Des hackers chinois attaquent des sites Internet japonais

01 juin 2018 à 15h36
0
Voisins au modèle économique opposé, aux relations conflictuelles, le Japon et la Chine se retrouvent dans un rapport de force sur Internet.

Selon l'AFP, des pirates informatiques chinois auraient attaqué des sites Internet japonais pour protester contre la visite du sanctuaire Yasuniki de Tokyo par le Premier ministre japonais.

Junichiro KOIZUMI s'est en effet rendu lundi au temple shintoïste, temple dédié aux 2,5 millions de victimes japonaises des conflits qui ont assombri l'histoire du pays depuis la fin du 19è siècle, et dégradé les relations entre les deux voisins.

Le geste hautement symbolique de M.KOIZUMI a été fraîchement accueillie par une partie de la population chinoise.

Le sanctuaire a été élevé à la mémoire des disparus, parmi lesquels 14 criminels de guerre japonais...

« Quand la nouvelle est tombée, plusieurs membres de l'Alliance des hackers rouges ont été convoqués pour discuter. Nous avons finalement décidé d'exprimer en ligne le très vif mécontentement de la jeunesse chinoise », signale un message électronique publié sur .com, portail d'informations et de services à destination de la communauté sinophone.

L'Alliance aurait pris pour cibles de grandes sociétés japonaises et plusieurs instituts de recherche. Lundi après-midi, certains d'entre eux étaient inaccessibles, alors qu'une inscription nationaliste en chinois apparaissait sur la page d'accueil.

Après avoir montré de quoi ils étaient capables lors de la crise diplomatique sino-américaine d'avril dernier (affaire de l'avion espion américain) en s'attaquant au site de la Maison Blanche, les pirates informatiques chinois ont repris du service contre leur ennemi de toujours, « l'impérialiste » Japon.

A la même période, d'autres hackers prenaient pour cible des sites gouvernementaux taïwanais pour protester contre le séjour de Lee TENG-HUI, ex-Président taïwanais, au Japon...

Ces pirates sont-ils les futurs cadres du Net, main d'œuvre hautement qualifiée, courtisée par les multinationales ?
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

E-learning : SmartCanal lance le
M2S et la Deutsche Post forment un partenariat e-learning
Digimind et Help Management lancent E-learning Watcher
Certplus va certifier les documents en PDF d’Adobe
NETg ajoute le MBA de Cardean University à son offre e-learning
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Napster payant : les tarifs
<b>Taxe sur les CD Vierges fixée à 4 Francs</b>
CPU Stability Test
Psion se désinteresse des terminaux grand public
Haut de page