officiellement lancé ce mardi. Bill GATES en personne a ouvert le bal lors d'un concert gratuit organisé à Seattle par Microsoft, en faisant la démonstration des capacités sans fil de l'appareil. De son côté, Steve BALLMER affirmait hier à Bloomberg que le Zune allait rapidement évoluer pour mieux concurrencer le couple iPod/iTunes d'Apple.

Equipé d'un disque dur de 30 Go, le Zune est commercialisé au prix de 249 dollars dans plus de 30 000 points de vente aux Etats-Unis. Sa connectivité WiFi, qui permet de relier deux baladeurs pour échanger des morceaux ou des vidéos, est l'un des arguments phare de Microsoft pour assurer la promotion du Zune. Les échanges de contenus légalement acquis sur la plateforme de vente de musique associée à Zune sont toutefois limités : une fois transférés d'un baladeur à l'autre, les morceaux ne peuvent être lus que trois fois durant trois jours. Une option propose ensuite à l'utilisateur d'acquérir en ligne les titres concernés.

Le Zune s'accompagne d'une plateforme de téléchargement payant qui lui est associée de façon exclusive, le Zune Marketplace. Comprenez par là que les morceaux téléchargés via ce service ne pourront être lus que sur les baladeurs Microsoft. Pour ce faire, l'éditeur a mis au point une nouvelle version de sa protection numérique contre la copie (les fameux DRM). C'est elle qui permet au Zune de limiter l'utilisation des morceaux transférés à trois lectures durant trois jours.

En liant son baladeur et son service de téléchargement de façon exclusive, Microsoft chercherait-il à reproduire le succès d'Apple avec son couple iPod/iTunes ? Cette logique pourrait se retourner contre lui : bon nombre des actuels utilisateurs d'iPod pourraient choisir de se tourner d'Apple à cause de ces exclusivités contraignantes.

015E000000347179-photo-microsoft-zune.jpg


De toutes les façons, la tâche sera rude : Apple dispose aujourd'hui d'une confortable longueur d'avance, tant sur le marché des baladeurs que sur celui de la musique en ligne. En outre, la marque à la pomme propose au public une gamme de complète de baladeurs, allant du simple lecteur à mémoire flash dépourvu d'écran (l'iPod Shuffle) au baladeur multimédia à grande capacité (l'iPod Video, jusqu'à 80 Go), alors que Microsoft se contente aujourd'hui d'un seul modèle.

Bien sûr, Microsoft ne devrait pas s'arrêter là et l'on peut supposer que des déclinaisons à mémoire flash du Zune verront bientôt le jour. Par ailleurs, la firme de Redmond semble décidée à damer le pion de son principal concurrent sur le secteur des téléphones baladeurs. L'éventualité d'un « iPhone » a fait et fait encore couler beaucoup d'encre, même si Apple n'a pour l'instant donné aucune information fiable, si ce n'est qu'un tel projet était effectivement à l'étude (voir Un éventuel 'iPhone' se préciserait chez Apple ?). En revanche, Steve Ballmer se montre nettement plus catégorique. Confirmant les premières déclarations de ses collègues, le CEO de Microsoft a déclaré à Bloomberg qu'un téléphone baladeur Zune était bien en projet. Par ailleurs, il indique qu'il devrait être possible, dans un avenir proche, de transférer des vidéos d'un baladeur à l'autre.

Afin de s'affirmer dans le domaine de la musique en ligne, Microsoft a passé avec Universal un accord sans précédent, en s'engageant à lui verser des royalties (environ un dollar) sur chaque baladeur Zune vendu. La firme de Redmond accède ainsi à l'ensemble du catalogue d'Universal, et tente de démontrer à l'industrie de la musique que des accords plus avantageux que ceux que signe Apple sont envisageables.

En attendant l'éventuel lancement du Zune en Europe, qui ne devrait pas survenir avant septembre 2007 dans le meilleur des cas, les consommateurs européens anglophones pourront juger du potentiel du baladeur de Microsoft en parcourant les différents tests qui lui sont déjà consacrés. Betanews dresse une revue de presse qui recense différents avis sur le Zune. Dans l'ensemble, les avis sont pour le moins réservés. Il manquerait au Zune la killer feature qui lui conférerait l'avantage sur l'iPod.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Quoi de neuf en jeux vidéo ce mardi ?
Une poignée de captures pour  Crysis  (màj)
  Loki  fait le beau en dix captures inédites
Microsoft : alliance au nom de l'interopérabilité
Insolite : Microsoft prend Gmail pour un virus
Ricoh Caplio RR730 : nouvel ultra-compact simple
Les platines HD-DVD en France seulement en 2007
  RACE  sera aussi disponible sur Steam
Vers un Core 2 Duo entrée de gamme : l'E4300
La portabilité mobile en 10 jours est repoussée à mai 2007
Haut de page