Un bug bloque 30M de cartes bancaires en Allemagne

Alexandre Habian
06 janvier 2010 à 08h20
0
00C8000002549838-photo-allemagne.jpg
Alors que le fameux « bug » de l'an 2000 a finalement été moins important que prévu pour la majorité des sociétés informatiques qui officiaient à cette époque, c'est finalement en 2010 qu'il s'est produit pour les utilisateurs allemands de cartes bancaires.

Depuis le début de l'année, près de 30 millions de cartes bancaires, distribuées notamment par les caisses d'épargne et les banques régionales allemandes, sont totalement inutilisables. Selon la fédération du secteur, ce « bug » empêchant de retirer de l'argent dans des guichets automatiques et d'effectuer des paiements dans la plupart des magasins locaux, serait lié à un « problème retardé de l'an 2000 ».

Les puces électroniques de ces 30 millions de cartes ne reconnaitraient en effet pas la date 2010. Il ne s'agirait donc pas d'un problème matériel mais d'un problème logiciel qui devrait être corrigé « avant lundi prochain » selon la fédération. Reste à estimer le manque à gagner des e-commerçants et des magasins allemands.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top