En Norvège, Sonera ferme Brodband Mobile et abandonne sa licence UMTS

Par
Le 14 août 2001
 0

Après avoir entériné la mise en liquidation de leur filiale mobile, Sonera et Enitel abandonnent leur licence UMTS norvégienne.

Après avoir entériné la mise en liquidation de leur filiale mobile, Sonera et Enitel abandonnent leur licence UMTS norvégienne.

L'opérateur finlandais Sonera et son homologue norvégien Enitel ont annoncé en fin de semaine qu'ils allaient fermer leur filiale commune de téléphonie mobile 3G, Broadband Mobile.

Par ailleurs, les deux sociétés vont retourner au gouvernement norvégien la licence UMTS qui a été attribuée à leur filiale.

En octobre dernier, les opérateurs basés à Helsinki (Finlande) et Lysaker (Norvège) ont payé 22,2 millions de dollars (200 millions de couronnes norvégiennes) pour la licence UMTS de Broadband Mobile.

Sonera annonce avoir investi 18 millions d'euros dans sa filiale mobile.

Face à de grandes difficultés financières, l'opérateur n'a pas été en mesure de sécuriser une licence semblable en Suède, ce qui aurait définitivement compromis la mise en place de son réseau pan-scandinave.

Pourtant, Sonera affirme que la mise en liquidation de Broadband Mobile n'aura pas d'effet sur les autres investissements 3G de la compagnie.

Paolo PESCATORE analyste chez International Data Corp (IDC), remarque pour sa part:

«Sonera avait essayé de se vendre pendant un bon moment et son changement de stratégie est la conséquence de son incapacité à trouver des fonds pour financer ses différents projets...»

«Ceci pourrait affecter le développement de la 3G en Norvège, puisque seuls deux opérateurs sont présents ici», ajoute-t-il.

De son côté, Enitel annonce avoir investi 137 millions de couronnes norvégiennes dans l'entreprise, et aurait à amortir, au cours du second semestre 2001, près de 100 millions de couronnes liés à la vente de Broadband Mobile.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top