Effectuer une démarche administrative en ligne, bientôt un réflexe ?

Par
Le 24 septembre 2002
 0

48% des Français ont déjà effectué ou seraient prêts à effectuer une démarche administrative en ligne, d’après une étude Taylor Nelson Sofres.

Le quatrième groupe mondial d'études marketing et d'opinion, Taylor Nelson Sofres, a publié mardi sur son site web les résultats d'une enquête sur "les Français et les démarches administratives sur Internet".

D'après cette étude réalisée les 30 et 31 août 2001 auprès d'un échantillon de 1000 personnes selon la méthode des quotas, 48% des Français auraient déjà effectué ou seraient prêts à effectuer une démarche administrative en ligne.

Dans le détail : 12% des répondants déclarent avoir déjà effectué une démarche administrative sur Internet ; 36% se disent prêts à le faire ; tandis que les non-usagers, soit tout de même 51% des Français, "ne se sentent pas prêts à utiliser Internet pour leurs démarches administratives".

Pour les usagers actuels et potentiels, outre la consultation de sites publics, trois types de services (téléprocédures) sont mis en avant par les internautes : les services fiscaux (53%), sociaux (46%) et administratifs (46%).

Une écrasante majorité de Français (79%) est favorable à la mise en place d'un service en ligne "qui permettrait d'effectuer l'ensemble des démarches administratives sur Internet et de suivre leur état d'avancement."

Effectuer de telles démarches sur Internet c'est : éviter de se déplacer ou de faire la queue (cette option récolte 76% d'avis favorables), suivre son dossier au jour le jour (33%) et enfin permettre la plus grande rapidité du traitement des dossiers (29%).

59% des non-usagers privilégient le contact "en face-à-face", tandis que certains craignent des failles de sécurité dans le système (11%).

Il ne faut pas oublier que l'absence d'accès à Internet, à domicile ou au bureau (40%) ou la méconnaissance du fonctionnement d'Internet (28%) "expliquent largement le non recours à l'administration en ligne."

Enfin, à l'heure actuelle, 55% des usagers de l'e-administration en France sont des hommes. Les jeunes ont adopté le principe : 74% chez les 18-24 ans, 69% chez les 25-34 ans et 58% chez les 35-49-ans, et les cadres (80% d'usagers actuels et potentiels) bien plus que les ouvriers (45%).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top