Avec le TabletPC, Microsoft cherche à réinventer le PC portable

12 novembre 2002 à 00h00
0
Le stylet peut-il faire oublier la souris ? Fruit de l'hybridation entre un PocketPC et un ordinateur portable, Microsoft et ses partenaires ont présenté cette semaine le "TabletPC", un nouveau concept de tablette, dont l'objectif est de relancer la demande pour les PC portables.

Basés sur Windows XP Tablet Edition, Compaq, Fugitsu, Siemens, Toshiba, ViewSonic ou encore Acer ont dévoilé une assez large gamme de tablettes, avec ou sans clavier mécanique. Contrairement à un PocketPC ou un Palm, l'écran n'est pas tactile et toute interaction nécessite un stylet spécifique, équipé d'un petit bouton.

Plutôt cher (de 1500 à 2500 €uros), le TabletPC relance donc le crayon optique, disparu depuis plus d'une décennie, et permet à l'utilisateur d'interagir avec l'écran voire de saisir des données en écriture manuscrite. Microsoft introduit "le journal windows" pour saisir ce type de notes à la volée et permet également d'éditer des documents type, d'annoter Word, Excel ou encore de s'envoyer des mémos par Outlook...

Parallèlement au développement des X.Box (consoles), PocketPC (ordinateurs de poche), SmartPhone (téléphones), PC MediaCenter (magnétoscope numérique et télévision) et en attendant Mira (tablette simplifiée), ces TabletPC complètent le dispositif de Microsoft pour accompagner les différentes mutations du PC. Reste à savoir si les professionnels adopteront ce nouveau produit ou si, comme le pensent certains analystes, le TabletPC restera une niche.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Bruxelles accepte les accords de brevets 3G du 3G3P
Bouygues Telecom dévoile ses nouveaux forfaits GPRS
Bernard RAZAGHI Président du Groupe NET2S, conseil et intégration
Cegetel baisse le tarif de son offre
Tele2 se sépare de sa licence UMTS norvégienne
Bouygues Telecom dévoile ses nouveaux forfaits GPRS
Bruxelles accepte les accords de brevets 3G du 3G3P
Bernard RAZAGHI Président du Groupe NET2S, conseil et intégration
Tele2 se sépare de sa licence UMTS norvégienne
Cegetel baisse le tarif de son offre
Haut de page