China Unicom adopte Brew, l'OS mobile de Qualcomm

Jérôme Bouteiller
30 août 2002 à 00h00
0

L'opérateur de téléphonie cellulaire China Unicom adopte BREW, le système d'exploitation mobile de l'équipementier américain Qualcomm

L'opérateur de téléphonie cellulaire China Unicom adopte BREW, le système d'exploitation mobile de l'équipementier américain Qualcomm

Tout va bien pour Qualcomm. Parallèlement au développement rapide de ses réseaux CDMA2000 1x, l'équipementier américain vend également son système d'exploitation Brew 2.0 à ses clients opérateurs. China Unicom devrait lancer des terminaux équipés de Brew d'ici la fin de l'année 2002.

"B.R.E.W." (Binary Runtime Environment for Wireless) est un concurrent de SmartPhone 2002 de Microsoft, Symbian, PalmOS voire de Java J2ME et permet de faire fonctionner de nombreuses applications sur les téléphones mobiles : divertissement, bureautique, messagerie multimédia, etc...

Cet environnement logiciel a déjà été adopté par KTF en Corée du Sud, KDDI au Japon et Verizon Wireless et devrait bénéficier du succès actuel du CDMA 2000 1x, un réseau à mi chemin entre le GPRS et l'UMTS qui annonce des débits de l'ordre de 64 kbp/s, soit largement assez pour de la vidéophonie ou la consulation de films.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top