Le "bon virus" Welchia veut détruire Blaster !

Ariane Beky
21 août 2003 à 00h00
0
Virus de type ver identifié par Microsoft le 11 août 2003, Blaster n'a pas fini de se répandre par le biais des e-mails. Ce programme "à fonctionnement et réplication autonomes, peut provoquer une surconsommation de mémoire et la cessation de réponse d'un ordinateur", a signalé l'éditeur.

Depuis, le numéro un mondial du logiciel recommande vivement aux utilisateurs de Windows 2000 / XP / NT / Server 2003 de télécharger des patches censés protéger leur PC (www.microsoft.com/security/).

Cette démarche ne semble pas avoir convaincu tous les internautes. Un Zorro du clavier a créé le virus Welchia, de type ver lui aussi, pour venir à bout de Blaster.

Welchia utilise la même faille de sécurité de Windows que le ver Blaster dans le but de vacciner les ordinateurs dans lesquels il s'introduit. Selon les commentaires de fabricants d'anti-virus, Welchia utilise le propre programme de correction lancé par Microsoft pour installer patches et nettoyer les systèmes contaminés.

Dans les faits, Welchia, également appelé Nachi, semble causer d'énormes difficultés aux entreprises. Mardi, la compagnie Air-Canada a signalé que son système de billetterie en ligne avait été "sérieusement perturbé" par Welchia...

Pour le fabricant d'antivirus Network Associates "propager un bon virus est en fait une très mauvaise idée." Le ver "génère du trafic supplémentaire dans le but de trouver d'autres ordinateurs vulnérables, et ordonne à plusieurs PC de télécharger le patch simultanément." Welchia ralentit, voire sature, le trafic Internet et les réseaux d'entreprises.

D'après , autre éditeur d'anti-virus, Welchia aurait été programmé pour s'auto-supprimer en 2004 !

Il est préférable dans ce contexte de passer par le site Internet de Microsoft pour protéger un système sous Windows. L'éditeur y propose différentes actions pour supprimer Blaster (www.microsoft.com/france/securite/alertes/blaster.asp).

Enfin, Microsoft rappelle à tous les utilisateurs de ses produits, qu'il ne distribue jamais de logiciels à télécharger par e-mail... Or, ces derniers jours, un message électronique proposant "un soi-disant correctif contre Blaster" installe un virus caché dans un autre programme... Méfiance !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
scroll top