Face à la recrudescence des arnaques, le site des impôts affiche une alerte pour protéger les contribuables

Mélina LOUPIA
Publié le 20 mai 2024 à 10h47
"Attention aux arnaques", le petit encadré sur la page d'accueil du site des impôts © Mélina Loupia pour Clubic
"Attention aux arnaques", le petit encadré sur la page d'accueil du site des impôts © Mélina Loupia pour Clubic

En pleine période de déclaration des revenus, la Direction générale des finances publiques met en garde contre la multiplication de tentatives d'escroquerie visant à voler les données personnelles des contribuables français.

Alors que la campagne de déclaration des revenus 2023 bat son plein, de nombreux contribuables se retrouvent dans le viseur des escrocs qui profitent de cette période propice pour tenter de les arnaquer.

Parmi les méthodes les plus utilisées, on trouve la diffusion massive d'e-mails frauduleux promettant de faux remboursements d'impôts ou menaçant de poursuites judiciaires en cas de non-paiement. Face à ce marronnier, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) a décidé de tirer la sonnette d'alarme en publiant une mise en garde sur son site internet officiel impots.gouv.fr.

De faux avis de remboursement ou des menaces de poursuites et d'intervention d'huissier : les hackers ne reculent devant rien

Les escrocs usurpent l'identité de la DGFiP en envoyant par milliers des courriels piégés aux contribuables français. Certains de ces messages frauduleux font miroiter de prétendus remboursements d'impôts à la suite d'un soi-disant bilan de la situation fiscale du destinataire. D'autres e-mails bidon accusent le contribuable de fraude fiscale et exigent le paiement immédiat d'arriérés sous la menace d'huissiers, d'intervention des forces de l'ordre, ou bien de lourdes amendes et de peines de prison. Bien entendu, le but est par la suite de voler les données personnelles et bancaires, ou de menacer de vendre ces données en échange d'une rançon.

Pour accréditer leurs mensonges, les escrocs n'hésitent pas à usurper les en-têtes officiels de la DGFiP, du site impots.gouv.fr, du ministère des Finances ou même de l'Inspection générale des finances. Certains courriels frauduleux vont jusqu'à reproduire de faux documents imitant des courriers administratifs avec de fausses signatures, de faux tampons et même l'identité usurpée d'agents publics. Le réalisme trompeur de ces arnaques pourrait facilement berner un contribuable de bonne foi.

Mais la règle est simple, comme le rappelle le site des impôts : en aucun cas l'administration fiscale n'envoie de tels courriels pour notifier des remboursements ou des redressements fiscaux. Toutes les communications légitimes transitent par l'espace personnel sécurisé du contribuable sur impots.gouv.fr. Les contribuables doivent donc se méfier de tout courriel extérieur, aussi officiel qu'il puisse paraître.

Le site des impôts liste toutes les arnaques © Mélina Loupia pour Clubic
Le site des impôts liste toutes les arnaques © Mélina Loupia pour Clubic

Le site des impôts conseille les contribuables pour qu'ils se protègent des arnaques

Face à la recrudescence de ces tentatives d'arnaque, le site impots.gouv.fr prodigue de précieux conseils pour permettre aux contribuables de s'en prémunir efficacement. Premièrement, il est recommandé de ne jamais répondre directement à un courriel malveillant, et surtout de ne cliquer sur aucun lien qu'il pourrait contenir. Certains escrocs vont en effet jusqu'à créer de faux sites internet imitant la plateforme officielle pour dérober les données personnelles des contribuables piégés.

Deuxièmement, les contribuables doivent se montrer très vigilants quant à l'adresse d'expédition des courriels qu'ils reçoivent. Seules les adresses se terminant par « @dgfip.finances.gouv.fr » émanent réellement de l'administration fiscale. De même, les sites légitimes de l'État français arborent la terminaison « .gouv.fr ». Toute autre forme d'adresse doit être considérée comme suspecte et potentiellement malveillante.

En cas de doute sur l'authenticité d'un courriel, il est conseillé de signaler la tentative d'arnaque sur la plateforme internet « SignalConso » ou auprès de la CNIL. Les contribuables peuvent également contacter leur centre des impôts, mais en prenant soin d'utiliser les numéros de téléphone officiels commençant par 01, 02, 03, 04 ou 05 pour leur département, ou bien le numéro vert national 0 809 401 401. De nombreux sites malveillants affichent en effet de faux numéros surtaxés pour tenter une fois de plus d'escroquer les contribuables. Si effectuer sa déclaration de revenus et payer ses impôts est un moment douloureux, se faire voler ses données ou piller son compte bancaire l'est encore plus.

    Impots.gouv est l'application officielle de la Direction Générale des Finances Publiques qui permet de consulter ses documents fiscaux, de déclarer ses revenus, de payer ses impôts et de modifier son profil. Le paiement par flashcode est une bonne fonctionnalité pour simplifier la démarche. La nouvelle interface est agréable à utiliser.

    Source : Impots.gouv

    Par Mélina LOUPIA

    Modératrice, contributrice et community manager pour le regretté OVNI Le Post, puis journaliste société spécialisée dans la parentalité et la psychologie notamment sur Le HuffPost, l'univers du Web, des réseaux, des machines connectées et de tout ce qui s'écrit sur Internet s'inscrit dans le champ de mes sujets préférés.

    Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
    Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

    A découvrir en vidéo

    Commentaires (0)
    Rejoignez la communauté Clubic
    Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.