NetAlert de C4iFR : un service de veille automatisée

26 avril 2001 à 00h00
0
C4iFR présente un outil d'analyse et de synthèse de l'information, NetAlert, à destination des spécialistes de la veille concurrentielle.

En partenariat avec le portail lobbying-europe.com, C4iFR société spécialisée en «intelligence économique offensive», propose une application de veille automatisée conçue pour les spécialistes : NetAlert.

Ce logiciel développé par C4iFR, est un système de filtrage automatisé de l'information en ligne. Son objectif ? Faciliter les processus de veille et de collecte des données.

Ce service de surveillance sur Internet est disponible par abonnement. Par le biais de «plugins», NetAlert devrait pouvoir interroger tout site Internet disposant d'un moteur de recherche et extraire des documents automatiquement en fonction des critères (mots clés) choisis par l'entreprise.

La société abonnée recevra chaque semaine un rapport sous format électronique qui reprendra les informations qui la concernent.

D'après ses concepteurs, NetAlert permettrait à la fois d'améliorer la pertinence de l'information, de tenir en alerte les services concernés, de détecter les opportunités d'affaires sur le marché européen, d'en appréhender les évolutions, et enfin de surveiller la concurrence.

C4iFR dit développer une approche technologique et humaine de l'intelligence économique (études, gestion de projet, aide à la prise de décision, etc.)

«Analyser un environnement, agir en milieu concurrentiel et anticiper les actions des différents acteurs, sont les principaux objectifs de l'intelligence économique offensive. NetAlert est un outil de soutien de l'activité de l'entreprise et du processus décisionnel», conclut la direction de C4iFR.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

AOL et SWATCH unis dans la montre internet
Catherine Kablé : « NewsDiffusion et StartUP Line mettent l’actualité des sociétés à l’honneur »
Tiscali rachète Le britannique LineOne et l'allemand SurfEU
AOL et SWATCH unis dans la montre internet
32% des centres d'appels localisés en Ile de France
AOL et SWATCH unis dans la montre internet
Catherine Kablé : « NewsDiffusion et StartUP Line mettent l’actualité des sociétés à l’honneur »
Tiscali rachète Le britannique LineOne et l'allemand SurfEU
AOL et SWATCH unis dans la montre internet
32% des centres d'appels localisés en Ile de France
Haut de page