Preview « inflammable » : Fire Department 3

Par
Le 14 février 2006
 0
00f0000000225386-photo-fire-department-episode-3.jpg
En septembre 2003 et alors que la stratégie temps réel avait quelques difficultés à se renouveler, Monte Cristo a eu l'excellente idée de transposer un gameplay finalement très classique au monde des sapeurs pompiers pour réaliser Fire Department. Le succès, tant critique que commercial, fut vraisemblablement au rendez-vous puisque les développeurs ont remis le couvert un an plus tard avec Fire Department 2. Ils s'apprêtent d'ailleurs à nous offrir une nouvelle sortie fin mars et c'est justement ce troisième volet que nous avons eu l'occasion de découvrir il y a quelques jours.

Au feu les pompiers, la maison qui brûle...


D'entrée de jeu, on peut dire que Monte Cristo ne s'est pas vraiment cassé la tête. Cela peut paraître péjoratif, mais en fait le développeur ne s'en cache pas une seconde. Il n'était pas question pour lui de faire une véritable suite avec modification complète du moteur graphique, mais bien davantage d'offrir de nouvelles missions aux amateurs du second opus. Inutile donc de chercher des innovations à tous les étages et pour se concentrer sur d'autres projets plus originaux, Monte Cristo a confié une bonne partie du travail à une petite équipe ukrainienne. Fire Department Episode 3 ressemble bien plus à une sorte d'extension qui n'aurait pas besoin du jeu de base pour fonctionner, un standalone comme les nomment nos voisins anglais. Si un petit scénario a été élaboré pour lier un peu l'ensemble, apporter une sorte de fil conducteur, les maîtres mots à l'origine de cet Episode 3 sont clairement difficulté et rythme. Le but des développeurs était de corser encore un peu les missions par rapport au deuxième jeu, mais aussi de pousser le joueur à agir plus rapidement. Nous n'avons pas eu l'occasion de découvrir l'intégralité des treize missions prévues par les développeurs, mais la poignée déjà accessible inspire confiance. Qu'il s'agisse de stopper la progression d'un incendie dans un laboratoire ukrainien ou bien de sauver un Antonov 225 (le plus gros porteur au monde) le jour de son inauguration : le stress est au rendez-vous.

00f0000000225394-photo-fire-department-episode-3.jpg
00f0000000225395-photo-fire-department-episode-3.jpg
00f0000000225388-photo-fire-department-episode-3.jpg

Fire Department propose des briefings très complets de nombreuses cinématiques pour illustrer les missions

Dans un cas comme dans l'autre, le jeu exige des réactions aussi précises que rapides. Plus encore que dans les deux précédents titres, il ne faut pas perdre une minute, la moindre hésitation faisant capoter la mission, et ce, même en mode arcade. Fire Department Episode 3 propose effectivement trois modes de difficulté, mais dès le second les choses sont complètement folles et à vrai dire je n'ai pas encore eu le courage de démarrer une mission au niveau le plus dur. D'ailleurs pour rendre le défi encore plus délicat et afin de cadrer avec l'idée d'un scénario, les développeurs ne nous donnent pas beaucoup de choix en début de missions : les effectifs sont limités et les renforts rares, il faut donc faire avec les moyens du bord. Si les contraintes (de temps ou d'hommes) sont plus nombreuses, le fonctionnement même d'une mission est strictement identique à ce que les amateurs connaissent déjà. Comme vous pouvez le voir sur notre vidéo exclusive, Fire Department fonctionne vraiment comme un jeu de stratégie temps réel classique. Nous avons des objectifs à accomplir, chaque soldat du feu doit être perçu comme une unité à part entière et il suffit de quelques clics de souris pour les déplacer ou les faire agir. À ce sujet, il est important de préciser que les pompiers ont différentes spécialités. Ainsi, certains seront doués pour remettre en marche diverses machines, d'autres plus habiles pour déblayer le terrain et d'autres enfin seront les meilleurs soigneurs.

00f0000000225391-photo-fire-department-episode-3.jpg
00f0000000225389-photo-fire-department-episode-3.jpg
00f0000000225390-photo-fire-department-episode-3.jpg

Si la résolution n'a pas vraiment progressé depuis Fire Department 2, l'ensemble reste tout à fait correct

Pour accompagner nos hommes, nous avons également et selon la mission différents engins. Là encore, la variété est de mise, et cela va du puissant canon à eau, au camion à échelle en passant par la citerne, l'ambulance ou même le bulldozer. Cette variété des missions, des hommes et des machines permet d'avoir treize scénarios complètement différents et compense largement les faiblesses technologiques. Fire Department n'est pas moche du tout et certaines textures ont été améliorées, mais on voit que le moteur commence à dater. Les missions disponibles dans notre version preview restaient très jolies et il n'y a pas de raison que les autres soient vraiment laides, disons simplement qu'il ne faut pas espérer une débauche d'effets visuels. D'ailleurs, il ne faut en fait pas s'attendre non plus à un jeu renversant ou révolutionnaire. Monte Cristo a décidé de prolonger le plaisir des amateurs du second volet, et cela semble très bien ainsi. Les missions sont variées, nerveuses et souvent stressantes, c'est bien là l'essentiel. Il faut bien sûr attendre la version finale et le test pour se prononcer, mais on ne voit pas comment Fire Department Episode 3 pourrait décevoir les amateurs. Même si le prix devrait être modéré (il est question de 39,90 euros), les débutants préféreront sans doute tâter du sapeur avec Fire Department 2, moins difficile.

00f0000000225392-photo-fire-department-episode-3.jpg
00f0000000225387-photo-fire-department-episode-3.jpg
00f0000000225393-photo-fire-department-episode-3.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h37
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top